NAVIGATION
Oyez, oyez chers membres ! Soyez les bienvenus sur Obliviate, votre forum Harry Potter.


LE JOUR DES FONDATEURS
SUJET AD VERITAS
SUJET CLUB DE LA PURETE
SUJET REVOLUTIONNAIRE

Nous recherchons les postes vacants qui se trouvent juste ici pour le futur du forum, et dans les intrigues à venir. Ces postes vacants ne donnent que des grandes lignes et tout reste encore à créer.
LES MEMBRES DU MOIS
Nous sommes fiers de vous présenter les deux membres les plus actifs du mois, il s’agit de Gideon Flamel et de Megara Harkness, nous les félicitons et les remercions pour leur activité !








Partagez | 
 
⊰ Malfoy family ft Dae ⊱
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 290
Célébrité choisie : Sebastian Stan
Disclamers : avatar : Gallifreys





MessageSujet: Malfoy family ft Dae   Dim 25 Jan - 13:55

Malfoy family ft Dae


    L'hiver, c'était une saison particulière que le nouveau professeur de vol appréciait. Il aimait le froid, mais à petite dose, il aimait la neige car il savait à quel point cela pouvait changer un banal paysage en une beauté divine, il aimait voir les étudiants s'amuser entre eux dans cette matière, comme lui à l'époque. Le jeune professeur n'avait pas oublier cette époque car finalement, elle n'était pas si lointaine que ça en avait l'air. Il ne comprenait toujours pas pourquoi les sangs de bourbes était toujours présent à Poudlard. Pour lui, l'enceinte du château devait être spécialement réserver aux sangs purs, digne du nom. Pas comme les Gaunt. Abraxas n'avait pas envie de voir les Gaunt s'accoupler entre eux, rien que cette idée le dégouttait. Il les voyait tous comme des co-sanguins. Si le Malfoy avait accepter cette emploie à Poudlard, c'était bien pour que sa famille retrouve ce qu'ils avaient tous perdus. Le brun c'était levé aux aurors afin de se rendre au terrain de quidditch. C'était le seul endroit où il pouvait être lui-même finalement. En cours, il n'appréciait pas être dans la même salle que tout ces élèves aux sangs différents de lui, qui le regardait sans comprendre ou presque. Abraxas ne voyait personne d'autre qui serait à la hauteur en quidditch, bien qu'il voyait que certains avec plus de tacts que d'autres. Le professeur avait parfois l'envie de voir un futur prodige dans ce sport qu'il avait tant concrétiser quand il avait été étudiant. Il aurait voulut que tous ces jeunes débordent leurs limites durant les matchs. Évidemment, il en remarquer certains, mais il en fallait toujours plus. Petite barbe de quelques jours, les cheveux en bataille, il avait préféré se levé du lit aux aurors afin de nettoyer les vestiaires de quidditch. Mine de rien, la neige était un prétexte de salissure pour ces jeunes mais qui nettoyait après ? Lui. Il savait ô combien cela ennuyait beaucoup sa cousine qu'il soit qu'un simple professeur de vol, mais peut-être qu'un jour où l'autre, il finirait pas devenir directeur de Poudlard, un jour peut-être. Il savait ô combien cela la dérangeait qu'il soit aller à Gryffondor plutôt que d'aller à Serpentard comme elle. Mais le professeur n'oubliait pas qu'il était le premier Malfoy répartie dans cette école. Il avait une relation plutôt tendue avec ces proches finalement. Entre Dae qu'il protégeait mine de rien mais à qui il en voulait vraiment d'avoir eue une relation avec ce Ramsay Gaunt, entre Galaad qui salissait le nom des Malfoy et qui ne faisait rien pour redonner goût à ce blason et Evander qui avait en quelque sorte voler la copine du serdaigle, c'était un peu... J'en foutiste ici. Le professeur avait beaucoup à rattraper des erreurs de sa famille finalement. Il n'avait pas oublier également le fait que la meilleure amie de Dae soit une Gaunt. Rien que d'y penser, cela lui faisait des frissons au dos.Il avait pensé qu'il aurait pu faire les tâches ménagères sans être déranger.

    A cet heure-ci, tout le monde devait encore dormir, même les professeurs, seulement lui, en profitait souvent pour écrire des lettres ou pour faire le ménage dans les vestiaires ou simplement pour faire un tour de balai. Il avait vu son rêve aboutir mais par la suite, voir son rêve effondrer. Il aurait préféré largement devenir un joueur professionnel de quidditch mais, malheureusement, cet accident lui prit ce qu'il avait de plus précieux. Il était-là, entrain de nettoyer les vestiaires, qui en avait bien besoin. Parfois, il se demandait pourquoi les elfes ne faisaient pas le ménage à sa place. A quoi servait les elfes finalement ? A part à assouvir les envies des maîtres. A rien autrement. Il allait finir le ménage quand il entendit les pas de quelqu'un venir en direction de la porte des vestiaires. Un élève en dehors du lit ? Oui mais qui ? Enfin oui, mais peut-être que non. Il pouvait peut-être s'agir d'un professeur. Qui aurait eut le courage de sortir des dortoirs, de visiter le parc pour rejoindre finalement les vestiaires du stade. Il en fallait du culot. La porte s’ouvrit alors et il tomba nez à nez face à … Daenerys. Et bien, quelle situation inattendue finalement. « Et bien ma chère cousine, bien le bonjour à vous. Si vous cherchiez ce fameux Gaunt, sachez qu'il n'est point-là et que sa tête est déjà mise à prix » dit-il alors dans une voix pleine d'ironie. Abraxas ne supportait le fils Gaunt, pire, il aurait souhaiter miser sur sa mort. Ce môme ne savait pas ce qu'il représentait pour la famille Malfoy. L'ennemi juré et le professeur était prêt à tout, pour arriver à ses fins. Il souhaitait mettre au pouvoir sa famille. Il avait réussi à refuser toute offre de mariage. Ne souhaitant pas le mariage obligatoire. Il avait eut des relations mais digne de son nom. Des relations non sérieuses. Mais jamais il n'aurait eut de relations salissant son nom comme l'avait fait Dae. « Que me vaux votre visite autrement, vous allez me dire que vous n'avez pas trouver de cavalier pour ce foutu bal » demanda t-il alors poliment tout en laissant place au sarcasme. Mine de rien, sa présence l'inquiétait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 136
Célébrité choisie : TERESA PALMER.
Disclamers : ASTORIA + TUMBLR.



MessageSujet: Re: Malfoy family ft Dae   Dim 25 Jan - 18:00


~~~
i can do it like a brother,
do it like a dude,
grab my crotch,
wear my hat low like you.


« j'ai oublié mes gants dans les vestiaires, tu pourrais aller les chercher pour moi, princesse? » Tu regardes ton frère d'un air exaspéré. C'était toujours à toi qu'il demandait ça. Il ne voulait jamais que ce soit lui, comme si cette corvée ne lui était pas destinée. D'autant plus, qu'il avait cette fâcheuse manie d'oublier ses gants dans les vestiaires. Toujours ses gants. « je passe voir quelqu'un d'abord, et j'irai te les chercher. » Il te sourit. « merci, dae. » Tu passes une main dans tes cheveux. « pas trop marre de ta sangsue? » Tu lèves ta tête et indiques Hazel, un peu plus loin. Tu n'aimes vraiment pas cette fille. Si tu pouvais lui cracher dessus, littéralement, tu le ferais. Tu inspires profondément. « elle a son utilité. » Tu ricanes. Tu échanges quelques banalités avec lui ensuite, changeant de sujet parce que cela te rappelle votre dernière dispute. Tu finis par le laisser vaquer à ses occupations, non pas sans avoir attrapé sa main avant de partir et jouer avec ses doigts. Tu te diriges vers la bibliothèque, lieu de rencontre avec Hope, ton amie née-moldue. Tu ne pouvais te permettre d'être vue en sa compagnie. Pour la simple et bonne raison, que cela nuirait à la réputation de ta famille. Et à ton désir de redorer le blason familial. Elle t’aperçoit et se dirige vers une rangée de livres vide, où tu la rejoins. Tu fais mine de fouiller entre les étagères. « tu as trouvé un cavalier pour le bal? » Elle s'approche un peu plus de toi, et tu changes de côté. Trop proches. « non, pas encore. tu sais, je n'ai pas la peste. » Les tensions commencent. C'était comme ça depuis un certain temps, entre vous. Elle n'avait plus l'air de supporter le fait, que tu ne lui parlais qu'à la bibliothèque ou dans des endroits isolés, et que tu n'assumais pas votre relation amicale au grand jour. C'était trop compliqué pour toi. « je ne vais pas te dire, ce que tu sais déjà, hope. » Elle vrille son regard vers toi et pose son livre dans un bruit sourd. « non, mais je pense que si tu n'assumes pas notre relation, il vaudrait mieux tout arrêter là. je ne supporte plus de devoir me cacher, j'ai l'impression de faire quelque chose de mal, alors qu'il n'y a rien de mal à ça. » Tu baisses les yeux, t'apprêtes à ouvrir la bouche pour répondre quelque chose.Tu fais quelque chose de mal. Par rapport à ta famille. Mais tu te retiens bien de lui dire. Au lieu de ça, tu préfères pour la première fois éviter le conflit. Tu ranges le livre que tu as entre les mains, et disparais de la bibliothèque, te dirigeant vers le stade. Tu mets ton capuchon sur ta tête, ne désirant absolument pas que la neige qui tombe par milliers de flocons ne touche ta chevelure d'un blond argenté. Tu arrives enfin, dans les vestiaires. Tu ouvres la porte dans un fracas, puis soupires. Tu ne t'attendais pas à tomber sur lui. Abraxas. Comme si ta journée ne pouvait pas être pire. Il fallait que tu le croises lui. Tu ne le considérais pas réellement comme un membre de ta famille. Parce qu'il avait apporté la honte, encore plus sur les Malfoy, que ton frère aîné ne l'avait fait. Il était tout d'abord allez dans la maison des fauves, - non pas des lions - , et avait décidé de faire carrière dans le quidditch, avant de se briser tu ne savais plus quoi, et d'être relégué au plan de professeur de vol pour les premières années et les élèves du cursus sportif. Une tare énorme selon toi. Tu étais triste pour ton oncle, oncle qui avait nourri tant d'espoirs lui aussi pour réussir dans la vie. Qui avait mieux réussi que ton père, mais qui, finalement, avait perdu tout espoir en faisant naître un fils comme celui-ci. A croire que les Malfoy avaient ratés tout leurs aînés. Heureusement qu'Evander et toi, étiez là, pour pouvoir la faire monter au sommet. «  et bien ma chère cousine, bien le bonjour à vous. Si vous cherchiez ce fameux gaunt, sachez qu'il n'est point-là et que sa tête est déjà mise à prix » Oh, il te vouvoie en plus. Tu ne vas pas lui donner le plaisir de lui rendre la pareille. « je ne sors plus avec lui depuis déjà trois ans, il serait peut-être temps de s'en remettre, abraxas, et, si mon avis compte, j'aurai plutôt mit ta tête à prix, c'est toi la tare de la famille. » Tu retires ton capuchon, puis passes une main dans tes cheveux. Tu comprends qu'il était en train de nettoyer les vestiaires. Pathétique. Encore plus pathétique que tu ne le pensais. Le voilà reléguer au rang d'elfe de maison. Destin tragique pour ta famille. «  que me vaux votre visite autrement, vous allez me dire que vous n'avez pas trouver de cavalier pour ce foutu bal » Tu pinces des lèvres. « je ne suis pas là pour toi, abraxas, à ta place, je ne me considérerai pas comme le centre du monde. » Cinglante. « je viens juste récupérer les gants d'evander. » Tu les trouves sur un banc plus loin toujours à la même place et les ramasses. Tu les ranges dans ta cape. « et non, je n'ai pas de cavalier. non pas parce que je n'en ai pas trouver, les demandes ont été plus que nombreuses sur ma personne, mais personne n'est assez bien pour moi. » Tu t'arrêtes un instant. Lui fait un sourire narquois. « et toi ? oh, j'oubliais, même la plus misérable des sang-de-bourbes, ne voudrait pas de toi. » Tu penses à Hope en insultant ainsi les né-moldus, mais tu ne peux te permettre d'employer ce dernier terme, en compagnie d'un membre de ta famille. Parce qu'Abraxas en était un, quoique tu en penses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 290
Célébrité choisie : Sebastian Stan
Disclamers : avatar : Gallifreys





MessageSujet: Re: Malfoy family ft Dae   Dim 25 Jan - 19:32

    Il y avait bien des choses qu'il comprenait, il y avait bien des choses que tu acceptais mais ce qu'elle avait fait il y avait quelques années de cela, non. Il ne s'était jamais remis de cette fameuse relation qu'elle avait eut avec ce fameux Ramsay Gaunt. Il s'était toujours demander pourquoi ce serpentard et pas un autre ? Il y avait tellement d'hommes assez fiable pour être avec elle, que même aujourd'hui, il se demandait encore pourquoi. Il aurait souhaiter qu'elle soit la dernière personne qu'il voit aujourd'hui et non la première. Il aurait préféré ne pas avoir cette discussion avec elle mais quand il le fallait, il fallait mettre tout de côter. Elle était avant tout sa cousine. Même si il n'y avait pas lieu d'être d'un quelqu'onc rapprochement. « je ne sors plus avec lui depuis déjà trois ans, il serait peut-être temps de s'en remettre, abraxas, et, si mon avis compte, j'aurai plutôt mit ta tête à prix, c'est toi la tare de la famille. » C'est qu'elle avait réponse à tout la petite. Abraxas ne prenait pas en compte son avis, à vrai dire, elle était la seule fille Malfoy de la famille et il était bien connu que les femmes n'était que des êtres faibles. « Ne me dîtes pas que vous ne ressentez pas la moindre chose encore aujourd'hui pour ce Gaunt ! Nous ne savez que faire honte à votre digne et honorable famille » dit-il alors en regardant la serpentarde. Le professeur avait parfois honte d'entendre les actes des membres de sa famille. A Poudlard, même les rumeurs les plus folles pouvait arriver dans les oreilles d'un sourd. C'était bien connu. Même les mûrs avait des oreilles. Tout ce savait, tout, sans exception. En tant que professeur, il en savait un peu plus car il suffisait d'avoir des réunions de professeurs pour savoir ce que pensait les élèves, ce que souhaitait les élèves. « je ne suis pas là pour toi, abraxas, à ta place, je ne me considérerai pas comme le centre du monde. » Le centre du monde. Il est vrai que Abraxas prenait tout le monde de haut, il était hautain, il ne supportait pas qu'on le rabaisse et la serpentarde commençait déjà à lui taper sur le système mais il gardait son calme, comme avant. « Et vous qu'êtes-vous aux yeux de tous ? A part la première Malfoy a salir pour avoir un hériter digne de ce nom, qui malheureusement n'aura pas lieu d'être. Surtout si vous faites des erreurs comme avec Gaunt » lâcha t-il à la manière d'un Malfoy.

    « je viens juste récupérer les gants d'evander. » Evander. Celui-là n'en manquait pas une. D'après une rumeur qui courait, il avait voler la copine de Galaad. Où allait en finir cette histoire finalement ? C'était un coup bas, un gros coup bas entre membres de la famille Malfoy. « Evander c'est pourtant bien se débrouiller quand il s'agit de prendre ce qui appartient aux autres non ? Qu'avait-il aujourd'hui ? Il devait se débrouiller pour aller chevaucher sa copine ? Ou plutôt leur copine. Passé après Galaad. Le sort n'était pas favorable pour celui-ci » dit-il alors en regardant la serpentarde prendre les gants de son frère jumeaux. Abraxas prenait la défense de Galaad. Il ne supportait pas l'idée que celui-ci avait eut un coup entre membres de sa famille. Si l'on pouvait plus faire confiance à sa propre famille, à qui pourrions nous le faire réellement ? « et non, je n'ai pas de cavalier. non pas parce que je n'en ai pas trouver, les demandes ont été plus que nombreuses sur ma personne, mais personne n'est assez bien pour moi. » Princesse de glace. Elle était une princesse, elle parlait comme une princesse, ce prenait pour une princesse et ce comportait comme une princesse. Dure réalité quand même. Il ne lui restait plus que la couronne et c'était parfait pour elle. « et toi ? oh, j'oubliais, même la plus misérable des sang-de-bourbes, ne voudrait pas de toi. » De la provocation, voilà où en était leur relation cousin-cousine. Ce n'était que de la provocation mais mine de rien, il la surveillait et surveillait ces fréquentations désastreuses parfois. « La différence entre nous ma chère cousine, c'est que je n'ai pas besoin d'un bal stupide pour me faire remarquer, j'ai juste à aligner quelques sangs de bourbes comme votre amie et ça marche, je n'ai pas besoin de voler la copine de qui que ce soit pour me faire remarquer comme votre frère car dès que je marche dans les couloirs, les regards sont sur moi. La différence entre vous et moi, c'est que nous jouons pas dans la même cour » lâcha t-il alors avec un sourire sur son visage. Il la provoquait, voulait voir jusqu'où celle-ci était capable d'aller pour arriver à ses fins.


On m'a dit dessine moi le diable, j'ai dessiné une femme. ▵ ©️endlesslove.
Ameno ameno dore ameno dori me ameno dori me ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 136
Célébrité choisie : TERESA PALMER.
Disclamers : ASTORIA + TUMBLR.



MessageSujet: Re: Malfoy family ft Dae   Dim 25 Jan - 21:20

« ne me dîtes pas que vous ne ressentez pas la moindre chose encore aujourd'hui pour ce gaunt ! vous ne savez que faire honte à votre digne et honorable famille » C'était fatiguant. Fatiguant d'entendre toujours les gens déblatérer à propos de ton histoire passée avec l'héritier Gaunt. D'autant plus fatiguant quand cela venait de quelqu'un de ta famille. D'autant que ses propos étaient déplacés, selon toi. Beaucoup trop déplacés. « et peux-tu me dire en quoi je fais honte à ma famille abraxas ? » Ta voix se veut froide, cinglante. Il commence à t'énerver, déjà. Sauf que tu es une bombe à retardement, et que quand tu exploses, ce n'est réellement pas joli à voir. « j'aimerai bien savoir en quoi, sortir avec ramsay a été une honte pour ma famille, sachant que tout le monde était fier de moi. » Tu fais craquer ta machoire. « à moins que tu ne me confondes avec toi, toi abraxas malfoy, ancien élève de gryffondor, professeur de pacotille, qui se retrouve désormais à nettoyer derrière ses élèves comme un vulgaire elfe de maison.. même suzy est mieux estimer que toi. » Suzy, c'était l'elfe de maison, de sa branche à lui. « et vous qu'êtes-vous aux yeux de tous ? à part la première malfoy a salir pour avoir un hériter digne de ce nom, qui malheureusement n'aura pas lieu d'être. surtout si vous faites des erreurs comme avec gaunt   » Tu t'arrêtes dans ta lancée pour récupérer le gant. Ton attitude, auparavant froide, se change du tout au tout. Volcanique. C'est ce que tu deviens. Et la lave risque bientôt de sortir. Tu serres ton poing, et tes ongles s'enfoncent dans ta chair. « tu n'as aucun droit, aucun droit de parler de moi de cette manière. » Tu ramasses les gants, puis te retournes vers lui. « evander sait pourtant bien se débrouiller quand il s'agit de prendre ce qui appartient aux autres non ? qu'avait-il aujourd'hui ? il devait se débrouiller pour aller chevaucher sa copine ? ou plutôt leur copine. passé après galaad. le sort n'était pas favorable pour celui-ci » Tes yeux s'écarquillent. Ta tension augmente. Ton souffle se fait court. Tout d'abord, il commence par parler de toi, comme d'une vulgaire catin. Et il fini par parler de ton jumeau de cette  manière. Tu ne peux pas supporter ça, il n'a pas le droit. Tu n'avais pas été d'accord avec les agissements d'Evander, envers Galaad, et tu lui avais bien fait comprendre, avant de lui pardonner ses agissements. Il était ton jumeau, et il passerait toujours avant tout. Qu'importe ce qu'il pourrait faire. Il pourrait même décider de tuer, que tu le pardonnerais. Tu risquais cependant toi-même de tuer votre cousin, actuellement. Tu ne réponds cependant rien, ouvrant juste la bouche pour inspirer profondément. Il faut que tu te calmes. Tes mains commencent à trembler, imperceptiblement. Tu vas le détruire, tu ne vas faire de lui qu'une bouchée. Tu vas priver ton oncle de son fils, tu vas le faire brûler dans les flammes de l'enfer. « la différence entre nous ma chère cousine, c'est que je n'ai pas besoin d'un bal stupide pour me faire remarquer, j'ai juste à aligner quelques sangs de bourbes comme votre amie et ça marche, je n'ai pas besoin de voler la copine de qui que ce soit pour me faire remarquer comme votre frère car dès que je marche dans les couloirs, les regards sont sur moi. la différence entre vous et moi, c'est que nous ne jouons pas dans la même cour » Tu inspires doucement, ton regard plongé dans le sien. Et tu pénètres doucement dans son esprit, sans qu'il ne s'en rende compte. Plus par habitude que par réelle envie. Il n'y a aucune motivation derrière tout ça. Tu fouilles simplement, comme si tu lisais dans un livre. Parce que tu cherches à t'apaiser, à faire disparaître la tension qui en toi, ne demande qu'à sortir. Tu vois le souvenir de son père, lui disant d'anéantir les Gaunt, et tu comprends alors d'où lui vient cette haine viscérale pour ces derniers. Tu sors de sa tête, mais ta tension n'est pas redescendue. Et alors tu décides de ré-attaquer, tu pénètres dans son esprit une nouvelle fois, et tu fais ressortir toutes ses peurs les plus profondes, ses mauvais souvenirs. Et tu t'amuses avec, jouant avec son esprit. Il souffre, tu peux le voir sur son visage. Il peine, parce que tu pénètres dans son esprit, comme un bûcheron tenterait de couper un arbre. Tu percutes tout sur ton passage, et tu laisses dans son esprit, un bruit strident et sinueux, un bruit qui rend fou. Tu lui fais alors croire qu'il est en train de mourir, jouant avec sa plus grande peur, celle de mourir. Et tu lui fais croire qu'il souffre, que son corps est en feu, et qu'il va bientôt rendre l'âme. Tu te rapproches alors qu'il se retrouve à terre, devant toi. « ne t'avises jamais de me reparler de la sorte. » Tu lui remémores alors la douleur qu'il a ressenti lorsqu'il s'est blessé, au quidditch, cette douleur qui lui a coûté sa carrière. « ne t'avises jamais de reparler d'evander, de la sorte. » Tu sors alors de son esprit. « ou la prochaine fois, tu n'auras pas juste l'impression de mourir, tu ne reverras pas tes pires souvenirs. tu les vivras, jusqu'à la fin. » Tu arques un sourcil en regardant la sueur sur son front. « et cette fin, sera la tienne, abraxas. comme tu l'as dis, nous ne jouons réellement pas dans la même cour. » Tu passes une main dans tes cheveux. Puis t'abaisses devant lui. « et, qu'est-ce que tu disais à propos de mon amie, née-moldue? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 290
Célébrité choisie : Sebastian Stan
Disclamers : avatar : Gallifreys





MessageSujet: Re: Malfoy family ft Dae   Mer 28 Jan - 21:24

    Si il y avait bien quelque chose qui ne tournait pas rond dans la famille Malfoy, c'était les membres de cette famille que Abraxas avait du mal à comprendre. Dans cette famille, il y avait comme un certain manque de respect envers chaque membres et cela se ressentait au quotidien. Comment allait-il réussir à ce que sa famille reprenne pouvoir si des gamins comme Dae et Evander faisait tout capoté. Sa propre mission allait devenir plus dur et plus dangereuse à la fois. Il ne voulait pas toucher à un seul membre de sa famille mais parfois, tout les ressentis prenait le dessus. « et peux-tu me dire en quoi je fais honte à ma famille abraxas ? » En tout avait-il envie de répondre finalement mais devait-il se rabaisser à ça ? A elle ? Non, Abraxas était bien mieux que ça et méritait des membres de sa famille bien mieux que ça. Un peu comme Galaad qu'il appréciait contrairement aux autres, bien qu'il protégeait Dae dès qu'il en avait l'occasion ou quand il sentait que cela devait se faire. « j'aimerai bien savoir en quoi, sortir avec ramsay a été une honte pour ma famille, sachant que tout le monde était fier de moi. » La famille, un beau mot finalement quand on le prononce, une image que le jeune professeur essayait de garder positive, d'une famille pleine de pouvoir, faisant la guerre à la famille Gaunt mais tout cela, était bien difficile. « Fier de vous ? Allons allons, avoir une aventure avec le pire ennemi de la famille, ne fait pas de vous une fierté chère cousine, bien au contraire, elle fait de vous une catin » dit-il alors sans mâcher ses mots. Il n'y allait pas de main morte mais n'en n'avait pas envie non plus. Si il y avait bien quelque chose qu'il n'acceptait pas, c'était bien le manque de respect. Si quelque chose allait de travers avec lui, il le faisait comprendre et n'attendait pas que des années passent pour en faire part. « à moins que tu ne me confondes avec toi, toi abraxas malfoy, ancien élève de gryffondor, professeur de pacotille, qui se retrouve désormais à nettoyer derrière ses élèves comme un vulgaire elfe de maison.. même suzy est mieux estimer que toi. » Si il y avait bien la petite chose dont Abraxas était fier, c'était d'être devenu professeur mine de rien car tout cela était une expérience professionnel, qui allait lui apporter beaucoup. Il ne savait pas combien de temps il resterait à Poudlard, mais il savait que Poudlard était un peu comme chez lui, comme à l'époque où il était étudiant. « Nous verrons bien quel futur vous attends ma chère, peut-être femme au foyer, bloquer par de nombreux goss avec un mari salissant votre honneur et l'honneur de votre famille par la même occasion. Voyez-vous, je ne mise même pas deux misérables gallions sur votre avenir » lâcha t-il pleinement. Il en était même prêt à cracher tellement celle-ci le dégoutait à cet instant. Comment était-ce possible finalement. D'arriver à un point de détester une fois mais à la fois de vouloir la protéger car celle-ci fait partie de votre famille.

    Soudain tout bouscula, c'était comme si le professeur perdait pied, comme si plus rien n'existait autour de lui, comme si même le plus banal souffle de sa respiration ne revenait plus. Que faisait-elle ? Pourquoi était-elle calme alors que lui, avait l'impression d'avoir une plaie ouverte. Puis tout d'un coup, il se mit à revoir les images de son passé, à revoir les pires moments de sa vie. Les moments où son père lui apprenait ce qu'était le respect, ce qu'était la haine et la colère, la tentation de vouloir quelque chose au plus haut point. Réentendre la voix de son père lui donnait l'impression qu'il était présent. Elle n'avait pas le droit, elle n'avait pas le droit de lire dans sa tête, d'essayer de chercher à savoir, elle n'était pas douée pour ça. Plus elle apprenait des choses, voyait des choses et plus Abraxas se sentait énervé. Il essayait de la faire sortir de sa tête mais impossible. Il se mit alors à revoir les images de son accident de balai, celui qui lui avait coûter sa carrière, celui qui avait ruiné sa vie, celui qui avait changer sa vie. Un accident qui lui avait enlever beaucoup dont sa fierté mais qu'il avait réussi à remonter la pente. Le fait de se voir tomber, le fait de voir tout ce monde autour de lui, à s'inquiéter pour lui, de voir son balai en deux morceaux, lui donnait encore plus la rage vis à vis d'elle. Elle n'aurait jamais du voir ces images, elle n'aurait jamais du faire. Il était épuisé, mentalement mais pas physiquement. « ne t'avises jamais de me reparler de la sorte. » Il la regardait d'un regard noir avec ses yeux bleus. « ne t'avises jamais de reparler d'evander, de la sorte. » Son propre cousin, qu'il aille en enfer pensait-il. « ou la prochaine fois, tu n'auras pas juste l'impression de mourir, tu ne reverras pas tes pires souvenirs. tu les vivras, jusqu'à la fin. » Il serrait les poings, il savait qu'il pouvait être violent, malgré sa façon d'être calme et de prendre sur lui. Ce qu'elle avait fait, était à nouveau un manque de respect envers lui. Tout cela lui était réserver, ça ne regardait que lui et pourtant, elle avait franchie la limite qu'elle n'aurait jamais du franchir. « et cette fin, sera la tienne, abraxas. comme tu l'as dis, nous ne jouons réellement pas dans la même cour. » Des paroles, que des paroles encore mais jamais d'actes. Voilà ce qu'il détestait. «et, qu'est-ce que tu disais à propos de mon amie, née-moldue? » C'était de trop, il ne pouvait plus supporter cette humiliation car finalement, s'en était une. Il s'avança d'elle brusquement et la prit par le bras afin de la plaquer violemment contre le mur. Il serrait tellement fort son bras qu'elle pourrait en avoir un hématome le lendemain. Il sortit sa baguette et la pointa au cou de la serpentarde. Il ne fallait pas trop jouer avec le feu, il ne fallait pas réveiller ce qu'il y avait de pire chez ce Malfoy. La violence. « Je vais la faire crevé, elle et toutes ces compatriotes, et si il le faut, je te crèverais aussi, tu seras portée disparue, et ton frère suivra après toi » dit-il alors froidement. Elle n'aurait jamais du jouer à ce petit jeu-là avec lui. Jamais. « Tu peux être sûre que tu ne manquera à personne, même pas à ta propre personne, personne ne remarquera ton absence, ni même cette saleté d'elfe » continua t-il. « Crois pas que tu es une fierté pour ta famille, tu n'es qu'un déshonneur pour eux, la honte de la famille, tu me parle de honte concernant ma maison, mon boulot, mais contrairement à toi, je n'ai pas salit l'honneur de la famille en ayant eu une relation avec un ennemi, un bon à rien qui n'a de yeux que pour sa propre gueule de rat et qui ne voit pas plus loin que son nez. Toi, comme ton frère et Gaunt vous finirez en enfer » dit-il alors en ne lâchant pas la prise de son bras.


On m'a dit dessine moi le diable, j'ai dessiné une femme. ▵ ©️endlesslove.
Ameno ameno dore ameno dori me ameno dori me ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 136
Célébrité choisie : TERESA PALMER.
Disclamers : ASTORIA + TUMBLR.



MessageSujet: Re: Malfoy family ft Dae   Sam 7 Fév - 14:44

«et, qu'est-ce que tu disais à propos de mon amie, née-moldue? » Tu relâches enfin la pression, quittant réellement ses pensées, ne laissant sur ton chemin que les méandres tortueux que tu viens de faire à son esprit. Tu aurais pu faire pire, tu aurais pu faire en sorte de le faire devenir fou, qu'il se perde dans sa conscience et qu'il ne devienne extérieurement qu'un légume vivant. Mais c'était ton cousin, et malgré la haine que tu éprouvais envers lui actuellement, il était ton cousin. Tu passes une main dans tes cheveux, puis reprends doucement ton souffle. Pénétrer son esprit, et travailler sur ce dernier comme tu viens de le faire, t'as demandé de l'énergie, plus que tu le pensais. T'arrêter avait été une vulgaire erreur cependant, et tu t'étais fais avoir. Pensant l'avoir épuiser, pensant avoir gagner la partie. Ton cousin était plus intelligent, et n'était pas un Malfoy pour rien. Il avait lui aussi, cette rage, cette haine viscérale, la flamme d'un dragon, au creux de ses reins. Il t'attrape le bras, et tu lâches les gants de ton frère sur le sol. Tout se passe ensuite très vite, mais la douleur est lancinante, brutale, rugueuse. Tu te retrouves accolé contre le mur, ton bras compressé dans la paume chaude d'Abraxas, et une baguette pointé sur ta carotide. Tu plonges ton regard dans le sien, et retiens un gémissement de douleur. « je vais la faire crever, elle et tout ses compatriotes, et si il le faut, je te crèverais aussi, tu seras portée disparue, et ton frère suivra après toi . » Tu pestes intérieurement contre toi-même, parce que tu aurais du l’annihiler. Tu aurais du faire en sorte, que ce vaurien, ne soit plus capable de faire le moindre mouvement. Tu aurais du le briser de l'intérieur, à en saigner du nez. Tu t'apprêtes à dire quelque chose, mais la pression sur ton bras se resserre, et tu ne peux qu'hurler de douleur, tandis que la baguette du professeur semble s'enfoncer peu à peu dans ta peau. « tu peux être sûre que tu ne manquera à personne, même pas à ta propre personne, personne ne remarquera ton absence, pas même cette saleté d'elfe. » Tu fronces les sourcils. Ô, il avait énormément d'estime envers lui-même. Tu as envie de rire, mais la douleur sur ton bras t'en empêche, tu n'es pas en position de dire ou faire quoique ce soit pour le moment. Tu pries pour qu'Evander débarque, mais au fond de toi, tu sais qu'il ne le fera pas. Tu ne peux même pas le contacter pour qu'il vienne à ton secours. Si ton cousin voulait en finir avec toi, il pourrait le faire en deux temps trois mouvements, et faire croire que tu étais déjà morte à son arrivée. La peur peut se lire dans tes yeux. Pour la première fois de ta vie. Tu ne veux pas mourir, tu ne veux pas. Tu ne peux pas, pas maintenant. Pas alors que tu as encore tant de choses à voir, tant de choses à découvrir. Tant d'aventures à vivre, tant d'histoires à créer. Pas aussi jeune, et pas aussi belle. Pas de la main de ce vulgaire suppôt de Satan. Tu ne voulais pas finir comme Hailey, l'ancienne meilleure amie de Brynden McKintyre, ton ex petit ami, accessoirement ami. Trop de choses passaient à travers ton esprit, pour que tu ne te concentres réellement. Des larmes se mirent à perler au coin de tes yeux, avant de finir par devenir les chutes du Niagara. « crois pas que tu es une fierté pour ta famille, tu n'es qu'un déshonneur pour eux. la honte de la famille. tu me parle de honte concernant ma maison, mon boulot, mais contrairement à toi, je n'ai pas salit l'honneur de la famille en ayant eu une relation avec un ennemi, un bon à rien qui n'a de yeux que pour sa propre gueule de rat et qui ne voit pas plus loin que son nez. toi, comme ton frère et gaunt vous finirez en enfer » Et bizarrement, c'est ce qui te donne la force de te défendre. Sa dernière réplique, est ce qui te donne le feu. Le feu des Malfoy. Il te booste, il te redonne la rage de vaincre. Il t'apporte le peps, que tu avais perdu alors que tu étais sous son emprise. Ton genou se place rapidement sur son entre-jambes, dans un coup brusque et mécanique. Son emprise sur ton bras se desserre, et tu peux te permettre de fuir. Ton bras est devenu violet, comme si la circulation à l'intérieur de ce dernier avait disparu. La douleur est lancinante, mais disparaît peu à peu. « va te faire voir, abraxas. » Tu plonges dans son esprit, et le fait souffrir, lui faisant ressentir une sensation stridente. Comme celle que des ongles pourraient faire sur un tableau. Et d'un simple mouvement de baguette, tu psalmodies. « stupéfix. » Tu regardes le sortilège se dessiner devant toi, et foncer vers ta cible avec une minutie sans pareil. Tu ne prends finalement pas le temps de constater si il a touché sa cible, ou s'il l'a simplement frôler, bien que la première option soit la plus probable. Mais tu attrapes les gants de ton frère, et sors en courant des vestiaires, terrifiée par ce qu'il vient de se produire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé










MessageSujet: Re: Malfoy family ft Dae   

Revenir en haut Aller en bas
 

Malfoy family ft Dae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OBLIVIATE ::  :: l'extérieur :: le stade de quidditch-

Sauter vers: