NAVIGATION
Oyez, oyez chers membres ! Soyez les bienvenus sur Obliviate, votre forum Harry Potter.


LE JOUR DES FONDATEURS
SUJET AD VERITAS
SUJET CLUB DE LA PURETE
SUJET REVOLUTIONNAIRE

Nous recherchons les postes vacants qui se trouvent juste ici pour le futur du forum, et dans les intrigues à venir. Ces postes vacants ne donnent que des grandes lignes et tout reste encore à créer.
LES MEMBRES DU MOIS
Nous sommes fiers de vous présenter les deux membres les plus actifs du mois, il s’agit de Gideon Flamel et de Megara Harkness, nous les félicitons et les remercions pour leur activité !








Partagez | 
 
⊰ there is no name for us (yule ball) ⊱
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 529
Célébrité choisie : emilia clarke
Disclamers : sixteen saltines (avatar)




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: there is no name for us (yule ball)   Lun 19 Jan - 21:12


Jetant un ultime regard au miroir en face d'elle, un sourire de satisfaction étira les lèvres de Megara tandis qu'elle y admirait son reflet. Jamais elle n'avait été aussi apprêtée et resplendissante. Ce n'était pas non plus une surprise puisque ses parents lui avaient fait parvenir une magnifique robe accompagnée d'une note qui lui suggérait d'en profiter pour officialiser ses fiançailles avec Ramsay. Tournant sur elle-même afin d'observer le mouvement fluide de sa tenue, Megara s'émerveilla une nouvelle fois devant le travail de Madame Guipure. Sa robe était digne d'un bal de noël puisqu'elle en portait ses couleurs. Replaçant une mèche folle derrière son oreille, Megara quitta son dortoir avec un sentiment de malaise grandissant. Si elle était jusqu'à présent consciente de son engagement envers Ramsay, cette soirée allait mettre un point final aux rumeurs de fiançailles. Tournant inconsciemment la bague de fiançailles qu'elle portait à sa main et que Ramsay lui avait remise le jour même, Megara tâcha de faire bonne figure à l'instant où elle quitta la salle commune de Serpentard. Marchant d'un pas lent mais assuré, elle croisa un certain nombre de couples et de camarades sur le chemin. Souriant davantage en entendant des murmures appréciatifs, la jeune femme gagna le hall d'entrée au bout de quelques minutes. Observant l'endroit tout en souriant, Megara ne tarda pas à reconnaître l'allure élancée de Ramsay. Comme pour elle, ses parents avaient du lui faire parvenir une tenue digne de la soirée. Admirative, la jeune femme se rapprocha de lui avec un sourire de circonstance.  « C'est bien la première fois que je te trouve un minimum regardable. »  murmura-t-elle avec un ton sarcastique. Elle mentait, évidemment. L'occasion était juste trop bonne pour qu'elle ne le taquine pas un tant soit peu. Consciente des regards qui se tournaient pratiquement tous vers eux, Megara s'arrangea pour que tout le monde aperçoive l'éclat de la bague qu'elle portait à sa main gauche. Dévisageant Ramsay avec un air faussement ravi sur son visage, la jeune femme était au fond troublée. C'était particulièrement ironique de voir à quel point la vie s'acharnait sur eux. Megara pensait ne plus jamais avoir à faire à Ramsay, meurtrie par leur grande rupture. Elle l'avait évité du mieux qu'elle le pouvait, consciente qu'ils ne pouvaient pas rester éloignés bien longtemps. Une attraction fidèle au principe du « suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis ». Quelque peu gênée, Megara essaya de nouveau de détendre l'atmosphère. «  J'espère que tu as pris des cours de danse depuis la dernière fois. » Consciente d'avoir fait une bourde, la jeune femme se mordit la lèvre inférieure. Évitant de penser à la dernière fois où ils avaient dansé, ce qui devait remonter bien avant leur rupture, Megara décida de porter toute son attention sur l'entrée de la Grande Salle, évitant ainsi de voir la réaction de Ramsay. Même si elle ne voulait pas se l'avouer, elle avait souffert en repensant à sa relation avec Ramsay, comme si cela lui manquait. Megara était nénamoins trop fière pour se l'avouer, même si elle était toujours consciente de l'attraction qu'il avait sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 759
Célébrité choisie : haynes.
Disclamers : avatar @mind.




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: there is no name for us (yule ball)   Mer 21 Jan - 20:35

Tu t'assuras, une énième fois, que ton costume taillé sur mesure tombait parfaitement sur ta personne, mettant en avant ta musculature. Quant à ta cravate, elle faisait diablement ressortir tes yeux de serpent. Tu te savais beau, irrésistible même. Tu n'avais jamais été un tombeur pourtant, tu savais que ton allure de mauvais garçon et les traits durs et francs de ton visage faisaient leur petit effet. Tu voulais être parfait pour cette soirée, mais pas seulement pour les yeux de tes camarades. Pour une certaine personne en particulier, en fait. Tu savais que Megara Harkness allait redoubler de grâce et de beauté et tu ne voulais pas te tenir dans son ombre. Non, toi, ce que tu aimais, c'était la lumière. Alors que tu admirais ton reflet, ton regard se posa sur ta bague de fiançailles. Une grosse chose exubérante montrant à quel point les Gaunt possédaient de l'argent. Après tout, ton père était connu pour son excentricité et son amour des belles choses. Tu tenais beaucoup de lui, pour cela. Tu aimais montrer la force que t'apportait ton nom, le pouvoir que faisait naître ton tempérament cruel et ta richesse démesurée. Tu décidas finalement à te diriger vers la Grande Salle. Il était temps de pénétrer sur la scène sociale, pour rappeler au monde qui tu étais. Pour terroriser d'innocentes âmes également. Une soirée n'était pas entièrement réussie si tu ne te montrais pas ignoble et mesquin. Tu sentais les regards se porter sur ta personne. Ton charisme attirait toujours les yeux des autres sorciers – et surtout des sorcières. Tu avançais la tête haute, fier et arrogant. Tu ne regardais personne car tu ne les jugeais pas digne de ton attention. Bien entendu, Megara était en retard. Mais bon, c'était une femme, tu ne pouvais pas lui en vouloir. Les femmes étaient pleines de défauts. Heureusement pour elles, elles étaient agréables la vue. C'était la seule qui les rachetaient, à tes yeux. C'était un raisonnement machiste et misogyne, mais tu t'en fichais éperdument. C'est alors que tu sentis une présence à tes côtés. Megara. Elle était belle en diable, si attirante que tu la lorgnas quelques instants, incapable de détacher ton regard d'elle. « C'est bien la première fois que je te trouve un minimum regardable. » Elle faisait tourner sa bague de fiançailles, un gros cailloux qui avait dû coûter un prix exorbitant. Son ton était sarcastique et claquant, comme toujours lorsqu'elle s'adressait à toi. Pourtant, il fût un temps où ses accents étaient tendres et caressants. Mais cette époque était révolue et tu ne voulais plus y songer. Tu ne devais plus y songer. « C'est toujours un plaisir de discuter avec toi, répondis-tu d'un air supérieur. » Vous passiez votre temps à vous chamailler alors qu'elle allait très probablement devenir ta femme. C'était encore difficile à imaginer et pourtant, cet avenir semblait tout tracé. D'ailleurs, cette soirée était l'occasion parfaite de confirmer les rumeurs. Et oui, Ramsay Gaunt et Megara Harkness allaient bel et bien s'unir. « J'espère que tu as pris des cours de danse depuis la dernière fois. » Tu te figeas, soudainement sur la défensive. Vous aviez décidé d'un commun accord de ne jamais évoquer votre passé sentimental. Tu prétendais n'être jamais tombé amoureux d'elle et elle en faisait de même. Pourtant, parfois, votre passé d'amant vous rattrapait. « Nous n'avions que treize ans, la dernière fois. Et, si je me souviens bien, c'est toi qui me marchait sur les pieds parce que tu refusais de me laisser conduire. »


there are no heroes, in life, the monsters win
chaos has come again ✻ no matter what we breed, we still are made of greed. this is my kingdom come. when you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside, it's where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 529
Célébrité choisie : emilia clarke
Disclamers : sixteen saltines (avatar)




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: there is no name for us (yule ball)   Ven 23 Jan - 21:02


« C'est toujours un plaisir de discuter avec toi. » Posant ses yeux sur Ramsay, Megara sentit un sourire amusé se dessiner sur son visage. Même si elle ne voulait toujours pas se l'avouer, cela lui avait manqué d'être en présence de Ramsay. Depuis leur rupture, ils avaient tous deux mis de la distance entre eux, certainement pour différentes raisons. Cela n'avait de toute façon pas affecté le Gaunt puisqu'il avait repris sa vie comme si de rien n'était. Megara avait pour sa part ressenti une certaine tristesse et même un manque après la rupture. Bien évidemment, elle avait refoulé tout cela au plus profond de son être, furieuse de se permettre une telle faiblesse. Tout comme Ramsay, elle n'avait jamais fait dans le sentimental et cela n'allait pas commencer maintenant. Certainement pas à cause de lui en plus. La vie avait continué et Megara s'était investie plus qu'auparavant dans ses études, désireuse d'avoir de bonnes perspectives d'avenir en sortant de l'école de magie. Elle avait réussit à occulter Ramsay de sa vie et de ses pensées durant quelques temps avant que la nouvelle de leurs fiançailles ne lui parvienne. Un véritable choc pour Megara dont tous les efforts furent réduits en cendres. Elle s'était persuadée qu'elle réussirait à se détacher de Ramsay et de l'influence qu'il continuait à avoir sur son coeur. En vain. Megara avait alors du se résigner et elle s'était jurée par la même occasion de rester distante avec lui. Au fond, elle lui en voulait pour réveiller de telles choses en elle. Depuis sa plus tendre enfance, elle s'efforçait d'être impassible et froide. Les sentiments étaient devenus des simples mots sans importance. La jeune femme n'avait jamais réalisé qu'elle s'était tant attachée à Ramsay. Elle le connaissait depuis toujours et il était devenu un membre important dans sa vie. Peut-être avait-elle trahi ses idéaux en permettant une telle chose. Aujourd'hui encore, Megara n'arrivait pas à définir sa relation avec Ramsay tout comme elle niait le fait qu'elle puisse ressentir de réelles émotions pour lui. C'était comme si elle s'était elle-même trahie et cela la contrariait au plus haut point. Alors comme toujours, elle tentait de faire bonne figure et gardait ses pensées pour elle. Megara avait déjà assez honte d'elle-même pour en rajouter, surtout après l'erreur qu'elle fit en évoquant leur passé commun. « Nous n'avions que treize ans, la dernière fois. Et, si je me souviens bien, c'est toi qui me marchait sur les pieds parce que tu refusais de me laisser conduire. » Évitant de repenser à ce souvenir, Megara se contenta d'hocher doucement la tête. Elle se sentait si bête qu'elle n'osait plus regarder Ramsay dans les yeux. Préférant observer les alentours, elle tenta de conserver son air de façade en sentant son coeur se serrer. Megara n'arrivait pas à comprendre pourquoi il fallait qu'elle soit si fragile quand cela concernait Ramsay. Après tout, ils s'étaient mis d'accord pour prétendre qu'ils n'étaient jamais tombés amoureux. Et Megara avait réellement essayé de tourner la page, notamment en se changeant les idées de toutes les façons possibles. A croire que Ramsay avait imprégné son âme d'une empreinte indélébile. Fronçant légèrement les sourcils à cette idée, cela ne dura qu'un bref instant puisque Megara reprit rapidement le contrôle. Dissimulant sa gêne, elle se rapprocha de Ramsay sans un mot et passa son bras autour du sien. « Autant en finir avec cette soirée le plus vite possible. » murmura-t-elle d'une voix blanche, évitant de répondre à Ramsay au sujet de leur dernière danse. Avançant au rythme du jeune homme vers la porte de la grande salle, Megara en oublia tous ses problèmes en voyant la décoration des lieux. C'était tout simplement magnifique. Émerveillée, elle observa la neige éphémère tomber lentement sur les élèves et professeurs présents. Consciente du silence pesant avec son cavalier de bal, Megara lança un regard furtif vers Ramsay. « Felixia a vraiment fait du bon travail. » Manquant de grimacer en s'entendant, Megara sentit son coeur se serrer davantage. Ils n'étaient pas encore mariés et elle trouvait déjà le moyen de l'assommer avec des futilités. Serrant les dents, elle essaya de continuer à faire comme si cette soirée était la meilleure de sa vie. Un pur mensonge pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 759
Célébrité choisie : haynes.
Disclamers : avatar @mind.




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: there is no name for us (yule ball)   Ven 23 Jan - 22:57

C'était étrange de te tenir si près de Megara, surtout après tout ce que vous aviez vécu. Elle avait été ton premier amour. La personne qui t'avait fais réaliser que ton cœur n'était peut-être pas complètement gelé. Elle t'avait rendu heureux, elle t'avait fait sourire et même rire. Tu t'étais montré sous un nouveau jour, avec elle. Tu étais plus doux, plus attentif. Protecteur également, même si cela avait crée bien des remous dans votre couple. Mais désormais, cette époque était bel et bien révolue. Vous étiez devenus des étrangers, alors que tu t'enfonçais dans la magie noire et, elle, dans les apparences. Comment aviez-vous pu en arriver là, alors que tu avais pensé que cette fille pouvait bien être ton âme sœur, la femme de ta vie ? Tout c'était passé si vite. Trop vite pour que tu comprennes réellement. En tout cas, en un tour de main, tu te retrouvais sans elle. Seul avec la noirceur, Andreas et Felixia. La compagnie maléfique, le trio infernal. Tu étais devenu alors un véritable monstre. Tu avais toujours été cruel et fourbe, mais, après votre rupture, les pires traits de ton caractère s'étaient encore accentués. Tu n'étais plus que ténèbres, mensonges et arrogance. Tu n'acceptais plus que la haine, rejetant toute forme d'amour ou d'affection. Tu t'étais fermé au monde extérieur, terriblement. Tu avais mis ton cœur sous clef, pour plus de sécurité. Plus jamais tu ne comptais le laisser s'exprimer. Comme ton père te l'avait toujours répété, il n'y avait que la raison qui comptait dans la vie. Les sentiments, les amitiés diverses, tout cela était secondaire. Ce qui était primordial, c'était la puissance, l'argent et le sang. Rien d'autre ne comptait. La jeune Harkness te tira bien rapidement de tes réflexions. Elle passa un bras autour du tien et tu te raidis. Tu avais oublié ce qu'était le contact humain. C'était étrange de le redécouvrir, surtout avec elle. Tu connaissais son corps par cœur, autre fois. Et désormais, tu redoutais même de la toucher par-dessus vos vêtements. Cependant, les apparences primaient toujours et tu ne comptais pas lui permettre de voir à l'intérieur de ta personne. Tu ne voulais pas qu'elle se rende compte l'empire qu'elle pouvait encore avoir sur toi, parfois. « Autant en finir avec cette soirée le plus vite possible. » Tu hochas doucement la tête en l'entraînant en direction de la Grande Salle. Tu savais que vous aviez fière allure, tout les deux. Vous étiez beaux, puissants et charismatiques. Vous formiez un couple envié, tu pouvais le voir dans les yeux de vos camarades et même de vos professeurs. Vous marchiez la tête haute, parfaitement en rythme. Après tout, vos corps n'avaient pas oublié les habitudes de l'autre. « Felixia a vraiment fait du bon travail. » Tu grognas pour toute réponse. Bien sur, c'était la vérité, mais tu n'avais aucune envie de le reconnaître et, surtout, tu n'avais pas envie de parler de l'agaçante petite Sealgair. Vous saluèrent plusieurs de vos connaissances, la bague de Megara toujours bien en vu. Tu voyais les gens chuchoter en vous regardant. Vous étiez au centre de la scène, comme d'habitude. C'était un lot commun pour qui s'appelait Gaunt ou Harkness, vous vous en étiez accommodés depuis bien longtemps. « J'espère que tout ces … froufrous, fis-tu en désignant la robe de la jeune femme, ne t'empêcheront pas de danser. Après tout, nous nous devons de donner l'exemple. De faire rêver le commun des sorciers, terminas-tu avec un petit sourire fourbe. » Tu aimais à glorifier ton égo, à te lancer des fleurs. Tu étais arrogant et narcissique et, cependant, tu le vivais très bien. « Alors … » Tu ne savais pas vraiment quoi lui dire. Tu avais plus ou moins appréhendé cette soirée toute la semaine, notamment car tu savais que les blancs allaient être des plus gênants. Avant, vous pouviez discuter pendant des heures. « La bague te plaît ? »


there are no heroes, in life, the monsters win
chaos has come again ✻ no matter what we breed, we still are made of greed. this is my kingdom come. when you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside, it's where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 529
Célébrité choisie : emilia clarke
Disclamers : sixteen saltines (avatar)




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: there is no name for us (yule ball)   Sam 24 Jan - 17:35


Megara avait l'habitude de sentir tous les regards se retourner vers elle. En tant que descendante de la famille Harkness, c'était son lot quotidien. La jeune femme avait été éduquée dès son plus jeune âge à savoir se comporter en société alors le bal n'allait pas être un inconvénient. Néanmoins, c'était la première fois qu'elle officialisait ses fiançailles et bien la dernière. Si sa mère lui en avait parlé à quelques reprises, il y avait une grande différence entre l'imaginer et le vivre. Souriante, elle s'arrangeait toujours pour mettre en avant sa main gauche, comme le lui avait demandé ses parents. Cela l'agaçait mais elle n'avait pas d'autres choix. Il fallait bien que tout le monde comprenne que les rumeurs étaient fondées sur elle et Ramsay, même s'ils étaient venus au bal ensemble. Suivant le jeune homme dans la grande salle, son corps se mouvait parfaitement avec celui de Ramsay. Une vieille habitude qui ne l'avait apparemment pas quitté. Sans y faire attention, Megara surveillait chacun de ses gestes et y répondait automatiquement. Ils étaient toujours aussi bien accordés malgré le temps qui était passé entre leur rupture et le bal. Satisfaite de lire de la jalousie et de l'admiration sur la plupart des visages, la jeune femme se concentra sur son cavalier quand celui-ci prit la parole. « J'espère que tout ces … froufrous ne t'empêcheront pas de danser. Après tout, nous nous devons de donner l'exemple. De faire rêver le commun des sorciers. » Souriant davantage, Megara chercha les mots justes pour lui répondre. Elle n'avait aucune envie de faire de nouveau allusion à leur passé en lui rappelant que ce qu'il venait de lui dire revenait souvent dans leurs discussions, autrefois. Il était fréquent qu'ils parlent de leur avenir et de leurs ambitions propres. Devenir un couple puissant et influent dans le monde magique était l'un de leurs sujets préférés. C'était à une époque où ils s'aimaient profondément, se moquant alors bien de se laisser guider par leurs sentiments. Ils étaient tombés irrémédiablement amoureux avant que la magie noire n'intervienne dans leur couple. Megara n'avait alors pas su le supporter. Elle avait d'ailleurs essayé de comprendre et en connaissait désormais les bases mais cela ne l'attirait que très modérément. Plongeant son regard dans celui de Ramsay, elle hésita un bref instant à lui faire part de ses véritables pensées. Un miracle quand on savait que Megara les gardait toutes pour elle. « Rien ne m'empêchera de danser avec toi ce soir. » commença-t-elle avant de réaliser à quel point ses paroles pouvaient être mal interprétées. On aurait pu parier qu'il s'agissait d'une déclaration d'amour déguisée. Reprenant rapidement la parole, elle laissa ses yeux dériver sur la piste de danse déjà occupée. « Ce serait dommage de louper l'occasion de faire rêver le commun des sorciers. » poursuivit-elle avec un rire léger et cristallin dont elle avait le secret. Un rire qu'elle n'avait pas entendu depuis longtemps, sûrement avant leur rupture. De nouveau gênée, Megara observa les couples affluer au milieu de la pièce pour danser à l'allure douce de la musique. « Alors ... » Retenant presque son souffle, la jeune femme reporta son attention sur le jeune homme et l'observa avec curiosité. Il semblait aussi mal à l'aise qu'elle et cela en devenait presque risible. A l'époque, ils pouvaient se parler durant des heures, ne laissant rien de côté. Cela semblait alors si facile. Depuis leur rupture, ils étaient tout simplement devenus des étrangers l'un envers l'autre. « La bague te plaît ? » Prise de court, Megara ne sut pas quoi répondre à cette question. A vrai dire, elle ne s'attendait pas à ce qu'il lui demande. Quand il était venu la lui remettre, il ne s'était pas réellement attardé et Megara avait alors eu le loisir d'examiner le délicat objet. Elle avait alors réalisé qu'il s'agissait d'un objet de famille des Gaunt que Megara avait toujours apprécié. Enfant, elle adorait passer du temps avec Ramsay dans le manoir des Gaunt et elle avait tout de suite adoré le bijou quand elle l'avait vu, exposé dans le boudoir de la mère de Ramsay. Megara avait alors été très touchée par cette attention mais elle s'était tout de même demandé s'il s'en était rappelé ou s'il s'agissait là d'un choix tout à fait anodin. « Tu sais bien que oui. » murmura-t-elle tout en lui adressant un sourire qui dépassait la simple politesse. A vrai dire, elle était ravie du choix de la bague, qu'il soit intentionnel ou non. Désormais immobile à quelques pas de la piste de danse, Megara ne quitta pas Ramsay du regard.« Je suppose que c'est le moment d'éblouir tout le monde avec notre grâce naturelle. » déclara-t-elle tout en conservant son sourire des plus radieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 759
Célébrité choisie : haynes.
Disclamers : avatar @mind.




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: there is no name for us (yule ball)   Dim 25 Jan - 17:49

La Grande Salle était pleine à craquer de sorciers désireux de s'amuser jusqu'au bout de la nuit, en dépit des règles de bienséance. Ils s'agitaient comme des invertébrés sur la piste de danse et riaient, gorge déployée. Tu soupiras d'avance, cette soirée promettait d'être longue. Interminable, même. Tu détestais danser et tu avais une définition toute particulière de l'amusement. Andreas était introuvable, Crescentia cancanait avec Daenerys et Evander devait être parti à l'assaut d'une charmante créature. Il ne te restait donc que Megara, ta future épouse. Cette pensée t'était devenue étrange et pourtant, tu la savais véridique. Elle était la personne que tu verrais chaque jour du reste de ton existence, elle serait la mère de tes enfants et la seule autre détentrice de tes noirs secrets. En vérité, cela ne t'étonnait pas vraiment. Pas après ce que vous aviez vécu et la force de cet amour qui vous liait alors. Vous étiez parfaitement assortis, il suffisait juste que tu arrives à t'en souvenir. Pour le moment, tu préférais faire l'autruche en prétendant n'avoir jamais rien ressenti pour elle. Et, pour te faciliter les choses, tu évitais de la regarder. Elle était bien trop belle, elle dégageait des choses qui faisaient remonter en toi des souvenirs douloureux. « Rien ne m'empêchera de danser avec toi ce soir. Ce serait dommage de louper l'occasion de faire rêver le commun des sorciers » Tu esquissas un véritable petit sourire amusé avant de te reprendre. Pas d'émotions, tu devais te montrer aussi froid d'une pierre. Tu ne voulais pas qu'elle voit que ton âme était encore capable d'éprouver de bons sentiments. Mais Megara avait le don de te faire sourire, de te faire sentir plus léger. Elle seule pouvait se vanter d'y arriver. Tu étais froid et blasé et il était très difficile d'arriver à te dérider. Mais la jeune Harkness semblait comprendre toutes les méandres de ton âme. Elle t'avait apprivoisé et savait te calmer, alors même que tu menaçais de détruire tout autour de toi. Tu sentais son regard posé sur ton visage, alors même que tu t'obligeais à laisser tes pupilles vagabonder sur tes autres camarades. Les rayons lumineux étaient captés par l'énorme caillou que la jeune brune portait au doigt. Dès la première fois où elle était venue au Manoir Gaunt, Megara était tombée sous le charme de la bague de ta grand-mère. Il t'avait paru naturel de proposer de la lui offrir pour votre union. Un petit geste pour elle, que tu avais fais sans même t'en rendre compte. « Tu sais bien que oui, te répondit-elle avec un petit sourire. » Après votre rupture tumultueuse et l'annonce de vos fiançailles, tu avais crains que votre complicité ne revienne pas et que vous soyez obligés de vivre dans un grand silence gêné. « Je suppose que c'est le moment d'éblouir tout le monde avec notre grâce naturelle. » Tu te sentis un peu fondre, devant son sourire éclatant. Tu ne le lui pas rendis pas, cependant, tout troublé que tu étais. Tu pensais avoir définitivement tiré un trait sur elle, or, cette soirée ne cessait de te prouver que tu avais tord. Tu te contentas de la conduire au milieu de la piste de danse avant de glisser une de tes mains sur sa hanche, l'attirant ainsi un peu plus près de toi. « Ils vont s'en prendre plein la vue, fis-tu sur un ton plus léger. » Ce n'était pourtant pas dans tes habitudes de vouloir détendre l'atmosphère. Tu n'avais pas l'habitude d'agir ainsi avec quiconque après tout, c'était Megara. La première et seule fille que tu ais jamais réellement aimé. « Tu crois que tout le monde est au courant désormais pour … nous ? » C'était étrange de prononcer de nouveau ce mot. Vous n'aviez formé qu'un pendant longtemps, avant de revenir à l'individualité dans un tumultes de cris et de ressentiments. Après qu'elle soit partie, tu avais eu l'impression d'être désespérément vide. Tu avais été malheureux, presque brisé. Mais tu avais fini par faire de ces faiblesses de nouvelles forces et raisons de t'endurcir. Et tu étais devenu un être encore plus impitoyable, plus mauvais et encore plus cruel. Tu étais détestable et tu adorais ça.


there are no heroes, in life, the monsters win
chaos has come again ✻ no matter what we breed, we still are made of greed. this is my kingdom come. when you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside, it's where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 529
Célébrité choisie : emilia clarke
Disclamers : sixteen saltines (avatar)




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: there is no name for us (yule ball)   Lun 26 Jan - 0:43


La semaine précédant le bal de noël, Megara s'était posée beaucoup de questions le concernant. Elle s'était demandée quelle tenue elle allait porter ou bien encore comment la soirée allait se dérouler. Beaucoup de futilités qui étaient de loin surpassées par l'angoisse de se retrouver seule avec Ramsay. La jeune femme le connaissait depuis des années mais il était aujourd'hui un étranger à ses yeux. Beaucoup de temps était passé depuis leur rupture, et si elle ne voulait pas se l'avouer, Megara avait toujours gardé un oeil sur son ancien compagnon. Elle avait vite compris qu'il l'avait oublié et qu'il allait pouvoir s'impliquer davantage dans la magie noire. Une triste désolation pour Megara qui ne fut véritablement meurtrie qu'en apprenant la liaison entre Ramsay et Daenerys. Elle n'avait alors pas pu s'empêcher de se sentir trahie et surtout jalouse. Un sentiment qui l'avait grandement perturbé et qui ne l'avait rendu que d'autant plus furieuse. Megara se refusait d'être toujours éprise de Ramsay alors qu'il continuait sa vie comme si de rien n'était. Elle aussi était douée à ce petit jeu mais elle ne pouvait décemment pas se mentir à elle-même. Ce n'était que lorsque qu'elle commençait à avancer lentement dans sa vie que la nouvelle de ses fiançailles avec le jeune homme avaient sonné le glas. Elle avait alors compris que la vie avait un drôle sens de l'humour, mais surtout, qu'elle allait revoir Ramsay. Cela avait été sa hantise depuis qu'elle avait appris par ses parents que cette union entre les Harkness et les Gaunt n'était pas un simple ragot. Dès lors, elle n'avait cessé de redouter le bal et elle avait eu raison de se faire du mauvais sang. Si elle semblait proche de Ramsay, ce n'était que purement physique. Elle avait beau se tenir près de lui, elle avait bien réalisé qu'ils s'étaient considérablement détachés l'un de l'autre. A un point où Megara se demandait s'ils allaient redevenir les mêmes qu'auparavant. Ce n'était pas pour rien qu'ils étaient désignés comme le couple modèle de l'école. Ils passaient leurs journées ensemble, le plus souvent dans les cachots ou la salle commune de leur maison. Il ne se passait pas un jour sans qu'ils ne parlent de tout et de rien. Cela avait sans doute été la plus heureuse période de la vie de Megara, même si elle ne l'avouera jamais. Silencieuse, elle ne protesta pas quand il la guida vers la piste de danse bondée d'élèves. Retenant son souffle en sentant la main de Ramsay se glisser sur sa hanche, la jeune femme en fit de même en posant une main sur l'épaule de son cavalier. Quelque peu hésitante, elle entrelaça son autre main dans celle de Ramsay. Troublée par le rythme anormal qu'avait pris son coeur, Megara tenta de se calmer en se concentrant sur la musique. A un tel point qu'elle faillit ignorer le jeune homme. « Ils vont s'en prendre plein la vue. » Souriant en retour, la jeune femme sentit son coeur se serrer en réalisant à quel point cela lui avait manqué d'être avec Ramsay. Elle qui avait l'habitude d'être constamment en sa présence, Megara n'avait jusque là pas compris que cela avait créé un vide en elle. Une prise de conscience qui se rajouta aux autres révélations de la soirée. En se préparant à venir au bal, jamais elle n'aurait imaginé éprouver de telles choses. Son histoire d'amour avec Ramsay était terminée. Ils s'étaient permis de ressentir des sentiments juste une fois et cela n'avait pas marché. Preuve que l'amour n'était qu'une simple illusion. Megara avait alors pu retourner à ses très chères apparences et à son quotidien, bien morne sans Ramsay. Éprouvée de passer constamment d'une émotion à l'autre alors qu'elle n'en avait guère l'habitude, Megara observa les couples qui évoluaient autour d'eux pour se changer les idées. « Tu crois que tout le monde est au courant désormais pour … nous ? » Relevant les yeux, la jeune femme eut du mal à contenir l'amertume qui s'insinua dans son coeur et dans son esprit. A se perdre dans de telles pensées, elle en avait presque oublié leur but commun. Ils n'étaient certainement pas venus pour profiter de la soirée en couple. Leurs familles attendaient qu'ils y mettent tous leurs efforts pour répandre la nouvelle. Faisant abstraction de tout ce qu'elle pouvait ressentir et de sa proximité avec Ramsay, Megara prit du recul et se concentra sur les visages qui les entouraient. Les personnes présentes semblaient curieuses, voire déroutées. La jeune femme pouvait les comprendre puisque cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas été aperçue en compagnie du Gaunt. « Je ne pense pas. Il faudrait plus qu'une simple bague et qu'une simple danse pour leur faire comprendre. » murmura-t-elle avec un ton dubitatif. Il y avait certes des rumeurs qui couraient dans les couloirs de Poudlard mais cela s'arrêtait là. Tout le monde savait que cela faisait quelques temps que Megara et Ramsay avaient cessé de se voir. C'était donc tout à fait compréhensible que cela soit dur à croire, même dans le cas d'un mariage arrangé. Posant ses prunelles sur Ramsay, la jeune femme eut alors une idée simple mais très embarrassante. Tout de même déterminée en sachant que ce simple geste suffirait à confirmer leurs fiançailles, Megara hésita un bref instant avant d'en informer Ramsay. « Embrasse moi. C'est le meilleur moyen d'officialiser la chose je pense. » Luttant contre elle-même, Megara essayait de garder le contrôle sur les émotions qui déferlaient en elle. Elle était tout sauf impulsive et sensible. Megara Harkness était froide, distante tout en restant avenante et polie. Elle était tout ce qu'on pouvait attendre d'une femme de son statut. Pourtant, il suffisait d'un seul geste ou d'un seul mot de Ramsay pour la faire flancher. A croire que le jeune homme ne réalisait pas à quel point il avait de pouvoir sur elle.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé










MessageSujet: Re: there is no name for us (yule ball)   

Revenir en haut Aller en bas
 

there is no name for us (yule ball)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OBLIVIATE ::  :: La gazette du sorcier :: Les déclarations du Ministère :: INTRIGUE N°1 - the yule ball :: INTRIGUE N°1 - the yule ball-

Sauter vers: