NAVIGATION
Oyez, oyez chers membres ! Soyez les bienvenus sur Obliviate, votre forum Harry Potter.


LE JOUR DES FONDATEURS
SUJET AD VERITAS
SUJET CLUB DE LA PURETE
SUJET REVOLUTIONNAIRE

Nous recherchons les postes vacants qui se trouvent juste ici pour le futur du forum, et dans les intrigues à venir. Ces postes vacants ne donnent que des grandes lignes et tout reste encore à créer.
LES MEMBRES DU MOIS
Nous sommes fiers de vous présenter les deux membres les plus actifs du mois, il s’agit de Gideon Flamel et de Megara Harkness, nous les félicitons et les remercions pour leur activité !








Partagez | 
 
⊰ (yule ball) ☆ bitch please. ⊱
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 136
Célébrité choisie : TERESA PALMER.
Disclamers : ASTORIA + TUMBLR.



MessageSujet: (yule ball) ☆ bitch please.   Mer 21 Jan - 23:52


~~~
you look so sweet while you're dreaming,
holding your bottle of tanqueray
it isn't even the weekend,
that's how i know you're the one for me.


Tu passes une main dans tes cheveux puis sors ta baguette. D'un simple mouvement, celle-ci donne à ta chevelure d'un blond platine tout le peps qui lui manquait, comme un revitalisant. Rien de tel qu'un sortilège pour une soirée. Tu sais cependant, que si tu veux que le résultat perdure, il te faudra utiliser des masques magiques. Tu poses ensuite un rouge à lèvres carmin sur tes lèvres, avant de maquiller légèrement tes yeux. Tu enfiles ensuite ta robe. D'un blanc nacré, elle serre ta taille et s'évapore ensuite, comme la robe d'une princesse. Une princesse, c'est exactement ce à quoi tu ressembles. Tu enfiles quelques bijoux, puis passes une nouvelle fois une main dans tes cheveux. Tu lances un sortilèges à ta robe, et de minuscules diamants se mettent à perler un peu partout sur cette dernière. Tu te regardes ensuite dans le miroir, enfiles des escarpins puis te parfumes. Parfaite. Le bal se fera sans cavalier cette année. Tu n'as pas voulu demander à ton frère de t'accompagner, parce que tu sais pertinemment qu'il compte sûrement y aller avec sa nouvelle petite amie. La petite amie de votre aîné, plutôt. Cette histoire te reste en travers de la gorge. Tu n'as pas demandé à Galaad non plus, au final. Parce qu'il a ses amis, et que vous n'êtes pas si souvent que cela ensemble, en fin de compte. Aries, avait décidé de passer la soirée avec d'autres personnes que toi et Crescentia, préférant éviter cette dernière comme la peste. Tu le comprenais sans le comprendre. Parce que tu étais persuadée que Crescentia méritait de savoir le lourd secret du sorcier, et qu'elle était capable d'y faire face sans problème. Ce que n'avait pas l'air de croire Aries. Alors il ne reste plus que Crescentia et toi. Pour toujours. C'était ce que vous vous étiez promises elle et toi, durant votre première année. Et vous aviez réussi à continuer ainsi, sans jamais vous séparer une seule fois. Vous aviez dû faire face à des péripéties, à des moments peu glorieux, comme des moments fantastiques. Mais vous aviez réussi à surmonter les épreuves avec brio à chaque fois, sans jamais vous séparer, sans jamais avoir à arrêter de parler à l'une ou à l'autre. Tu souris à cette simple pensée. Tu descends les marches des escaliers, et te retrouves devant la grande salle. Les couples se forment, se lancent dans la salle. Et tu attends. Tu attends désespérément comme les quatre autres pélerins qui se retrouvent sans cavalier. Ton regard devient glaciale alors que tu croises le couple Gaunt/Harkness. Les voir te débecte, mais ton visage reste impassible. Toisant ces deux créatures, comme s'il s'agissait de vermines. Crescentia arrive enfin. Et tu lui souris. « ce n'est pas la robe que je t'ai offerte à ton anniversaire? » ton sourire est sincère. Tu attrapes sa main, comme tu l'aurais fais avec Evander, puis lui caresse le bout des doigts. « je sens déjà que cette soirée va être..  » Tu t'arrêtes dans ta phrase alors que tu passes près d'Aries et Arista. Tu la toises de haut en bas, avant de te tourner vers Crescentia et de lâcher « personne ne m'avait prévenu que j'allais devoir regarder l'immaculée contraception gigoter devant moi toute la soirée. » Tu attrapes un verre et commences à le siroter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 170
Célébrité choisie : sarah bolger
Disclamers : permanentjoy





MessageSujet: Re: (yule ball) ☆ bitch please.   Jeu 22 Jan - 14:57



Tu arranges un peu l’une des boucles brunes qui s’échappent de ton chignon, tires un peu sur ta robe et pousses un soupir. Au fond tu sais que la vrai raison de ton insatisfaction n’est pas ton apparence - elle divine -, mais le motif de ta préparation. Ce bal te rend nerveuse. Ca fait dix-sept ans que Poudlard n’en a pas vu et plus jeune t’étais faite une idée bien précise de comment un tel évènement devait se passer. Tes plans ne concernaient pas seulement la musique et la décoration, mais aussi tout le déroulement de la soirée et ton cavalier qui à l’époque aurait relevé de l’évidence. Aujourd’hui, c’est seule qu’il faut t’y rendre, ou plutôt accompagnée d’une fille. À bien y penser, c’est considérablement mieux que de s’y rendre seule et infiniment préférable à y aller mal accompagnée, c’est-à-dire au bras du premier venu. Daenerys est une cavalière de choix, les garçons de Poudlard seraient bien jaloux de ta personne tu en es persuadée. Et avec ta tenue, leur jalousie s’étendra probablement à la Malfoy. En effet la robe que tu portes, d’un blanc un rien cassé, éclatante sans être criarde, est surtout dotée d’un décolleté assez plongeant devant comme derrière, exposant tout en raffinement ta poitrine menue. Te détournant du miroir pour ne pas avoir à rouler des yeux devant ton propre reflet, tu attrapes finalement l’une de tes trousses de maquillages et y pioches un rouge à lèvre au pif. À contrecœur tu dois finalement admettre que tu as fini ta toilette et que l’heure est venue pour toi de quitter la protection du dortoir. Courageusement, tu enfiles des escarpins assortis à ta robe et quittes la chambre, ta baguette cachée sous ta robe. Hors de question de se déplacer sans, ça relève du bon sens.

Tu es l’une des dernières dans la salle commune mis à part les quelques malheureux qui se sont refusés le plaisir de cette soirée dansante. Une partie de toi les aurait bien imité, mais plaquant un sourire radieux sur ton visage tu quittes la pièce sans un regard en arrière. Cavalier ou non, tu es décidée à t’amuser. De toute façon tu refuses de gâcher la soirée de Daenerys. C’est devant la Grande Salle que tu retrouves la jolie vipère et ton sourire devient aussitôt sincère. « ce n'est pas la robe que je t'ai offerte à ton anniversaire? » Tu hoches la tête. C’est en partie pour cette raison que tu l’as choisie. Ca et son décolleté. « Tout à fait, je me suis dit que j’allais exhiber ton bon goût. » Ta cavalière, tu en es fière comme tout. Tu n’es pas fille unique et ton attachement à ta famille est sans faille, mais Daenerys est leur égale. Tu lui pardonnerais quasiment tout, comme le fait qu’elle continue de fréquenter une certaine personne, avec laquelle tu préfèrerais - quoique tu ne l’aies jamais dit - qu’elle cesse tout contact. Elle attrape ta main comme elle a l’habitude de le faire, caressant machinalement le bout de tes doigts. Une bouffée de courage, voilà ce que ça t’apporte alors que vous pénétrez dans la Grande Salle. « je sens déjà que cette soirée va être.. » Elle s’arrête brusquement et tu suis son regard, curieuse. Ton sourire se perd et ton cœur se serre. « personne ne m'avait prévenu que j'allais devoir regarder l'immaculée contraception gigoter devant moi toute la soirée. » Tu te forces à sourire devant sa remarque après tout très bien tournée. Tu sais aussi que si elle t’a adressé ce commentaire, c’est qu’elle cherche à t’encourager à ne pas te morfondre au sujet de ce couple mal assorti. Mais pourquoi le ferais-tu ? Tu t'en fiches de l'un comme de l'autre n'est-ce pas ? Avec un sourire mauvais, tu tente d'ailleurs de le prouver à ton amie. « Cinq Gallions que sa jolie robe se tache avant la fin de la soirée. » Tu veux d'ailleurs bien de porter volontaire pour détruire de la tenue d'Arista. Quitte à perdre ton pari. Après cette remarque, tu leur tournes toutefois le dos. Tu n'es pas obligée de t'imposer cette vision d'horreur. Imitant ta camarade, tu attrapes un verre. « Comme tu allais le dire, je sens que cette soirée va être des plus intéressantes…visiblement les clowns sont de sortie. » Tu avales une gorgée de la boisson choisie au hasard et te retournes vers le centre de la pièce pour commencer le jeu. Les règles ? Aucunes. Que la pire langue de vipère gagne. « Regarde-moi Harkness numéro…c’est la combien celle-là déjà ? 3 ? Elle est prête à exploser dans sa robe. Quelqu'un aurait quand même pu lui dire qu'elle existait aussi dans sa taille.  »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 136
Célébrité choisie : TERESA PALMER.
Disclamers : ASTORIA + TUMBLR.



MessageSujet: Re: (yule ball) ☆ bitch please.   Jeu 22 Jan - 23:17

Ton verre de Champexplosif à la main, tu approches ce dernier de tes lèvres et avales une petite gorgée. Ton palais pétille, et cela te fait sourire. Tu reportes ton attention sur Arista, et ses mouvements qui pourraient même faire rire un singe. Tu roules des yeux vers ta meilleure amie lorsqu'elle prononce les pronostics d'un pari. « quinze gallions, que c'est aries qui la salira. » Tu avales une nouvelle gorgée, puis tournes ton regard dans la salle. Tu t'arrêtes sur Ramsay. Tu te souviens des moments passés avec lui, et de la déchirure que tu as ressenti à votre rupture. Quelque chose que tu n'aurais jamais pensé ressentir. Tu l'avais aimé. D'un amour peu égalable. Et tu étais prête à mettre ta main à couper, que tu ne ressentirais plus aucun amour comme ce dernier. Parce qu'il avait été passionnel. Parce qu'il avait été le genre d'amour qui t'avait consumé, le genre d'amour pour lequel tu t'étais réellement impliqué, pour lequel tu aurais sûrement pu donner ta vie. Le genre d'amour qui t'avait donné la passion et l'aventure, et le danger. Le genre d'amour qui avait fini par te détruire. Tu reposes ton attention sur Crescentia. « comme tu allais le dire, je sens que cette soirée va être des plus intéressantes... visiblement les clowns sont de sortie. » Après l'immaculée contraception, c'était désormais les clowns. La remarque t'arraches un sourire colgate. Tu secoues légèrement la tête, comme pour t'empêcher de rire, avant de vriller ton regard vers l'objet désigné par Crescentia. « regarde-moi harkness numéro... c'est la combien celle-là déjà ? trois ? elle est prête à exploser dans sa robe. quelqu'un aurait quand même pu lui dire qu'elle existait aussi dans sa taille. » Tu passes une main dans tes cheveux. « je crois bien que la robe est à sa taille chaton, c'est juste que lorsque tu portes du xxl, même la magie ne peut cacher tes kilos de graisse. » Tu venais d'être gentille. Tu préférais rester calme pour ce début de soirée, car cette dernière ne faisait réellement que commencer, parce que tu savais très bien que tu allais empirer au fur et à mesure que le temps allait passer. Surtout quand tu allais voir ton frère débarquer au bal, avec Hazel au bras. Et Galaad. Tu étais étonnée de ne pas encore l'avoir vu. Seule représentante de la famille Malfoy dans la salle, tu te devais d'être irréprochable. Tu te redresses légèrement. Tu vrilles ton regard de nouveau vers l'immaculée contraception. « est-ce que c'est moi, ou squirrel est en train de tenir la chandelle? » Squirrel, c'était Eliott Flint. Tu te souviens, que le couple en question est constitué d'Aries et Arista. Surtout d'Aries. Alors tu baisses les yeux vers tes chaussures avant d'attraper la coupe qu'elle tient entre ses doigts. « je vais te re-servir, amour. » Tu te diriges vers le buffet, prenant une deuxième coupe pour ta meilleure amie. Tu termines la tienne en une gorgée, et décides de prendre un verre de whisky pur feu. Tu reviens avec le verre à la main, et te places devant elle. L'empêchant ainsi, d'assister au funeste spectacle qui se joue devant elle. « retournes-toi, et regarde sealgair. tu penses que je devrais lui dire, qu'halloween, c'est fini? » Tu essaies de lui remonter le moral. Parce que même si elle ne l'avoue pas, tu le sais pertinemment qu'elle en a besoin. Mais avoir vu Ramsay avec Megara, t'a plus ou moins plombé ta soirée, et tu ne sais pas si tu auras la force d'être là pour vous deux. D'autant plus, que ta critique semble petit à petit perdre de sa répartie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 170
Célébrité choisie : sarah bolger
Disclamers : permanentjoy





MessageSujet: Re: (yule ball) ☆ bitch please.   Ven 23 Jan - 16:03



« je crois bien que la robe est à sa taille chaton, c'est juste que lorsque tu portes du xxl, même la magie ne peut cacher tes kilos de graisse. » Tu éclates de rire. Bien vu de sa part. C'est certes exagéré la silhouette de la jeune femme en question n'étant pas plus enrobée que la tienne par exemple, mais la remarque est très à ton goût. Il ne reste plus qu'à trouver une victime plus satisfaisante que la Harkness contre qui tu n'as au final rien de particulier. « Ton frère viens avec sa femme-trophée ? » fais-tu distraitement. Il n'est pas bien difficile de deviner de quel frère il s'agit, le seul correspondant à la description étant Evander, accessoirement ton Malfoy mâle préféré. Tu avais suivi de loin cette histoire de vol de petite-amie, avouant que c'était plutôt distrayant et étant trop éloignée de l'action pour en être touchée. Tu n'avais réussi qu'à ricaner quand Evander t'en avait parlé, avant qu'il ne te ramène la fille en question, te la présentant exactement comme on aurait introduit une médaille. Et toi tu avais applaudi, au sens figuré bien sûr. Tu bois une longue gorgée de ta coupe, scannant les lieux des yeux à la recherche d'une nouvelle proie. Il n'y avait que l'embarras du choix, la salle étant remplie de fashion faux-pas et de couples ridiculement assortis, mais toi tu cherchais la crème de la crème, le pire du pire. « est-ce que c'est moi, ou squirrel est en train de tenir la chandelle? » « Hum ? » Tu suis son regard et à nouveau tes prunelles se posent sur le couple précédemment maudit. À croire que Daenerys aussi fait une fixette. « Euh squirrel ? » fais-tu quand même confuse, n'étant pas sûre de savoir de qui elle parle. Si c'est le nouveau surnom d'Aries tu n'es pas au courant et surtout pas sûre d'approuver. Pour lui, tu préfères de loin les noms d'oiseaux. Mais déjà, s'étant peut-être rendu compte de sa gaffe en ayant redirigé l'attention sur Lascius et Arista, elle s'empare de ta coupe au fond de laquelle il ne reste de toute façon plus qu'une goutte. « je vais te re-servir, amour. »  Tu hoches vaguement la tête, le regard toujours sur la Poufsouffle qui rit à gorge déployée. Tu es tellement concentrée dessus que tu ne remarques même pas Eliott en train, effectivement, de tenir la chandelle. Tu fronces les sourcils devant le manque d'élégance d'Arista et détournes la tête avec un air supérieur. « Quelle gourde. » marmonnes-tu au moment où Daenerys revient avec une nouvelle coupe de Champexplosif pour toi. Tu l'attrapes et la finis presque sur-le-champ. Ton amie s'est mise devant toi t'empêchant d'espionner plus longtemps ton ancien amant et tu admets que c'est judicieux de sa part. « retournes-toi, et regarde sealgair. tu penses que je devrais lui dire, qu'halloween, c'est fini? » Tu t'exécutes et apercevant Felixia et sa robe ou plutôt Sealgair-la-boule-à-facette-ambulante, tu ricanes à nouveau, mauvaise.  « T'as pas compris. Elle recycle, c'est un bout d'une des nappes à paillettes qu'elle porte ! Elle était tellement occupée à organiser le bal qu'elle n'a pas eu le temps de s'acheter une robe la pauvre. » Tu finis ton verre et le poses sur la table la plus proche. « Si au moins elle avait fait du bon boulot. » soupires-tu l'air désolée pour elle en secouant la tête. Bon tu veux bien admettre que la soirée n'est pas un fiasco total, mais ce n'est rien qui mérite qu'on se laisser aller à ce point. Tu attrapes un verre qui te semble contenir quelque chose de plus fort que du Champexplosif et échanges un sourire malicieux avec ta camarade. « Tu vois je pense qu'on aurait du offrir nos services et épargner aux gens ce désastre. Ca devrait être interdit pour certains de s'habiller tout seuls.  » Tu ne plaisantes qu'à moitié, vous auriez du le faire, ne serait-ce que pour épargner vos propres prunelles si délicates. Et entre deux conseils stylistiques tu en aurais profité pour trouver un moyen de rendre Arista incapable de se rendre au bal. Une poussée de pustules aurait fait l'affaire. Un peu de venin de vipère également. « Mais bon, ça aurait été trop de boulot.  » renifles-tu avec mépris parlant de l'un comme l'autre de tes projets. Tu n'es définitivement pas d'humeur gentille et l'alcool qui commence doucement à faire effet n'aide en rien. Tu portes ton verre, rempli de ce qui s'avère être du whisky-pur-feu, à tes lèvres et tu avales le liquide ambré, non sans une petite grimace.



    __graceless heart
    all of the ghouls come out to play and every demon wants his pound of flesh. but i like to keep some things to myself i like to keep my issues drawn. it's always darkest before the dawn. I've been a fool and I've been blind. i can never leave the past behind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 375
Célébrité choisie : Grant Gustin
Disclamers : moi-même(avatar), tumblr (gifs), broadsword (sign)



MessageSujet: Re: (yule ball) ☆ bitch please.   Ven 23 Jan - 19:23


Débile, j’avais littéralement l’air débile, planté comme un piquet sur la piste de danse, Arista et Aries dansant devant moi. D’un regard extérieur, je devais avoir l’air de porter la chandelle, pour une raison x ou y mais en réalité, je vérifiais que tout se déroulait en ordre. Seulement Arista, qui aurait dû m’épauler, en avait décidé autrement pour le moment. Mon cœur était tout sauf à la fête, encore plus depuis que j’avais découvert que le cavalier de la préfete-en-chef était non pas Neal –que mes sentiments arrivaient à gérer en temps normal puisqu’habitués– mais mon cousin et accessoirement son ex. A quoi jouait-elle exactement ? Etait-ce pour rendre jaloux Neal, ou moi ? En cet instant, je doutais en ma capacité de ne pas être jaloux pour être franc. Agacé et ne voulant surtout pas le montrer, je lâchai un « je vous laisse » beaucoup plus bougon que ce que je ne l’aurais souhaité et m’éloignai du couple de la soirée. Une part de moi se sentait également trahie et ce fut sur cette réalisation que je me dirigeai vers le bar. C’était ce que Cole aurait fait dans cette situation. Que ma résolution de rester sérieux aille se faire voir avec ma pseudo jalousie, ce bal, Arista et Aries ! Pour la seconde fois de la soirée, mon choix se porta sur un whisky pur-feu que je bus rapidement en grimaçant avant de me diriger de l’autre côté de la Grande Salle –du moins, c’était mon intention de départ. En cet instant, je voulais être quelqu’un d’autre pour pouvoir fuir ce bal et aller me réfugier au fin fond de mon lit, dans ma salle commune. Après tout, j’enchaînais les malchances aussi facilement qu’Aries faisait danser Arista : Nikola qui tombe malade et qui est clouée dans la tour des Serdaigles pile ce soir, me laissant en fin de compte sans cavalière à la dernière minute, la Directrice qui nous demande, préfets et préfets-en-chef, d’assurer la sécurité une partie de la soirée et ces deux-là ensemble pour la soirée. C’était un signe, cette soirée n’était définitivement pas pour moi. Et malheureusement je ne gardais pas de fioles de Polynectar dans un coin caché du dortoir ou dans une flasque cachée dans une de mes poches. En marchant pour m’éloigner de la scène de danse qui m’était devenue insupportable ou des autres élèves qui se déchaînaient sur la musique, je tombai sur deux Serpentardes que je ne connaissais que bien trop : Daenerys et Crescentia. Je forçai un sourire sur mon visage alors que l’alcool commençait à faire son effet et m’approchai d’elles. « Salut vous deux ! Je suis étonné de vous voir sans cavalier et loin de la piste de danse… » J’avais essayé d’être enjoué mais ma phrase sonnait faux. Je sonnai faux et cela s’entendait à des kilomètres. Puis un coup d’œil dans la direction de leurs regards, ou surtout celui Crescentia, me faisait comprendre que non, je ne m’étais vraiment pas assez éloigné de mon cousin et d’Arista. Je retins un soupir de sortir, ce n’était vraiment, vraiment, pas ma soirée.


tell me you're okay
« you got to let me in or let me go before you drown cause you're dying just to tell me you're not. you said darling i'm not alone. that there will be a piece of you everywhere i go. i won't be fine here even sat still. i got to let you in or let you go before i drown. well there's a place in the hallway where you left me. »
code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 136
Célébrité choisie : TERESA PALMER.
Disclamers : ASTORIA + TUMBLR.



MessageSujet: Re: (yule ball) ☆ bitch please.   Sam 24 Jan - 18:03

Elle te demande si Evander vient avec son nouveau trophée. Tu laisses balader ton regard sur l'assemblée, admirant un temps soit peu Megara et Ramsay danser. Ils sont beaux, tu ne peux t'empêcher de le constater. « oui, sûrement, je m'en fou. » Ta voix se veut étrangement froide, et tu pinces des lèvres. Tu n'acceptes pas cette relation. Encore moins le pourquoi de cette dernière. Tu n'as pas hésité à le faire savoir à ton jumeau, d'ailleurs. Tu lui as dis que tu étais déçu. Ce qui avait été réellement le cas. Tu étais déçue de la bassesse de son geste. Tu pouvais accepter qu'ils se battent, qu'ils se chamaillent, qu'ils tentent de faire de la vie de l'un ou l'autre un enfer, mais pas de cette manière. Pas en draguant, ou en subtilisant la copine de l'autre. Surtout quand cette copine était aussi laide et détestable qu'Hazel Carstairs. Tu n'aimais pas cette fille. C'était d'ailleurs peut-être aussi pour cela, que tu ne supportais pas cette relation. Parce qu'elle avait l'air bien pour Galaad, beaucoup moins pour Evander. Quoique, pour pouvoir faire ce qu'elle avait fait, elle n'était pas non plus digne de ton aîné. Ton regard se vrille sur Arista, une autre élève que tu ne peux voir en peinture. Puis tu remarques plus précisément Eliott, dans son coin. Et tu ressens un peu de peine pour lui. Pas excessivement, juste assez pour montrer qu'une once d'humanité gît toujours en toi. Humanité qui disparaît aussi vite qu'elle est arrivée. « euh squirrel? » Tu avais cette manie de donner des surnoms à tous les gens de ton entourage, y compris ceux qui n'en faisaient pas parti. Et Squirrel était l'un des nombreux petits noms dont tu surnommais Eliott. « eliott, mon chat. »  Tu décides d'aller chercher à boire pour ton ami, et pour toi-même, tentant d'éviter le sujet, Eliott qui menait forcément à Aries. Tu allais faire payer à ton meilleur-ami, d'être venue avec cette prude se pavaner devant vous. Sans scrupules. « quelle gourde. » Tu arques un sourcil. « excuses-moi, je n'ai pas entendu. » Ta voix se veut interrogative et douce. Tu n'as réellement pas entendu ce que vient de marmonner ta meilleure amie. Surtout avec tout ce bruit. Tu parles ensuite de Felixia, une élève de Serpentard. « t'as pas compris. elle recycle, c'est un bout d'une des nappes à paillettes qu'elle porte ! elle était tellement occupée à organiser le bal qu'elle n'a pas eu le temps de s'acheter une robe la pauvre.  » Tu regardes la sorcière et te mets à rire. D'un rire clair et cristallin, pur et chatoyant. Tout le contraire de ce que tu dégages. Tu souris à la seconde remarque de Crescentia, étant totalement d'accord avec elle. La salle est monstrueusement décorée. Même un troll des cavernes aurait pu faire mieux. Tu regardes Crescentia déposer un verre, et en prendre un second. Tu fronces légèrement les sourcils, puis roules légèrement des yeux. « tu vois je pense qu'on aurait du offrir nos services et épargner aux gens ce désastre. ça devrait être interdit pour certains de s'habiller tout seuls.  » A peine tournes-tu la tête, que tu vois tout un tas d'exemples, auxquels ce qu'elle vient de dire pourrait être appliquer. « trop de travail, je ne te le fais pas dire.  » Tu plisses les lèvres, avant de retourner ton regard vers Arista. Tient, Squirrel a disparût. Alors tu tournes ton regard vers le couple Megamsay. Tu peux voir scintiller sa bague de fiançailles, de là où tu te trouves. Tu ne ressens plus rien pour Ramsay, seulement peut-être un reste de haine. Haine refoulée par cette attitude glaciale que tu lui offres lorsque tu croises son chemin. Comme son chemin à elle. «  salut vous deux ! je suis étonné de vous voir sans cavalier et loin de la piste de danse… » Tient, l'écureuil à trouvé son chemin. Tu portes ta boisson à tes lèvres, avalant une gorgée délicate du liquide ambré. « et ça ne m'étonne pas de te voir sans cavalière, étrangement. » Cassante. Tu l'as toujours été, avec n'importe qui. Même avec Crescentia, Aries ou Evander. Tu passes une main dans tes cheveux. Eliott est tombé à piques, tu allais faire une fixette sur ton ex, autrement. Mais il tombe mal, car cela risque de rappeler très vite à Crescentia, qu'Aries se trouve désormais seul avec la bouffonne. Hum, joli surnom. « on préfère ne pas se mêler au, petit peuple. » Tu avales la dernière gorgée de ton verre, le déposes, en prends deux autres, et en tends un à Eliott. « et tu n'as plus le choix de nous rejoindre, désormais. » Tu lui souris. Parce que tu comprends. Tu as pu le lire dans ses yeux, ses pensées dont il pense être le seul gardien. Ton humanité et ta légilimancie te perdront. « je pense qu'on devrait porter un toast. » dis-tu en agitant légèrement ton verre devant le nez de ta meilleure amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 170
Célébrité choisie : sarah bolger
Disclamers : permanentjoy





MessageSujet: Re: (yule ball) ☆ bitch please.   Sam 24 Jan - 20:22



« trop de travail, je ne te le fais pas dire.  » t'approuve Daenerys. Tu la sens un peu distraite elle aussi et remarquant Megara et Ramsay sur la piste tu imagines deviner pourquoi. Tu es restée aussi neutre que possible à ce sujet-là, presque un peu par vengeance contre ta meilleure amie qui elle ne s'était pas gardée de continuer à fréquenter Aries malgré ce qu'il t'avait fait. Ca ne voulait pas dire que tu appréciais de voir la blonde souffrir, bien au contraire, mais sans soutenir ton cousin à ce sujet-là, tu ne l'avais pas laissé tomber. Si Daeneys pouvait supporter qu'Aries te malmène, elle pouvait bien comprendre que tu en tolères autant. Surtout que Ramsay fait partie de ta famille, que tu ne t'en serais pas éloignée à n'importe quel prix. Autant que tu le saches toutefois, c'est aujourd'hui de l'histoire ancienne pour la Malfoy autant que pour ton cousin, il n'y a donc plus de parti à prendre et c'est tant mieux. « salut vous deux ! je suis étonné de vous voir sans cavalier et loin de la piste de danse… » Tu sursautes presque, n'ayant pas vu Eliott s'approcher. Bien que cela marque la fin de ton tête à tête avec Daenerys tu souris au jeune homme. Un peu de changement ne vous fera pas de mal. « Moi je ne danse pas sur ça. » renifles-tu avec mépris. Tu n'es pas une mauvaise danseuse, ça serait même plutôt l'inverse. Et plus que ton dégoût pour le morceau qu'on a ru bon de vous proposer, c'est surtout parce que tu ne vois pas franchement avec qui tu peux bien te mettre à danser, que tu ne le fais pas. « et ça ne m'étonne pas de te voir sans cavalière, étrangement. » Tu soupires et lèves les yeux au ciel devant les propos de ton amie. Un peu plus et tu lui disais de ne pas faire sa vilaine. Au lieu de ça, tu poses une main délicate sur le bras du Poufsouffle. « Sérieusement pourquoi t'es seul ? » Ta question ne se veut pas méchante le moins du monde. Tu n'es pas légilimens toi, tu ne peux pas deviner tout ce qu'il se passe dans la tête ou dans la vie des autres. Tu trouves simplement ça étrange que le préfet, beau parti, soit venu seul au bal. Surtout, qu'il soit venu sans plan précis pour la soirée contrairement à Daenerys et toi qui aviez au moins fait le choix de venir en duo. À moins qu'il n'ait prévu de passer la soirée avec Aries et Arista, auquel cas tu es encore plus désolée pour lui vu la façon dont il s'était "gentiment" fait évincer, alors que le Serpentard faisait tournoyer - avec peu de grâce précisons-le - la Poufsouffle sur la piste de danse. Ca n'a jamais été un danseur de folie et tu est quelque part assez satisfaite que les choses n'aient pas changé pour le bénéfice d'Arista. Tu devrais vraiment arrêter de les espionner. « on préfère ne pas se mêler au, petit peuple. » Tu te reconcentres sur tes compagnons et hoches la tête. C'est une façon plutôt jolie de dire que vous n'avez pas trouvé de cavalier. Dans ton cas, pas sûre que tu aies vraiment cherché ceci dit. Tu finis ton verres de whisky pur feu en même temps que Daenerys achève le sien. « et tu n'as plus le choix de nous rejoindre, désormais. » Tu tournes la tête vers la blonde alors qu'elle tend un verre à Eliott, surprise. Tu n'es pas contre le fait qu'il reste vous tenir compagnie, bien au contraire, mais tu es étonnée que ça soit Daenerys qui le lui propose, surtout vu l'accueil peu chaleureux qu'elle lui a offert. « je pense qu'on devrait porter un toast. » fait-elle agitant son verre devant toi, si près de ton visage, qu'elle te fait loucher. Tu hausses les épaules. « Je veux bien boire, mais pour porter un toast encore faut il avoir un truc à célébrer. » Tu poses ton verre vide et tu t'en attrapes un autre verre. « La seule chose à laquelle je peux avoir envie de porter un toast ce soir, c'est nous. » Fais-tu ironique d'abord, réalisant ensuite que ce n'est pas une si mauvaise idée que ça. Tu tends ton verres et le fait claquer contre celui de tes deux camarades. « À nous ! » et tu le bois d'une traite. Nul doute qu'à ce rythme, tu ne seras bientôt plus capable de penser clairement.



    __graceless heart
    all of the ghouls come out to play and every demon wants his pound of flesh. but i like to keep some things to myself i like to keep my issues drawn. it's always darkest before the dawn. I've been a fool and I've been blind. i can never leave the past behind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 375
Célébrité choisie : Grant Gustin
Disclamers : moi-même(avatar), tumblr (gifs), broadsword (sign)



MessageSujet: Re: (yule ball) ☆ bitch please.   Dim 25 Jan - 13:06


Le roulement des yeux ne mit finalement pas longtemps à arriver alors que Daenerys m’accueillait avec une remarque cinglante, comme elle savait si bien les faire. Je lui lançai un regard noir, prêt à lui répondre au moment où je sentis la main de Crescentia, devant être elle aussi légèrement consternée de la réflexion de sa meilleure amie. Je lui adressai un léger sourire avant de me retourner vers Daenerys, pas prêt à la laisser s’en sortir comme ça et répondre à la question de Crescentia simultanément. Avais-je déjà dit que je n’étais pas d’humeur ? « Si Madame Malfoy prenait la peine de mieux lire les pensées et d’être moins désobligeante, elle saurait que ma cavalière est malade dans son lit, bien loin de sa forme habituelle. » Je repris une légère inspiration, évitant tout regard vers Arista et mon cousin. « Et je suis également de corvée ce soir, ordre de la Directrice qui a demandé aux préfets et préfets-en-chef de faire office de sécurité durant la soirée. Alors aller au bal avec moi signifie simplement ne m’avoir comme compagnie qu’une partie de la soirée. Ce qui t’aurait très certainement arrangé, Dae. » Je ne pus m’empêcher de penser que cela n’avait pas empêché Arista de venir accompagnée, elle, et regrettai immédiatement mes pensées, sachant pertinemment que cela n’allait pas m’aider et que Dae n’en avait pas loupé une miette. Un jour j’apprendrai à être occlumens rien que pour l’embêter.

Cependant, ni Crescentia ou moi n’eurent le temps de rajouter une phrase que Dae décida qu’il était temps d’une nouvelle tournée d’alcool. « Et tu n’as plus d’autre choix que de nous rejoindre désormais », la voilà ma veine, à peine surpris que la Serpentarde ait arrêté de m’envoyer des piques vu mes pensées peu joyeuses qu’elle avait entraperçues. Ceci dit, comment jouer au garçon responsable si je me faisais entraîner là-dedans ? Mon dernier verre de whisky pur-feu n’avait même pas encore eu le temps d’être ingurgité correctement que la Malfoy m’en mettait un autre dans les mains, ayant dû encore une fois se douter de mes pensées. Coincé et une nouvelle fois tiraillé entre mes responsabilités –surtout que je ne voulais pas perdre ma place de préfet dûment méritée et qu’apparemment entre ma co-préfete-en-chef et les deux autres préfets Poufsouffle, j’étais le seul à être en état de faire mon travail, enfin presque– je pris malgré tout le verre et trinquai au toast que portait Crescentia. « Soit, à nous ! » Je bus mon verre d’une traite, retenant une nouvelle grimace de se former sur mon visage. Il fallait vraiment que j’arrête de boire car à ce rythme-là, je n’allais franchement pas réussi à tenir la soirée. Sois responsable Eliott, sois responsable, me martelai-je le cerveau pour que l’information rentre. Inévitablement, mon regard se posa une énième fois sur Arista et Aries, toujours en train de s’amuser sur la piste Je ne savais si c’était l’alcool qui parlait ou mes émotions –ou un mélange des deux, assurément– mais une idée qui ne me ressemblait pas me venait en tête. Si mon cousin s’amusait parfaitement bien avec son ex, et vice-versa, pourquoi ne m’amuserais-je pas avec son ex fiancée et sa meilleure amie ? Au même moment, la musique changea. « Vous ne voulez vraiment pas aller danser ? Après tout ça ne peut pas nous faire de mal et la musique est pas si mal maintenant… » Dae avait forcément compris où je voulais en venir, à voir si elle me balancerait une nouvelle pique ou si elle accepterait.


tell me you're okay
« you got to let me in or let me go before you drown cause you're dying just to tell me you're not. you said darling i'm not alone. that there will be a piece of you everywhere i go. i won't be fine here even sat still. i got to let you in or let you go before i drown. well there's a place in the hallway where you left me. »
code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 136
Célébrité choisie : TERESA PALMER.
Disclamers : ASTORIA + TUMBLR.



MessageSujet: Re: (yule ball) ☆ bitch please.   Dim 25 Jan - 16:10

Ta remarque était plutôt piquante et déplacée. Tu le concèdes. Mais tu ne peux t'en empêcher, c'est dans ta nature première. Dans ce qui fait que tu es une Malfoy a l'état pur. Tes propos sont souvent acerbes, formés de sarcasmes. Alors tu lèves les yeux, devant la petite montée en pression d'Eliott. Tu pinces légèrement des lèvres. Tu préfères ne pas relever le Madame, te faisant paraître plus vieille que tu ne l'es. Madame Malfoy est ta mère, pas toi. Et d'une certaine manière, tu ne le seras jamais. Sauf si tu t'arranges pour que ton futur époux porte ton nom. Ce qui ne serait pas une mauvaise idée. Après tout, ton ambition est de redoré le blason Malfoy, pas celui de quelqu'un d'autre. Si tu avais épousé Ramsay, tu aurais peut-être jeté l'éponge sur le principe de garder ton nom. Tu changes de sujet, et proposes à Crescentia de porter un toast. Qu'elle propose tout d'abord avec ironie, puis plus sérieusement. « à nous. » Ton cœur se serre. Parce que tu n'as pas eu le loisir de porter ce toast avec ton frère. Peu importe, tu finiras bien par le croiser à la soirée. Tu t'ennuies. «  vous ne voulez vraiment pas aller danser ? après tout ça ne peut pas nous faire de mal et la musique est pas si mal maintenant… » Tu arques un sourcil et croises son regard. Alors tu pénètres dans ses pensées, et vois où il veut en venir. Tu restes quelques secondes de plus, naviguant dans ses pensées les plus secrètes, les plus profondes. Et tu tombes sur le souvenir de votre rencontre. De la première fois où tu avais vu son visage au manoir Gaunt, et de la façon dont vos parents s'étaient tout de suite entendus. Tu ressors de ses pensées. Tu l'avais apprécié dès le début, mais avec parcimonie. Il t'avait tout de suite fait pensé à un écureuil, d'où le surnom de Squirrel. Tu souris à cette pensée. « pourquoi pas.. c'est l'une de tes musique préférée en plus, crescentia. »  Tu tournes ton regard vers Aries et Arista. L’immaculée contraception te dégoûtes, et tu hésites à aller lui jeter ton verre à la figure.  Tu n'hésites plus finalement. « je dois juste faire quelque chose avant de vous rejoindre. » Tu plonges ton regard dans celui d'Eliott. « trucs de filles, je vous rejoins. » Tu attrapes un autre verre de whisky pur feu, et te diriges lentement vers Aries et Arista, plongé dans leur monde. Dire que cette soirée était ennuyante. Tu avais finalement réussi à trouver quelque chose pour t'amuser un petit peu. Ton regard froid est vrillé sur eux, et la lenteur à laquelle tu t'approches de la troisième présidente du club des femmes indépendantes, est meurtrière. Certains élèves s'écartent sur ton passage. Tu tournes la tête et remarques que Crescentia te suit du regard. Tu n'avais pas été crédible, dans ta petite sortie. En faisant croire que tu avais besoin de faire un truc de fille. Quel truc de fille était accompagné d'un verre de whisy ? Tu arrives enfin à quelques mètres du duo. Tu te places dos à Arista, et prétend que quelqu'un vient de te pousser. Tu la percutes alors, et le liquide contenu dans ton verre s'envole dans sa chevelure. Tu t'avances rapidement, mimant la surprise et l'effroi. « god, fais attention, non, un peu plus et ça allait atterrir sur ma robe plutôt que dans tes cheveux.  » Tu fronces les sourcils, regardes sa chevelure dégoulinante, puis disparais dans la foule, un air satisfait sur le visage. « ça manquait un peu d'action,  » murmures-tu. Tu te rapproches enfin de Crescentia et Eliott, que tu as laissé quelques minutes plus tôt. Tu plonges tes  yeux dans ceux de Crescentia, qui tu le sais, n'a rien loupé de la scène. Tu te mets à danser, malgré tout, attendant sa réaction. Et celle d'Eliott, qui tu le sens, risque d'être beaucoup moins plaisante que celle de ta meilleure amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 170
Célébrité choisie : sarah bolger
Disclamers : permanentjoy





MessageSujet: Re: (yule ball) ☆ bitch please.   Dim 25 Jan - 20:04



Ils acceptent de trinquer et après avoir achevé ton verre tu oscilles d'un pied à l'autre. Ton regard se tourne à nouveau, presque naturellement vers Aries et Arista et tu te donnes une claque mentale. Au lieu de te changer les idées l'alcool ne te rends que plus obsessive.  « vous ne voulez vraiment pas aller danser ? après tout ça ne peut pas nous faire de mal et la musique est pas si mal maintenant… » Distraction parfaite. Tu tends l'oreille reconnaissant les premières notes d'un morceau que tu aimes bien. C'est vrai que tu envies les étudiants sur la piste, que tu aimerais bien les rejoindre. « pourquoi pas.. c'est l'une de tes musique préférée en plus, crescentia. »  Tu jettes un coup d'œil à ta meilleure amie, elle a raison, comme toujours. Tu finis par hocher la tête en direction d'Eliott. « Pourquoi pas ? » fais-tu nonchalante. Tu as bien assez bu pour aller étaler ta grâce sur la piste. Tu passes un bras sous celui du Poufsouffle. « je dois juste faire quelque chose avant de vous rejoindre. » Tu arques un sourcil vers Daenerys, confuse. « trucs de filles, je vous rejoins. » Tu n'es pas convaincue par son explication, mais tu te diriges quand même vers le centre de la piste, tenant toujours le préfet par le bras. Mise en joie par l'alcool que tu as bu tu t'autorises même à chanter sur l'air de la musique avec ta jolie voix de fée chose que tu ne fais jamais en public.

Il t'attrape par la taille, tu poses une main sur son épaule et vous vous mettez à danser. Tu es suffisamment à l'aise avec Eliott que tu connais depuis quasiment aussi longtemps que tu connais Aries, pour ne pas trouver ça bizarre le moins du monde. Malgré tes quelques coups dans le nez tu parviens à rester sur tes deux pieds et à faire preuve d'un peu de ton talent habituel. Ton regard, loin d'être tourné vers tes pieds, ni même vers Eliott, cherche Daenerys et ses cheveux argentés dans la foule. Tu la repères, elle se rapproche dangereusement - pour eux, pas pour toi -  d'Arista et de son cavalier, percutant la Poufsouffle dans un geste que tu reconnais comme totalement intentionnel. Si tu lis l'indignation d'Arista sur son visage, tu ne peux qu'imaginer la réplique de Daenerys. Tu ne parvint pas à retenir un rire cristallin. Tu es certaine qu'elle l'a fait pour te venger et c'est plutôt réussi.  « Regarde » lances-tu à Eliott, arrêtant votre mouvement pour lui montrer du doigt le duo qu'il avait laissé un peu plus tôt. Contrairement à toi, il n'a aucune raison d'être ravi de voir Arista déconfite, les cheveux imbibé de whisky-pur-feu, mais tu veux faire partager ta joie. Daenerys vous rejoint finalement et tu lui rends son sourire satisfait. Elle sait que tu n'as rien perdu de sa prestation. Heureusement, ça aurait été vraiment dommage de ne pas voir ça. Mais plutôt que de vous lancer une remarquer triomphante, elle se met tout simplement à danser. « C'était magique. » fais-tu sincère. Tu plonges ton regard dans le sien, plissant légèrement les yeux. Elle n'a pas besoin de pénétrer ton esprit pour te comprendre. Tu lui as déjà fait comprendre par le passé que ta tête c'était zone interdite en temps normal et tu espères bien qu'elle a suivi la règle même quand tu étais au plus bas et que tu refusais de parler. Ceci ne vous a toutefois jamais empêché de communiquer en silence. Est-ce qu'ils nous ont vu ? sembles-tu lui demander, le regard brillant. Ce n'est en aucun cas pour rendre qui que ce soit jaloux que tu as accepté d'aller danser. L'idée ne t'est pas instant passée par la tête, d'autant que Daenerys devait en principe venir avec vous. Mais tu viens de penser que peut-être, comme vous l'avez remarqué, le couple maudit, lui aussi peut bien vous avoir vu. Non que toi et Eliott et n'intéressent Arista et Aries ceci dit. Tu regrettes aussitôt ta question, mais c'est trop tard, le message est passé.



    __graceless heart
    all of the ghouls come out to play and every demon wants his pound of flesh. but i like to keep some things to myself i like to keep my issues drawn. it's always darkest before the dawn. I've been a fool and I've been blind. i can never leave the past behind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 375
Célébrité choisie : Grant Gustin
Disclamers : moi-même(avatar), tumblr (gifs), broadsword (sign)



MessageSujet: Re: (yule ball) ☆ bitch please.   Lun 26 Jan - 0:25


Je fis mine de ne pas comprendre le regard que me lançait Daenerys alors qu’elle utilisait une nouvelle fois son don de legilimens sur ma personne. Je ne m’y habituerais probablement jamais et pourtant je fus étonné de sa réaction. Certes elle avait compris où je voulais en venir mais je ne m’attendais pas à ce qu’elle accepte aussi et qu’elle ne vienne pas, me laissant uniquement avec Crescentia qui passait son bras sous le mien. Je fronçai les sourcils alors que Daenerys ne quittait pas mon regard. Trucs de filles ? Cela ne me disait rien qui vaille et sa justification était loin d’en être une. Un coup d’œil vers Crescentia me fit comprendre qu’elle non plus n’était pas convaincue mais elle ne pipa mot, tout comme moi. Que pouvait-on dire après tout ? Elle était déjà partie. A moitié entraîné par Crescentia, bras dessus bras dessous, je me surpris à rire légèrement alors que la jeune femme chantonnait la chanson.

Estimant être à un bon endroit de la piste, étrangement dans la ligne de mire d’Arista et d’Aries mais également toujours apte à voir les faits et gestes de la meilleure amie de Crescentia, j’attrapai cette dernière par la taille le plus naturellement du monde alors qu’elle posait sa main sur mon épaule de la même manière. Crescentia faisait partie de ces rares filles avec qui je pouvais danser sans qu’il n’y ait de mal entendu ou de malaise. Et aussi étrange que cela puisse être, je la voyais toujours comme la fiancée d’Aries, celle qui lui revenait et qui était parfaite pour lui malgré ces trois dernières années qui les ont détruit eux mais pas nous étrangement. Alors peut-être que dans l’état actuel des choses ma demande de danse n’avait pas été complètement anodine –voire pas du tout, soyons honnête au lieu d’être sobre comme prévu– mais il n’y avait strictement rien à analyser de cette situation. Ma jalousie, que je ne pensais pas exister jusqu’à ce soir, rende la monnaie de sa pièce à Aries, sur une petite échelle. C’était une réaction futile, très loin de mes habitudes et qui ne mènerait probablement à rien mais je n’avais pas pu m’en empêcher. Complètement perdu dans mes pensées, souhaitant encore que les choses changent, je ne remarquai pas que Crescentia était occupée à surveiller Daenerys au loin ni même du numéro de la Malfoy. Ce ne fut que lorsque ma cavalière d’une danse m’interpella que je réalisai d’où venait le rire et compris. M’arrêtant net alors qu’elle me pointait du doigt la pauvre Arista déconfite, du whisky pur-feu sur la tête, ma première réaction fut de fermer les yeux et de perdre tout sentiment de jalousie, m’en voulant tout de même un peu. Si elles avaient toutes les raisons du monde pour la détester, parce qu’elles étaient des filles et parce que Crescentia détestait n’importe quelle fille ayant pris ou prenant sa place, cela ne signifiait pas pour autant que je cautionnais la chose. Pourquoi avait-il fallu que j’éprouve des sentiments pour une fille qui, en plus d’être déjà prise et pas si insensible au personnage que j’étais, soit quasiment l’ennemie mortelle de deux autres filles qui comptaient ? Je lâchai Crescentia alors que Daenerys nous rejoignait, satisfaite d’elle-même, sous l’approbation de Crescentia. Mon sourire fondit comme neige au soleil et mon agacement refit surface. « C’était vraiment nécessaire le Whisky dans les cheveux Dae ? Je sais que vous lui vouez une haine presque sans nom mais… » Je n’arrivais pas à terminer ma phrase, sentant un nouveau poids sur le cœur se rajouter aux autres liés à cette soirée. Je ne voulais pas la ridiculiser après tout. Et si quelqu’un d’autre lui avait subir une chose pareille mais là, la donne était différente. « T’aurais pu te contenter de tacher sa robe, pas de lui renverser ton verre sur la tête », rétorquai-je plus sèchement que voulu. Comment penser ou parler normalement lorsque l’alcool s’était frayé son chemin dans votre sang et que des émotions contradictoires faisaient leur apparition ? L’envie d’être quelqu’un d’autre et d’aller se réfugier dans son lit revenait à l’assaut ainsi que l’impression de ne plus avoir sa place. Je pris ma tête dans mes mains, essayant de me calmer en vain.


tell me you're okay
« you got to let me in or let me go before you drown cause you're dying just to tell me you're not. you said darling i'm not alone. that there will be a piece of you everywhere i go. i won't be fine here even sat still. i got to let you in or let you go before i drown. well there's a place in the hallway where you left me. »
code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 136
Célébrité choisie : TERESA PALMER.
Disclamers : ASTORIA + TUMBLR.



MessageSujet: Re: (yule ball) ☆ bitch please.   Lun 26 Jan - 17:27

Tu secoues légèrement ta main, alors que tu constates qu'elle empestes l'alcool. Bien sur, il a fallu que le liquide te touche malgré tout la main. Tu sors ta baguette et d'un mouvement, fait disparaître l'odeur, et la poisse de tes mains. Tu arrives enfin vers eux, leurs regards virés sur toi. Gosh, la façon dont jubile Crescentia est orgasmique. Tu es heureuse, heureuse parce que tu as réussi ton coup. Bon, tu lui dois désormais cinq gallions, mais cette sommes n'est en aucun astronomique. Pas pour toi, pas pour ta famille. Plus pour ta famille. Vous n'aviez pas encore gravis tous les échelons vous permettant de remonter au sommet, mais ton père avait réussi à amasser considérablement d'argents ces dernières années. Eliott semble courroucé, mais Crescentia.. Crescentia resplendit. Tu te mets à danser légèrement, comme si ce qui venait de se produire n'était qu'un lointain souvenir, un moment du passé bien trop lointain pour que l'on puisse y prêter attention.

« c'était magique. » Tu lui souris, puis passes une main dans ta chevelure argentée. Tu t'arrêtes de danser, cherches un verre du coin de l'oeil. En voilà un. Tu attrapes un verre de Champexplosif à tes lèvres, puis plonges ton regard dans celui de ta meilleure. Elle semble vouloir te demander quelque chose. Tu ne pénètres pas dans son esprit, parce que tu n'en as pas besoin. D'autant plus que cet endroit t'a été formellement interdit par le passé. Ce que tu as déjà outrepasser quelques fois, sans qu'elle ne s'en rende compte. Tu comprends qu'elle veut savoir si Aries et Arista les ont vu danser, Eliott et elle. Tu te permets de pénétrer dans son esprit, cette fois-ci, pour lui répondre. Parce que ta réponse est plutôt difficile à faire comprendre dans un simple regard. trop obnubilés par les cheveux de l'immaculée contraception, je crois.Ok, ta réponse n'était pas spécialement celle qu'elle voulait sûrement entendre. Tu t'apprêtes à lui dire que tu peux pénétrer dans leurs esprits pour vérifier, mais tu te fais couper dans tes pensées par un Eliott agacé. Tu t'en doutais d'avance, de toute façon. Pourquoi changer une équipe qui gagne ? «  c’était vraiment nécessaire le whisky dans les cheveux dae ? je sais que vous lui vouez une haine presque sans nom mais…  » Tu fronces les sourcils, et plonges ton regard dans le sien. Tu le vois chercher ses mots, alors tu ne réponds rien. N'allant même pas fouiller dans ses pensées pour connaître la fin de sa phrase, avant même qu'il ne la sorte. Tes yeux se perdent malgré tout dans ses yeux, sans pour autant y pénétrer. « t’aurais pu te contenter de tacher sa robe, pas de lui renverser ton verre sur la tête » Tu soupires. « pardon, elly, mais tu sais, moi et la précision, ça fait deux.. » Tu réponds sur un ton futile, sachant pertinemment qu'il trouverait l'ironie. Après tout, tu étais connue pour réussir presque tout ce que tu entreprenais à la perfection. Sauf les relations amoureuses, semblerait-il. Tu avais l'impression d'être maudite sur ce point là. Il ne te répond rien, et porte ses mains à sa tête, les plaçant sur chaque côté. Il ne semble pas bien, comme s'il tentait de se calmer. « eliott? » Ta voix est étrangement affolée. Tu poses tes mains sur les siennes, et tentes de capter son regard. « eliott, parles-moi. » Tu tournes le regard désespérée, vers Crescentia. Tu n'avais pas l'impression d'avoir fait quelque chose de dramatique, tu pensais même avoir été plutôt gentille. Tu aurais pu faire pire, si l'envie t'en avait vraiment pris. Alors tu ne comprenais pourquoi son comportement avait changé du tout au tout, surtout qu'au final, cela ne le concernait pas réellement. Finalement, une petite part de toi se sentait mal. « ok, je pense que je vais juste me la fermer à partir de maintenant.. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 170
Célébrité choisie : sarah bolger
Disclamers : permanentjoy





MessageSujet: Re: (yule ball) ☆ bitch please.   Mar 27 Jan - 0:25


Parce que bien sûr, ce moment de gloire ne peut rester totalement intact, Eliott semble avoir un avis complètement différent sur la situation. Tu ne comprends pas d'où vient sa pitié pour Arista. Tu n'avais jamais porté la Poufsouffle dans ton cœur. Même avant de te mettre à la détester de façon viscérale pour avoir osé mettre la main sur Aries. Elle ne prenait que tes restes au final, mais des restes sur lesquels tu conserves un œil éternellement jaloux. trop obnubilés par les cheveux de l'immaculée contraception, je crois. Tu caches ta déception aussi bien que tu le peux. Tu n'as rien espéré jusqu'à ta demande silencieuse. Là, un peu de ce traitre d'espoir s'était engouffré en toi, te faisant croire des choses qui n'arriveraient jamais. Tu te contentes donc de hausser nonchalamment les épaules en guise de réponse. Tu doutes toutefois que Daenerys soit vraiment dupe. «  c’était vraiment nécessaire le whisky dans les cheveux dae ? je sais que vous lui vouez une haine presque sans nom mais…  » C'est qu'il commence presque à t'agacer le rabat-joie. Ne peux-tu pas savourer cette victoire sur ta rivale en paix ? Il n'a qu'à aller lui sécher les cheveux lui-même si il y tient tant à sa gourde. « t’aurais pu te contenter de tacher sa robe, pas de lui renverser ton verre sur la tête » Daenerys soupire. Tu fais la moue. « C'est ce que j'avais dit, la robe c'est mieux. » fais-tu, innocente, t'exemptant à la fois de toute responsabilité, admettant toutefois ta participation à la conspiration. « Mais tu me dois rien du coup. » lances-tu à la blonde. Ta récompense tu l'as déjà eu. « Enfin à part une Bièraubeurre aux trois balais. » Tu es d'humeur légère, rien pas même la réaction d'Eliott ne saurait gâcher ce moment d'extase finalement. Tu aurais aimé être plus plus près de la victime pour mieux apprécier sa tête et celle de son cavalier, mais bon on ne peut pas tout avoir.

« pardon, elly, mais tu sais, moi et la précision, ça fait deux.. » C'est tellement ridicule que tu trouves ça drôle et retiens un rire. Daenerys avait une précision d'attrapeur, d'autant que pour un coup pareil elle n'aurait donné sa chance au hasard. En même temps elle n'a aucune raison d'être vraiment désolée. Si toi tu as parié sur la robe, tu n'as rien contre le fait qu'elle ait plutôt renversé son verre sur la tête d'Arista. « eliott? » La Malfoy s'affole soudain et tu poses un regard surpris sur le Poufsouffle. Soit tu as raté un bout de la conversation, soit elle a lu quelque chose dans son esprit. Depuis que ta meilleure amie et legilimens tu rêves la plupart du temps d'être occlumens, mais quelques rares fois comme celle-ci, c'est son don à elle que tu aimerais avoir, pour entendre tout ce qui est hors de ta portée. Elle pose les mains sur celle d'Eliott et tu t'inquiètes. « eliott, parles-moi. » Elle tourne un regard désespéré vers toi et si la scène ne te semblait pas aussi sérieuse éclaterait certainement de rire. Elle en fait des tonnes.  « ok, je pense que je vais juste me la fermer à partir de maintenant.. » En fait ça n'a rien de sérieux du tout. « Si c'est pour dire des conneries comme ça abstiens toi ouais. » fais-tu à moitié désinvolte seulement. Tu jettes un coup d'œil inquiet au préfet et zyeutes la coupe dans la main de ton amie. Tu te promets de ne pas la laisser ingurgiter plus que ce qu'il reste dedans. Du moins pas avant qu'elle se soit calmée. « Je pense que tu viens d'effrayer ce pauvre Eliott avec tes bêtises, arrête de boire. » Tu t'improvises donneuse de leçon. Pourtant tu n'es pas moins ridicule qu'elle, toi qui n'est plus qu'à un verre de te mettre à crier des idioties. À deux d'aller embrasser un inconnu. À trois d'aller voir Aries. Bref, toi aussi tu ferais mieux de t'arrêter là. Au lieu de quoi tu attrapes toi aussi un coupe de Champexplosif. « Et si madame pouvait se souvenir un instant qu'on a pas la chance de lire dans les pensées des autres ça serait cool aussi. » Là encore tu ne manques pas d'un peu de sérieux. C'est très agaçant de rater un morceau de la conversation chaque fois que ton amie est dans les parages. Elle a toujours un tour d'avance, c'est insupportable. 



    __graceless heart
    all of the ghouls come out to play and every demon wants his pound of flesh. but i like to keep some things to myself i like to keep my issues drawn. it's always darkest before the dawn. I've been a fool and I've been blind. i can never leave the past behind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 142
Célébrité choisie : Emma Watson
Disclamers : Fassylover




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: (yule ball) ☆ bitch please.   Mar 27 Jan - 2:52

Bitch please.


ARISTA & DAENERYS & CRESCENTIA & ARIES & ELIOTT

***
Vous dansiez, contrairement aux avertissements du serpent plusieurs minutes plus tôt. En réalité, tu t’étais arrangée pour que ton cavalier s’intoxique au moins autant que toi pour te donner ce courage, cette sensation de ne plus rien sentir et de t’amuser. C’était ton but en venant ici, comme tu l’avais dit à Hope. Tu riais parfois, parce que tes jambes n’étaient plus aussi solides qu’elles devraient l’être. Près d’Aries, tu pouvais te rappeler de tous vos beaux moments passés ensemble, écartant tous les instants moins glorieux. Il était un ami précieux et encore ce soir, il te le prouvait. Tu ne remarquas même pas une certaine vipère se rapprocher de tout, tout ce qui attira ton attention fut un liquide jeté sur ta tête. « god, fais attention, non, un peu plus et ça allait atterrir sur ma robe plutôt que dans tes cheveux. » Tes deux prunelles se posent, indignées, sur le visage de la vipère. Quel est son problème encore à celle-là? Ne venait-on pas de dire quelques instants plus tôt que tu n’avais pas d’ennemis? Il s’agissait de purs enfantillages, normalement tu ne t’en faisais pas avec les gens qui prenaient tout leur temps à faire du mal aux autres. Il s’avérait cependant que tu étais désormais assez intoxiquée et que tu avais déjà eu à faire avec cette blondasse plusieurs fois par le passé. Tu n’aimais pas les gens comme elle, qui avait comme but dans la vie de réduire tous les espoirs de ton amie Vesper à néant. Bouchée, tu écoutas avec attention ses prochains mots, les dents et les poings serrés. « ça manquait un peu d'action, » Elle se retourne, vous laissant tous les deux comme si vous ne comptiez pas. « Reviens ici Daenerys! » Tu cris, mais ta voix ne l’atteins pas parmi la musique et les rires des autres élèves. Tu te tournes vers Aries, alors que tout ton monde semble s’écrouler sous tes pieds. « Mais c’est quoi son problème?! » En même temps, tu sors ta baguette de ton petit sac de couleur or. Tu la pointes sur ta crinière rousse et tu te sèches automatiquement les cheveux, remerciant Merlin d’avoir ta baguette sous la main. Tu es préfète-en-chef, tu peux lui dire de retourner à sa chambre si tu le souhaites. Ton cavalier semble bouiller à tes côtés, mais tu ne sais pas réellement pourquoi. Au loin, la vipère rejoint la dernière des présidentes du club de femmes. Vous étiez pourtant les trois à la tête d’un club qui promulguait la sororité. Ces filles ne semblaient pas s’en rappeler. Crescentia souriait plus loin, au départ cela ne te toucha pas tant que ça. C’est lorsque tes prunelles se concentrèrent sur leur troisième interlocuteur que tout fini par s’écrouler réellement. Rage. Tu ne vois plus rien, surtout pas ses mains qui se posent sur les deux côtés de sa tempe. Tu laisses tomber Aries momentanément, tenant encore plus fort la baguette entre les doigts de ta main droite. À bout de souffle, noire de colère, tu te présentes face à Eliott. Ton pseudo-ami. L’alcool te monte à la tête, mais probablement pas autant que ce sentiment qui pétri chaque parcelle de ton cœur. « Et toi?! Toi! Merci Eliott, vraiment. Tu cautionnes ce genre de comportement? Je n'aurais pas cru ça e toi! » Il était ton homologue en plus, il aurait dû être le premier à punir Daenerys de ce geste qui n’avait absolument rien d’anodin. Tes jointures sont blanches, ta main qui sert l’objet magique le long de ton corps. Tu es prête à t’en servir si l’une des personnes du trio intervient.


  

ANIMALS + SO WHAT YOU TRYING TO DO TO ME, IT'S LIKE WE CAN'T STOP, WE'RE ENNEMIES. BUT WE GET ALONG WHEN I'M INSIDE YOU. YOU'RE LIKE A DRUG THAT'S KILLING ME.
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 375
Célébrité choisie : Grant Gustin
Disclamers : moi-même(avatar), tumblr (gifs), broadsword (sign)



MessageSujet: Re: (yule ball) ☆ bitch please.   Mar 27 Jan - 20:30


La phrase de Daenerys sonnait faux, tellement faux et je n’étais pas dupe. Comment pouvait-elle s’imaginer que je n’avais pas compris son stratagème le moment où Crescentia me montra du doigt la scène entre la Poufsouffle et la Serpentarde ? Alors forcément, sa phrase ne me faisait pas rire mais une chose était certaine, Crescentia avait retrouvé le sourire. Toute cette situation me mettait dans une position délicate et je ne savais comment réagir. Je leur en voulais pour ce qui venait de se passer tout en n’étant pas étonné non plus de la situation. Et pourtant cela n’empêchait pas mon cœur de se serrer et une rage insoupçonnée bouillonner en moi. En cet instant j’avais envie de crier, de tout envoyer valser et de partir. Partir loin de cette soirée qui n’était clairement pas faite pour moi, partir loin d’Arista et de mon cousin qui s’amusaient –du moins jusqu’à l’incident– et partir loin de Daenerys et Crescentia qui savouraient. La situation aurait très bien pu être pire mais mon cerveau ne le comprenait pas, l’alcool n’aidant pas. Je cherchai désespérément à me calmer, me prenant la tête dans les mains tout en essayant de bloquer le bruit extérieur. Mais l’inquiétude de Daenerys parvint à mes oreilles et je ne souhaitai pas lui répondre. Je restais planté là, complètement perdu dans les méandres de mes émotions que je ne parvenais pas à canaliser. Je n’étais plus sûr de rien, ne sachant quoi dire ou faire. Et j’étais effrayé car si les mains de la Serpentarde sur les miennes ne me permettaient pas de me calmer, personne ne pourrait m’aider. Je ne pouvais m’aider. Ce qui signifiait qu’une seule chose : la prochaine personne qui viendrait jouer avec mes émotions me verrait dans un état qu’elle n’aurait jamais imaginé. J’étais émotionnellement instable et je pouvais exploser à tout instant. Pendant un instant, je crus que le calvaire se terminerait vite, que la fin du tunnel était proche, jusqu’à ce que j’entende sa voix. La voix d’Arista parvint à mes oreilles alors qu’elle criait sur Daenerys avant de venir déferler son flot de rage sur moi. En cet instant, si je pouvais m’observer, je rirais jaune. Arista aura donc été celle qui me fit sortir de mes gonds. Alors j’enlevai les mains de mon visage et je me tournai vers la Poufsouffle, remarquant du coin de l’œil qu’Aries savait ce qu’il allait se passer. Cela allait être la deuxième fois qu’il me voyait dans cet état si mes souvenirs étaient corrects après tout. Rouge de colère, ma voix se durcit, acerbe. « Je cautionne ? Tu as vraiment cru que dans cet état je cautionnais grand-chose ? Non. Je ne cautionne pas le fait qu’elle t’ait fait ça, je ne cautionne pas le fait qu’on en ait strictement rien à faire de ma pomme et je ne cautionne certainement pas le fait que tu sois venue accompagnée de mon cousin et venir me dire à moi de te défendre ! Je me retrouve en plein milieu d’une guerre qui ne me concerne pas et tu viens me reprocher à moi de ne rien faire ? Mais c’est justement là le problème, je ne pouvais strictement rien faire, je ne suis pas legilimens, je ne devine pas les intentions des gens ! Je ne suis pas là pour jouer le rôle du Souaffle que les Poursuiveurs se lancent avant de marquer un but ! Et pourtant, c’est ce que vous voulez tous me donner ! C’est beaucoup trop facile de jouer avec mes sentiments pour venir me blâmer ! Alors non, je ne cautionne strictement rien à cette soirée mais je ne peux rien y faire. De toute façon, tout le monde s’en contre-fout de ce qu’Eliott Flint peut en penser alors va, demande à ton cavalier d’un soir de jouer son rôle car là moi j’en suis strictement incapable, j’ai le cœur bien trop lourd pour faire quoi que ce soit. » J’étais étourdi et mes phrases me semblaient dénuées de sens mais elles étaient sorties. Acerbes, dures et pleines de tristesse également. Les larmes me montaient aux yeux mais une lueur de génie me fit comprendre qu’il était temps de m’éloigner, de prendre l’air loin de tout ça. Parce que de toute façon, ils n’en auraient strictement rien à faire. Sur mes derniers mots, je partis donc dans la direction opposée, bien décidé à me calmer et à m’en vouloir par la suite pour tout ce que je venais de dire.


Spoiler:
 


tell me you're okay
« you got to let me in or let me go before you drown cause you're dying just to tell me you're not. you said darling i'm not alone. that there will be a piece of you everywhere i go. i won't be fine here even sat still. i got to let you in or let you go before i drown. well there's a place in the hallway where you left me. »
code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé










MessageSujet: Re: (yule ball) ☆ bitch please.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(yule ball) ☆ bitch please.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OBLIVIATE ::  :: La gazette du sorcier :: Les déclarations du Ministère :: INTRIGUE N°1 - the yule ball :: INTRIGUE N°1 - the yule ball-

Sauter vers: