NAVIGATION
Oyez, oyez chers membres ! Soyez les bienvenus sur Obliviate, votre forum Harry Potter.


LE JOUR DES FONDATEURS
SUJET AD VERITAS
SUJET CLUB DE LA PURETE
SUJET REVOLUTIONNAIRE

Nous recherchons les postes vacants qui se trouvent juste ici pour le futur du forum, et dans les intrigues à venir. Ces postes vacants ne donnent que des grandes lignes et tout reste encore à créer.
LES MEMBRES DU MOIS
Nous sommes fiers de vous présenter les deux membres les plus actifs du mois, il s’agit de Gideon Flamel et de Megara Harkness, nous les félicitons et les remercions pour leur activité !








Partagez | 
 
⊰ (taerya) ☆ tu t'réveilles tous les matins et tu t'endors tous les soirs en redoutant les sales nouvelles et les coups de pute potentiels de la vie. ⊱
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 21
Célébrité choisie : joseph morgan.
Disclamers : crick.





MessageSujet: (taerya) ☆ tu t'réveilles tous les matins et tu t'endors tous les soirs en redoutant les sales nouvelles et les coups de pute potentiels de la vie.   Jeu 12 Fév - 23:11


~ but then you make me so crazy,
you make me feel like it's my fault,
i was in pain.


Depuis la mort de sa femme et de son fils, Taegen s'était enfermé dans ce qui pouvait encore lui apporter un peu d'épanouissement. Et les sources de bonheur, ou au moins de répit, se comptaient sur les doigts de la main. L'astronomie, et la peinture. Il passait tout son temps lire derrière ses copies ou son chevaler, et prisonnier d'un nouveau quotidien monotone et tristement répétitif, il ne prenait plus gout à la vie. Cette vie qui l'avait tant écorché, tant abîmé. La perte de ce petit être, celui qui portait tout le poids de son amour et tous ses espoirs, l'avait complètement anéanti. Il ne s'y était pas préparé, pas attendu. Il n'avait pas réalité à quel point Eytan faisait parti intégrante de lui, à quel point son fils comptait plus que sa propre vie. Et aujourd'hui, il l'avait perdu. A tout jamais. Plus solitaire que jamais, Taegen refusait de voir sa famille, et perdu dans ces campagnes écossaises, il se donnait complètement aux démons de la dépression, à la facilité d'un chagrin assumé et apparent. Pourtant, il se dégageait de lui une certaine force, une flamme ardente qui continuait de brûler dans ses iris ternes et fatiguées. Taegen était malheureux, oui, mais Taegen était toujours Taegen. Le lunatique à l'air désintéressé, le méfiant et le passionné. Il avait toujours cette drôle de manie de juger quelqu'un par sa présence, même s'il ne se trompait rarement sur les véritables intentions d'une personne. Il n'avait pas perdu son intelligence débordante, sa sensibilité cachée, ses sautes d'humeur permanentes. Il avait toujours ce cruel manque de confiance, et même à trente ans, il semblait encore se chercher dans tous les morceaux de son existence, qu'il avait lui-même éparpillés dans tous les lieux de son enfance, où lui remontaient des souvenirs tous aussi amères les uns que les autres. Enfant, il n'avait été rien d'autre qu'un pion, une marionnette, un pantin, jouet des adultes, qui prenaient plaisir à le manipuler dans tous les sens, dans l'unique but d'en faire une machine, un automate, dépourvu de conscience de lui-même. Adolescent, il était devenu voyou, sombrant dans une magie sombre qui ne lui était pas destiné, se laissant emporté par ses mauvaises fréquentations, décevant son père, voyant ses notes chuter. Et, enfin, adulte, il semblait avoir retrouvé sa position enfantine. Victime de ses fiançailles malgré lui, toutes ses décisions et tous ses choix n'étaient assumés que dans un seul but ; retrouver la confiance de son père, même s'ils étaient de parfaits opposés. Et, maintenant qu'il avait tout perdu, il ne lui restait plus que cette tour d'astronomie, dans laquelle il se réfugiait tout le temps, même entre ses cours, alors que des milliards d'étoiles s'élevaient dans le ciel nocturne de décembre. Fumant tranquillement une cigarette, le regard vague, posé quelque part entre la forêt interdite et la noirceur du ciel, Taegen était seul, encore une fois. La solitude était devenue sa plus fidèle alliée, son arme la plus dangereuse aussi. Elle l'entourait, formant une drôle de carapace, absolument gelée, tout autour de lui. Même si parfois, elle pesait un peu trop lourd sur ses épaules. Soudain, la porte grince, et Taegen se retourne. Rares étaient ceux qui s'aventuraient jusqu'au haut de la plus haute tour de Poudlard à une heure si tardive. Et en réalité, Taegen n'avait pas réellement envie de partager la compagnie de quelqu'un. Encore moins celle de Nymeria. Son regard croisa à peine celui de la jeune Romanov. Depuis qu'il la savait sa nouvelle promise, il ne pouvait s'empêcher de fuir son regard, lorsqu'il la croisait dans les couloirs. A croire que ce futur mariage ne semblait pas l'atteindre, et, totalement insensible à cette décision, il préférait ignorer sa fiancée. La vérité était tout autre. L'échec de son premier mariage et la perte de son fils semblaient encore si abstraits dans son esprit que l'idée d'une nouvelle union le laissait indifférent, pour l'instant. « Bonsoir. » Il jeta le bout de sa cigarette au sol, l'écrasa sous sa semelle et se retourna enfin vers Nymeria, légèrement gêné. Toutefois, il faisait des efforts pour ne pas laisser paraitre ce malaise. Il ne connaissait pas encore la jeune fille, et d'ailleurs, il n'avait pas eu l'occasion d'avoir une véritable discussion avec elle. Visiblement, l'heure était venue.


✻ you're gone and i've gotta stay high, all the time, to keep off my mind... high, all my night, to formet i'm missing you.
Revenir en haut Aller en bas
 

(taerya) ☆ tu t'réveilles tous les matins et tu t'endors tous les soirs en redoutant les sales nouvelles et les coups de pute potentiels de la vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OBLIVIATE ::  :: les tours :: la classe d'astronomie-

Sauter vers: