NAVIGATION
Oyez, oyez chers membres ! Soyez les bienvenus sur Obliviate, votre forum Harry Potter.


LE JOUR DES FONDATEURS
SUJET AD VERITAS
SUJET CLUB DE LA PURETE
SUJET REVOLUTIONNAIRE

Nous recherchons les postes vacants qui se trouvent juste ici pour le futur du forum, et dans les intrigues à venir. Ces postes vacants ne donnent que des grandes lignes et tout reste encore à créer.
LES MEMBRES DU MOIS
Nous sommes fiers de vous présenter les deux membres les plus actifs du mois, il s’agit de Gideon Flamel et de Megara Harkness, nous les félicitons et les remercions pour leur activité !








Partagez | 
 
⊰ Malfoy cousin ft Galaad ⊱
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 290
Célébrité choisie : Sebastian Stan
Disclamers : avatar : Gallifreys





MessageSujet: Malfoy cousin ft Galaad   Lun 2 Fév - 20:46


    La neige ne cessait de tomber, parfois, un vent glacial venait faire son apparition, permettant aux étudiants d'aller se réchauffer à Près au Lard quand les sorties était autoriser. La neige, le froid, c'était cette sensation qu'il avait quand il était dehors comme à cette heure-ci. Il sentait bien la froideur sur ses mains glacés. Il ne possédait pas de gants. Si il y avait bien une chose qu'il détestait en hiver, c'était les gants. Il trouvait cela moche. La plupart des gens, portait cela avec une étrange fierté, mais bordel, les gants c'est moche, ça ne ressemble à rien et puis ça empêche plus que ça ne sert. Il était au vestiaire du terrain de quidditch, travaillant ses cours, voulant le meilleur pour ses élèves. Il travaillait dur en ce moment, passant même des nuits entières à travailler, pourtant, il n'était pas un professeur avec un haut grade, mais il était professeur quand même. Cela demandait du temps, du temps pour qu'il voit au fur et a mesure des années qu'il passera ici, à une amélioration croissante de ses élèves. Il était-là, entrain de faire des schémas, de retravailler des anciens schémas qu'il avait garder de son époque d'étudiant. Mais quelque chose le travaillait, quelque chose qu'il avait fait. Un acte de violence vis à vis de sa cousine Malfoy. Il n'avait pas souhaiter ça, mais quand l'homme parlait, la femme ce devait de se la fermer. Il n'avait pas comprit pourquoi elle avait été fouiller dans sa tête sans son autorisation. Elle avait souhaiter le faire souffrir, elle avait réussie. Depuis quelques jours, il revoyait son accident de balai en plein match, qui lui avait coûter sa carrière de joueur professionnel. Il s'en était toujours voulu, il en avait toujours voulu à ce foutu cognard, il avait toujours été dégoûter d'avoir une rééducation à faire suite à ça. Il avait perdu du temps, du temps pour laquelle, il n'avait jamais pu revoir son propre plaisir de jouer. Aujourd'hui, il était-là, professeur de vol, pouvant enseigner ce qu'il savait, pouvant enseigner ces minces secrets qu'il avait pour devenir le meilleur dans un tel sport qui connaissait des milliers de prodiges. Il voulait que Poudlard, ressort de nombreuses pépites, il savait que certains, avait les moyens de réussir dans ce domaine. Certaines travaillait plus que d'autre et tout ça, était la clé de la réussite. Il soupira devant ses parchemins nombreux, ses schémas, ses écritures. Il avait besoin de souffler et pourtant, ce n'était que le début de quelque chose en tant que professeur à Poudlard. Il enfila sa veste en cuir. Il n'aimait pas non plus être habiller en costume ou en chemise comme les autres professeurs. Bien que la chemise était une tenue qu'il adoptait pour ses cours, quand il faisait beau. Il avait besoin de se changer les idées, rester à trop penser, était mauvais. Peut-être que sa cousine avait raison, il avait louper sa vie, il avait louper ce qu'il avait eut de plus précieux dans sa vie, sa carrière. Il savait que du jour au lendemain, tout pouvait se détruire comme se reconstruire. Il avait cru apercevoir une femme qui ressemblait drôlement beaucoup à l'étudiante de qui il était tomber amoureux à l'époque. Drôle d'époque. Le fils Malfoy avait bien eut un cœur. Un cœur avant tout cela. Quand il fermait les yeux, il revoyait l'époque où il n'était qu'un enfant, que son père lui disait que la famille Guant, était une famille à abattre. Il ne pouvait parler de ça à personne. Il était né avec cette façon de voir les choses, de voir la vie.

    Il quitta les vestiaires et marcha, marcha dans la neige et le froid, qui claquait contre ses joues, qui baladait ses cheveux. Il avait les mains dans les poches, comme à son habitude. Un bon wishky pur feu ne lui ferait son aucun doute un bien. Il avait besoin de quelque chose de fort et bien qu'il ne buvait pas tellement, cela n'allait pas lui faire de mal. En ce moment, il avait les nerfs, les nerfs et il avait besoin de quelque chose qui allait le ressaisir. Mine de rien, motiver les jeunes et essayer de trouver leurs limites était une tâche néanmoins difficile. Une difficulté qu'il s'était donner pour réussir. Si avant lui, l'ancien professeur n'avait pas réussit, lui allait réussir et il savait qu'il ne partirait pas du château, si il ne mettait pas à bien sa mission de professeur mais aussi sa mission en tant que Malfoy. Réduire à néant la famille Gaunt. Il arriva enfin sur les lieux. Du monde. Voilà ce qu'il y avait mais cela l'étonnait guère. Il voulait juste qu'aucun étudiant le voir entrain de boire un bon whisky. Bien que cela ne l'étonnait guère de voir un étudiant boire ici. Les lieux était... Misérable mais cela donnait des rencontres assez spéciales quand on y pense. La plupart du temps, il s'agissait des rencontres glauques ici. Le lieu sentait la poussière, la vieille poussière. Depuis quand ce lieu glauque n'était pas nettoyer. Soudain, il reconnu une personne qu'il connaissait bien et qui acceptait sa vision des choses. Galaad. Son cousin. Le seul avec qui il s'entendait bien finalement. Malgré que tout deux avait des opinions différentes, il faisait du bien d'avoir quelqu'un à qui il pouvait faire confiance. Il marcha en direction de l'étudiant. Avait-il un rendez-vous ? Avec quelqu'un ? Enfin oui avec quelqu'un. « Et bien mon cousin, avec cette barbe, je ne vous ai reconnu très peu » lança t-il alors en faisant face à son cousin. Lui non plus n'avait pas été réparti à serpentard comme les deux autres acolytes mais il y avait une fierté dans tout ça. C'était un point de plus qui faisait que les deux hommes s'entendait plutôt bien. « Cette chaise est libre ? » demanda t-il poliment. Il est vrai qu'Abraxas était un homme poli et charismatique et que le vouvoiement était présent chez lui. Le professeur devait mettre au courant de son altercation avec sa cousine.



On m'a dit dessine moi le diable, j'ai dessiné une femme. ▵ ©️endlesslove.
Ameno ameno dore ameno dori me ameno dori me ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 71
Célébrité choisie : boyd holbrook
Disclamers : babine. (avatar)



MessageSujet: Re: Malfoy cousin ft Galaad   Mar 3 Fév - 1:44


Galaad n'avait jamais aimé l'hiver. C'était une période de l'année qu'il avait appris à détester avec les fêtes familiales et tout ce qui en résultait. Cela faisait déjà plusieurs années qu'il passait ses vacances d'hiver à l'école et qu'il ne suivait plus Daenerys et Evander. Cette ultime et dernière année à l'école n'allait sûrement pas échapper à l'exception. Une triste situation que Galaad avait accepté depuis longtemps, même s'il y pensait régulièrement à l'approche des prochains congés. C'était sans doute la seule chose qui pouvait altérer le moral de Galaad puisqu'il préférait largement passer les fêtes à Poudlard. L'école s'organisait en effet chaque année pour les élèves qui restaient en son enceinte. Les décorations et les repas n'étaient que superficiels. Galaad préférait largement l'ambiance qui y régnait. Il pouvait disposer plus facilement des pièces de l'école comme la plupart des élèves étaient partis. Il avait alors l'impression qu'il était seul au monde et qu'il était libre de faire ce qu'il voulait dans cette grande bâtisse froide et recouverte par la neige. Une impression qu'il n'oublierait jamais et qui lui manquerait une fois parti de Poudlard. Sortant de ses pensées, le jeune homme prêta attention à Cedrella qui se trouvait à côté de lui. Elle avait réussi à le convaincre d'aller à Pré-au-Lard avec elle alors même que Galaad était persuadé qu'elle allait de nouveau passer son temps à jouer au préfet. Il se demandait même si elle y allait uniquement pour surveiller les élèves. Une théorie qu'il lui avait exposé et qui n'avait pas plu à Cedrella. Cela lui avait valut un long discours sur la morale. Souriant à cette pensée, Galaad se laissa guider par la jeune femme dans le village. Préférant patienter dehors quand elle alla s'enquérir de nouveaux parchemins et d'une nouvelle plume, le jeune homme réajusta son écharpe aux couleurs de sa maison. Le froid ne l'avait jamais indisposé mais il n'en raffolait pas. Plongeant ensuite ses mains glacés dans les poches de son manteau, il parcourut du regard les différentes échoppes qui s'étendaient devant lui. Remarquant celle de la tête de sanglier, il fit signe à Cedrella à travers la vitrine qu'il partait avant d'y pénétrer. Elle était habituée à ce qu'il l'attende dans une taverne plutôt qu'à l'extérieur, spécialement en hiver. Il ne lui fallait généralement pas beaucoup de temps avant de le retrouver. Reconnaissant en sentant la chaleur l'envahir, il ne fut pas choqué en voyant l'état des lieux. C'était toujours mieux que rien. Trouvant rapidement une table, il commanda une bièreaubeurre et prit son mal en patience. Cedrella pouvait se montrer autant rapide que lente concernant ses achats. Il suffisait qu'un élève fasse le pitre devant elle pour que cela mette des heures. Portant la chope peu attirante à ses lèvres, Galaad fit la grimace en sentant une drôle d'odeur se mélanger à la boisson. Reposant immédiatement le récipient sur la table en bois poussiéreuse, il hésita vraiment à se rendre ailleurs. Un lieu comme les trois balais serait sans doute plus convivial et sain. Cherchant dans sa poche une pièce pour payer la ragoutante commande, Galaad s'arrêta net en voyant Abraxas se diriger vers sa table. Il était rare de le voir en dehors des cours, ce qui rendait ce genre de rencontres d'autant plus précieux. « Et bien mon cousin, avec cette barbe, je ne vous ai reconnu très peu » Souriant à son cousin, Galaad sortit sa main de sa poche aussitôt. Il était devenu évident qu'il ne quitterait pas cet endroit avec la venue d'Abraxas. L'une des rares membres de la famille Malfoy à bien s'entendre avec lui. Le seul qui lui ressemblait un tant soit peu. Ils avaient fait la même erreur en étant répartis dans des maisons différentes de serpentard. Un point commun qui n'avait fait que les rapprocher davantage. « Cette chaise est libre ? » Ne faisant pas attention aux manières de son cousin, Galaad opina à sa question. Cela lui faisait plaisir de passer un moment en sa compagnie, surtout qu'il ne savait pas quand est-ce que Cedrella aura terminé ses achats. « Bien sûr. Et à mon âge, la barbe est courante. Tu devrais le savoir. » répliqua-t-il tout en souriant. Abraxas était l'une des rares personnes avec qui Galaad pouvait agir normalement. Il abandonnait alors sa carapace et se permettait de sourire. Observant son cousin avec curiosité, Galaad ramena sa chope vers lui pour lui laisser de la place. « Par Merlin, tu as l'air exténué. Qui est le coupable ? Le travail ? Tes parents ? Peut-être les miens alors ? » déclara-t-il avec un amusement perceptible dans la voix. Il ne se souvenait pas d'avoir vu Abraxas si marqué par la fatigue la dernière fois. Un détail qu'il n'avait pas manqué de relever et qui l'inquiétait. Il espérait vraiment que tout allait bien pour Abraxas, surtout avec sa famille. Galaad était à peu près dans la même situation que son cousin donc il pouvait comprendre que cela pouvait causer des insomnies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 290
Célébrité choisie : Sebastian Stan
Disclamers : avatar : Gallifreys





MessageSujet: Re: Malfoy cousin ft Galaad   Mar 3 Fév - 17:55

    « Bien sûr. Et à mon âge, la barbe est courante. Tu devrais le savoir. » La barbe, voilà quelque chose qu'il avait longuement attendu durant son adolescence et quand le jour était arriver, il l'avait bien apprécier. Fallait le dire, la barbe changeait le visage de l'homme, cela le rendait plus sûr de lui, plus fier, plus mal propre dans certains cas mais Abraxas avait apprécier ce changement et gardait encore aujourd'hui, cette fameuse barbe de quelques jours. A l'époque, les jeunes femmes aimaient déjà beaucoup plus les hommes avec une barbe, que ce soit de quelques jours ou de quelques mois, et aujourd'hui, la plupart du temps, c'était la même chose. A part pour les plus jeunes qui eux, essayaient d'avoir une toute petite touffe de poils. Il se rappelait à l'époque, où il ne faisait que de passé sa main au menton juste pour le plaisir de sentir au toucher sa barbe. Même encore aujourd'hui, il avait ce fameux mouvement de mettre sa main au menton. « Dit toi bien qu'à l'époque, les femmes étaient folles des hommes à barbes mais aujourd'hui quand tu vois que certains sont sans poils aux jambes, ça me dégoûte, bientôt on sera rendu à la génération des femmes à poils et des hommes sans poils cousin » lança t-il alors avec un ton d'humour. Il est vrai que cet été, le fait d'avoir voyager dans un pays chaud et d'avoir vu des hommes de son âge sans poils aux jambes, ceci l'avait comme choqué. Le mot était bien correspondant à la situation. Le professeur s'installa face à son cousin. Avec lui, il oubliait le vouvoiement et faisait place au tutoiement. Il lui était familier et il était le membre de sa famille en qui il avait le plus confiance en dehors de ses parents. « Par Merlin, tu as l'air exténué. Qui est le coupable ? Le travail ? Tes parents ? Peut-être les miens alors ? » Il savait bien que cela ce voyait, rien que par les traits de son visage qui lui donnait un air de fatigue, de blasé également. Il faisait toujours du mieux qu'il pouvait pour arriver à ses fins, sans que la fatigue le prenne par la main. Il leva la main afin de faire signe à la serveuse, plutôt jeune, afin qu'il puisse commander. « Un peu de tout. Une accumulation qui ne fait que commencer. L'année ne va pas être triste, crois-moi » répondit-il alors sans explication. Il voulait attendre que la serveuse arrive afin qu'il puisse boire ne serait-ce qu'une gorgée et de s'hydrater la gorge. Le professeur ne savait pas vraiment la façon dont il devait faire part de cette mauvaise nouvelle. Entre les chutes de balais qui ne cessait de se multiplier. L'altercation avec sa cousine. La venue de Meara à Poudlard en tant qu'infirmière. L'avenir lui tournait autour. La serveuse se mit enfin à venir prendre la commande du professeur. Il hésita entre un whisky pur feu ou bien un chocolat chaud avec de la mousse glacée dessus. De la chantilly mais glacée. La magie permettait tout.

    « Je commence par le plus simple. Des chutes d'étudiants incapables de rester sur un foutu balai. A force, la directrice va croire que je ne fais en aucun mon travail. Pourtant je travail tard la nuit, ce qui m'enlève des heures de sommeil, afin d'avoir quelque chose qu'aucun autre professeur de vol aurait pu effectuer à Poudlard pour eux » dit-il alors en regardant son cousin. Parfois, Abraxas se demandait ce que pourrait bien faire son cousin, une fois les études terminées. C'était toujours difficile de savoir ce qu'on souhaite faire l'année prochaine quand on est étudiant. C'est un moment fatidique de notre vie. La serveuse mit quelques minutes à faire le whisky pur feu du professeur et celle-ci le posa à la table face aux mains de l'ancien lion. « Ensuite, une vieille connaissance, de mes années à Poudlard est dans ce château, en tant qu'infirmière. Ce n'est pas vraiment la personne que j'aurais souhaiter retrouver. A croire que l'année va finir par être chaotique » lança t-il amèrement en regardant les vieilles personnes boires jusqu'au trou. Il se mit à boire une gorgée de son whisky pur feu. Après tout, il avait le droit à son petit plaisir, il n'était pas dans l’enceinte du château. Si tout le monde pensait comme lui, tout le monde serait au whisky finalement. « Et pour finir, j'ai eu une... Altercation assez violente avec ta sœur. Disons que cette fois-ci, nous avons dépassés les limites et l'un comme l'autre avons échouer. Ce qu'elle a fait vaudrait des points en moins à serpentard, non pas que cela me déplaise, mais cela me vaudrait également un renvoie avec un motif comme violent » dit-il alors calmement en reprenant ses esprits. La colère prenait le dessus à nouveau quand il repensait à l'altercation avec Dae. Cette fille ne méritait aucun respect venant de la part d'Abraxas, mais elle faisait partie de sa famille alors. « Personne dans la famille ne m'avait fait part de son pouvoir de legilimens, je ne l'ai pas toléré » dit-il froidement pour ensuite re-boire une gorgée.


On m'a dit dessine moi le diable, j'ai dessiné une femme. ▵ ©️endlesslove.
Ameno ameno dore ameno dori me ameno dori me ▵
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé










MessageSujet: Re: Malfoy cousin ft Galaad   

Revenir en haut Aller en bas
 

Malfoy cousin ft Galaad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OBLIVIATE ::  :: la tête de sanglier-

Sauter vers: