NAVIGATION
Oyez, oyez chers membres ! Soyez les bienvenus sur Obliviate, votre forum Harry Potter.


LE JOUR DES FONDATEURS
SUJET AD VERITAS
SUJET CLUB DE LA PURETE
SUJET REVOLUTIONNAIRE

Nous recherchons les postes vacants qui se trouvent juste ici pour le futur du forum, et dans les intrigues à venir. Ces postes vacants ne donnent que des grandes lignes et tout reste encore à créer.
LES MEMBRES DU MOIS
Nous sommes fiers de vous présenter les deux membres les plus actifs du mois, il s’agit de Gideon Flamel et de Megara Harkness, nous les félicitons et les remercions pour leur activité !








Partagez | 
 
⊰ Pari risqué (YULE BALL) ⊱
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


http://obliviate.forumactif.org
avatar






Parchemins envoyés : 1046
Célébrité choisie : Jenna Lousie Coleman
Disclamers : avatar @ moi même - signature @ tumblr




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Pari risqué (YULE BALL)   Dim 18 Jan - 22:41

Elle courrait dans tous les sens, sur le pied de guerre depuis plus d’un mois, elle devait se concentrer sur chaque détail, chaque insugnifiant petit détail de l’organisation. En tant que présidente du comité, elle avait gérer beaucoup de chose – depuis l’an dernier c’était au comité que la Directrice – cette infâme descendante de Serdaigle – avait confié l’organisation du bal. Pour Felixia c’était l’occasion rêver de faire du zèle, et de montrer ses talents de leader pouvant passer pour un tyran auprès de ses camarades, hors de questions de voir des plis non désiré sur des nappes, et chaque décoration se devait droite et surtout à sa place. Après une journée d’installation : tout était fin prêt. A 21h30, elle était là, les bras croisé sur sa plus belle robe, contemplant le résultat de son travail, une salle paré du blanc et de bleu glacier, magnifique. Elle était assortie à la décoration, portant une robe bustier blanche  brillant de mille feux car parsemé d’une multitude de fine paillettes argentées. A son cou, un fin collier argenté assorti à sa manchette de la même couleur. Ses cheveux bruns étaient relevé dans un chignon travaillé, avec un headband argenté également, et à ses pieds une paire d’escarpins de la même couleur : blanc. Bien sûr, elle avait été parmi les premières accueillant plusieurs élèves, indiquant le buffet, le bar, et la piste de danse. Non, elle n’irait pas seule à ce bal, si seulement elle n’avait pas fait un pari stupide.  Et quel pari. « Je te paris que tu es une voyante – je vais te le prouver,  si je n’y arrive pas tu choisiras un gage, et sinon, tu viendras au bal de Noël avec moi. » Elle n’avait eu aucune raison d’accepté parce qu’elle était persuadée de ne pas être une voyante, et elle avait eu tout faux. Expliquer comment il avait eu raison serait une chose assez compliqué, il avait juste réussi à provoquer une vision chez la jeune femme qui n’avait pas eu d’autre choix que de voir la réalité en face.

A mesure la salle se rempli alors, et c’était un peu « énervée » qu’elle attendit son cavalier, ne sachant pas si elle parviendrait à le supporter, si elle parviendrait à danser avec lui – il ne fallait peut être pas lui en demander autant. Elle n’avait pas envie d’être proche de lui – elle avait peur de lui faire du mal, pourtant il avait été son plus fidèle allié depuis sa tendre enfance, cela avec qui elle avait traversé les épreuves. Elle n’était pas certaine d’être complètement prête à avoir de réelles conversation avec lui, mais après tout, elle était prête s’il l’était, c’était leur truc à eux. « Prête ? » « Prête si tu l’es. » Cette phrase cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas entendu, c’était leur phrase à eux, avant, quand ils étaient enfants, quand ils étaient amis, quand ils étaient inséparables, quand Felixia était différente, plus humaine.



you saw her beauty but
not the iron underneath
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 615
Célébrité choisie : Dylan O'Brien
Disclamers : electric bird.





MessageSujet: Re: Pari risqué (YULE BALL)   Lun 19 Jan - 20:49

    Tout le monde en parlait, tout le monde en parlait de ce fameux bal de noël qui n'avait pas eut lieu depuis des années à Poudlard. C'était l’événement qui faisait rêver les dames du château, mais c'était celui qui était obligatoire pour les hommes. Ce bal de noël était l’événement de l'année également, il le savait, tout le monde en parlerait encore dans quelques années. Gideon en avait vu des filles qui ne parlait que de ça, qui se demandait bien qui allait les invitées au bal pour dansé ou pour la soirée. C'était un peu comme la foire au dindon, elles gloussaient toutes ou presque. Comment le serdaigle c'était mis dans de beaux draps, tout simplement en faisant un pari avec la jeune serpentard, fille Sealgair. Évidemment, ce n'était pas une situation efficace et drôle car il ne savait même pas comment ce comporter avec elle. « Je te paris que tu es une voyante – je vais te le prouver, si je n’y arrive pas tu choisiras un gage, et sinon, tu viendras au bal de Noël avec moi. » Une banale phrase quand on y pense mais qui avait un sens. Ce n'était pas l'enthousiasme qui allait aujourd'hui avec Gideon mais au moins, il passerait un moment avec elle. Pour une fois qu'elle n'était pas avec ses acolytes, il ne pouvait laisser cette chance à quelqu'un d'autre. Chemise blanche pour le serdaigle, d'un blanc très blanc, comme la couleur de la neige, un pantalon noir, très noir, simple tenue mais ne dit-on pas que c'est dans la simplicité que l'on trouve de bonnes choses ? Il regardait ses camarades de chambres, tous parlaient de leurs cavalières, l'angoisse de les rejoindre ou de faire ses fameux pas de danse. Gideon, lui, la seule chose qui le préoccupait était la façon dont il devait se comporter avec elle, après tout, il avait résolut le mystère tant attendu de sa part et maintenant qu'il avait réussit, il avait l'occasion du bal pour lui adresser quelques mots.

    Descendant les escaliers pour venir à la salle, il regarda autour de lui pour voir où en était ses camarades, si par hasard il allait voir Archi, d'ailleurs avec qui ? Sachant qu'il évitait à tout prit Théa et que c'était la même chose de son coter, c'était disons plus compliquer pour eux. Il arriva enfin après quelques longues marches dévalés à la salle. Du monde circulait, du beau monde et parfois de nombreux crétins et crétines mais bon , il fallait faire avec. Il pénétré à l'intérieur de celle-ci. La salle était époustouflante, elle était radieuse... Un peu comme celle qui se tenait debout à attendre. Lui. Le serdaigle fit alors son apparition auprès des autres jeunes hommes, il passa à travers les gens, avec hésitation pour une fois. Que devait-il faire ? La complimenter elle ? Complimenter le travail réaliser pour cet événement ? Ou tout simplement ne rien dire ? Il arriva alors à sa hauteur et dit alors : « Beau travail Sealgair, à en croire la salle, tu t'es surpassée ». Que devait-il dire d'autre ? C'était plus dur qu'il ne le croyait. « Je pensais que tu aurais pris bras à ton cou et que tu n'aurais pas assumée d'être avec le Flamel que je suis ce soir » dit-il alors avec ironie. Gideon ne pouvait pas s'empêcher.


Je suis comme le soleil et la lune, on me voit sans jamais m’atteindre. ▵ ©️endlesslove.
Ameno ameno dore ameno dori me ameno dori me ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


http://obliviate.forumactif.org
avatar






Parchemins envoyés : 1046
Célébrité choisie : Jenna Lousie Coleman
Disclamers : avatar @ moi même - signature @ tumblr




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: Pari risqué (YULE BALL)   Mer 21 Jan - 15:03

Elle attendait jetant un regard noir à l’elfe qui venait d’apparaitre près du buffet en manquant de faire tomber une pile de petit four, elle ne pouvait pas permettre que quelque chose vienne gâcher sa soirée, c’était elle qui l’avait organisé, elle était douée pour organiser les choses, et elle ne permettrait pas une seule erreur. La musique résonnait dans la grande salle, tandis que les couples s’en allaient vers la piste de danse. Au loin elle aperçut Gaunt et Megara entrain de danser, puis à côté d’autres élèves qu’elle connaissait. Elle attendait en regardant le petit monde de Poudlard danser et fêter Noël, et par la même occasion les vacances qui arrivaient à grands pas.  Elle attendait un invité – quelqu’un avec qui elle n’aurait jamais cru aller à cette soirée : Flamel.  « Beau travail Sealgair, à en croire la salle, tu t'es surpassée » Un compliment de sa part ? Elle aurait peut-être dû attendre assise, elle avait failli tomber de surprise. Il ajouta alors, non sans une certaine ironie :« Je pensais que tu aurais pris bras à ton cou et que tu n'aurais pas assumée d'être avec le Flamel que je suis ce soir »Ça c’est sûr, elle-même n’aurait pas cru venir à la fête avec lui – mais en réalité, on lui avait proposé d’y aller avec elle mais elle avait refusé. Elle n’avait pas eut beaucoup de temps pour se préparer elle-même, sa robe avait été soigneusement choisie mais elle avait accordé plus d’importance à la soirée en elle-même. Elle lui adressa un sourire. « Merci Flamel, je dois avouer être douée. » répondit-elle avec son plus beau sourire, elle n’était pas réellement modeste, en effet elle ne l’avait jamais été, mais il le savait. Elle avait un sacré ego, ce n’était pas pour rien qu’elle était à serpentard. Depuis toute petite son ego la travaillait, renforcé par le fait que sa famille paternelle avait toujours cru que sa sœur valait mieux qu’elle, quand on vous rabaisse toute votre vie ça entretien l’égo, croyez-moi. « Il faut croire que je suis sois complètement folle, très curieuse, ou alors très courageuse. Personnellement j’opterais pour la seconde solution, n’oublions pas qu’à serpentard le courage n’est pas de notre ressort, et que je ne suis certainement pas folle. » Elle le regarda et en le détaillant de la tête aux pieds, elle ajouta : « Ce soir tu n’es pas trop mal habillé pour une fois, ça devrait le faire. » Elle avait toujours ce petit côté cassant qui pouvait être vexant, mais elle était au bal avec celui qu’elle appelait avec ses amis Gideon le dindon, alors il fallait bien qu’elle soit un tant soit peu sarcastique, elle n’avait pas envie de baisser sa garde, elle n’avait pas envie de le laisser redevenir son ami, elle honorait un pari, elle le faisait simplement, espérant ne pas faire de grave erreur.



you saw her beauty but
not the iron underneath
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 615
Célébrité choisie : Dylan O'Brien
Disclamers : electric bird.





MessageSujet: Re: Pari risqué (YULE BALL)   Mer 21 Jan - 15:52

    Le genre de bal qui n'intéressait pas Gideon. C'était le genre d’événement dont il se fichait bien mais si sa présence n'avait pas eut lieu d'être, qui sait ce qui aurait pu se passé. Les professeurs voulaient que chaque étudiants soit présents. Le serdaigle en avait fait part. Il aurait très bien pu passé une soirée à étudier. Il préférait largement les livres que les filles. Au moins, les livres ne parlait pas, ou du moins, parlait mais sans qu'on entende alors que les filles, c'était de vraie pipettes, de vraies piafs. Gideon tourna la tête un peu en direction des autres étudiants. Essayant de trouver quelqu'un ou plutôt son jumeau. Il voulait absolument savoir si il avait eut le cran d'inviter la petite Théa que celui-ci appréciait à embêter. Mine de rien, le serdaigle voulait que tous les deux se réconcilient. Mais c'était loin d'être évident. Il le comprit automatiquement quand il vit son frère avec Leonie Pevensie, une gryffondor, dont Gideon en connaissait l'existence car il aimait abuser d'elle dans le sens qu'il se faisait passé pour son jumeau parfois. Il trouvait cette situation étrange à la fois, de voir Archi avec cette fille mais à la fois non car il était distant avec Théa. Dernièrement, Gideon avait surprit la gryffondor dans un placard à balai et avait essayer de lui remonter le moral. Bien qu'il n'était pas un expert en la matière. « Merci Flamel, je dois avouer être douée. » Gideon mit alors sa propre main à son menton, comme quand il réfléchissait longuement.

    Il voulait faire genre d'essayer de chercher où la jeune femme était douée. Bien sûr, il s'agissait de taquinerie. Il avait laisser sa barbe de quelques jours. Cela lui donnait l'aspect de faire plus homme et d'ailleurs, il préférait largement avoir un peu de barbe que de ne rien avoir et faire gamin. Il ne comprenait pas ceux de son âge qui refusait avoir un peu de barbe. Cela faisait un charme. D'après les filles. « Il faut croire que je suis sois complètement folle, très curieuse, ou alors très courageuse. Personnellement j’opterais pour la seconde solution, n’oublions pas qu’à serpentard le courage n’est pas de notre ressort, et que je ne suis certainement pas folle. » La maison de Serpentard n'était pas une maison où le courage avait lieu d'être, bien au contraire. La plupart des serpentards dont Gideon connaissait l'existence était prêt à s’urine dessus dès que le danger approchait. « Soit, tu es folle mais... Folle de moi ! Dans la logique des choses, on dira que tu as eue du cran plutôt que du courage ! Tu n'imagines même pas combien de filles aurait souhaiter être à ta place et partager ce bal avec un Flamel » dit-il alors avec humour. Les filles, elles courraient toutes après les jumeaux. Mais il s'en fichait bien. Préférant passé ces journées à étudier plutôt qu'à pouponné. « Ce soir tu n’es pas trop mal habillé pour une fois, ça devrait le faire. » Il avait une simple chemise blanche, un simple pantalon noir. Il n'avait pas fait dans l'excès comme la plupart des autres étudiants de la salle. « Je dois avoué que tu n'es pas trop mal non plus » répondit-il alors en laissant un peu de mystère plané. « J'espère que tu sais dansée » ajouta-il finalement dans un ton de défi.


Je suis comme le soleil et la lune, on me voit sans jamais m’atteindre. ▵ ©️endlesslove.
Ameno ameno dore ameno dori me ameno dori me ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


http://obliviate.forumactif.org
avatar






Parchemins envoyés : 1046
Célébrité choisie : Jenna Lousie Coleman
Disclamers : avatar @ moi même - signature @ tumblr




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: Pari risqué (YULE BALL)   Mer 21 Jan - 21:47

Elle se sentait plutôt bien avec lui, c’était étrange pendant des années elle l’avait fuit – pour des raisons qu’elle considérait toujours bonnes. Elle discutait avec lui, mais ne pouvait s’empêcher de jeter un regard autours d’elle, juste pour surveiller.  Puis elle reporta son regard sur lui, les bras toujours croisés sur sa poitrine, c’était un peu sa position défensive, juste au cas où. Avec lui, elle avait l’habitude d’être sur la défensive, de parer chaque vanne, chaque pique. Mais là c’était une fête, et une fête de Noël qui plus ait alors il fallait s’amuser un peu, mettre la rancœur de côté. La seule chose qui pourrait gâcher sa soirée cela serait de croiser sa sœur, elle n’avait aucunement envie de la voir, elle lui tapait toujours autant sur le système et c’était une chose qi n’était pas prête de changer, avec ou non un don de voyance, elle restait exaspérante. « Soit, tu es folle mais... Folle de moi ! Dans la logique des choses, on dira que tu as eue du cran plutôt que du courage ! Tu n'imagines même pas combien de filles aurait souhaiter être à ta place et partager ce bal avec un Flamel » Elle laissa échapper un rire quand il dit que pas mal de filles auraient voulu être à sa place, elle pourrait faire la même chose avec les garçons, mais elle avait beau avoir un sacré ego, elle n’avait pas besoin de prouver quoi que ce soit, elle était le genre de fille très pudique sur ses histoires de cœur. « Je dois avoué que tu n'es pas trop mal non plus »  Il ajouta alors : « J'espère que tu sais dansée » Elle haussa alors un sourcil, et répondit alors : « Je suis un peu plus que ‘pas trop mal’ mon cher, je suis séduisante. » Laissa-t-elle échapper avec faisant une moue boudeuse. « Ca n’arrivera jamais Flamel, je ne serais jamais folle de toi. Et avec cette barbe digne d’un gamin de douze ans, aucune ne le sera. » Dit-elle en laissant une petite grimace se dessiner sur ses lèvres, bien sûr c’était de l’humour. Elle haussa alors un sourcil « Alors comme ça tu as préféré venir ici avec moi plutôt qu’avec ces nombrables filles qui voulaient ma place. » Elle fit une moue triste, et boudeuse : « C’est trop mignon. Ou bien complètement désespéré. » Elle esquissa un sourire sur ses lèvres en mimant une pointe de sarcasme, mais c’était plus de l’humour qu’autre chose – c’était la première fois depuis de longues années qu’elle partageait un instant d’humour sans réelles piques pour une fois, c’était inédit. « Je suis une danseuse hors pair, tu ne te souviens pas quand j’étais petite, je suis née pour danser. » dit-elle alors avec son sourire le plus sincère, mais ce n’était pas un mensonge, aux soirées organisé par sa famille elle dansait bien, mieux que sa sœur, toute sa vie  il avait bien fallut qu’elle essaye de la battre dans un domaine. Elle dansait bien, et ajouta avec une pointe de malice : « Je te montre si tu  veux. »



you saw her beauty but
not the iron underneath
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 615
Célébrité choisie : Dylan O'Brien
Disclamers : electric bird.





MessageSujet: Re: Pari risqué (YULE BALL)   Jeu 22 Jan - 21:50

    Cela faisait des années déjà qu'il attendait d'avoir un moment avec elle. Un moment tranquille, qui pouvait changer un peu les choses. La dernière fois qu'il avait eut le droit à un tête à tête, c'était partie en duel. Évidement entre eux, tout avait changer, il n'était plus l'enfant qu'elle avait connu et elle, elle n'était plus l'enfant qu'il avait connu. Les relations avait changer mais pas totalement. Du moins, il gardait espoir. « Je suis un peu plus que ‘pas trop mal’ mon cher, je suis séduisante. » Il laissa alors un petit sourire apparaître sur ses lèvres. Il est vrai qu'elle était bien plus séduisante que quand elle était gamine, ou dans la période de l'adolescence. Il est vrai qu'elle faisait bien plus femme qu'auparavant. Ça ne lui déplaisait pas. Évidemment. Lui même avait eut des changements physiquement, entre la taille, la voix, la barbe. Tout cela avait fait de lui un homme. L'homme qu'il était devenu aujourd'hui. « Qui ta fais part de sa ? Un première année ? Je te rappel qu'à l'âge-là, ça travail le bâton » dit-il alors sur un ton plaisantant. Il est vrai qu'à l'âge-là, toutes ces choses travaillait les plus jeunes. Gideon était passé par là il y a bien des années. « Ca n’arrivera jamais Flamel, je ne serais jamais folle de toi. Et avec cette barbe digne d’un gamin de douze ans, aucune ne le sera. » Il est vrai que celle-ci n'était pas folle de lui, mais il savait qu'elle n'avait pas oublier le bon temps de leur enfance, du temps passé ensembles. A l'époque-là, il aurait très bien pu dire qu'elle était folle de lui car il réussissait à la comprendre. Même maintenant. Enfin presque. Il ne supportait pas de la voir avec ce fameux Gaunt. C'était une sorte de pointe de jalousie. Ou de la jalousie tout court finalement. « T'inquiète pas, ça sera notre secret, je ne vais pas le crier haut et fort que la fille Sealgair est folle du piaf Flamel ! » dit-il finalement encore sur le ton de la plaisanterie. Pourquoi était-ce vraiment une situation bizarre ce soir ? Il y avait de la petite provoque mais pas de grande pour une fois. Aucune baguette pointé l'un sur l'autre. C'était étrange mais c'était un bal, et surtout une fête de fin d'année. « Alors comme ça tu as préféré venir ici avec moi plutôt qu’avec ces nombrables filles qui voulaient ma place. » Il est vrai que Gideon avait refuser des demandes, dans l'idée de ne pas pouvoir venir à ce foutu bal de girouettes danseuses mais finalement, il avait réussi ce pari. Il avait obtenu grâce.

    « C’est trop mignon. Ou bien complètement désespéré. » Il se tourna afin de regarder la serpentarde. Bizarrement il appréciait ce moment, même si il ne s'agissait que le début de la soirée. La soirée allait être longue, entre les danses, la musique, les verres à boire, les fous rires pour certains, les prises de têtes pour d'autre car oui, une soirée finissait toujours bien ou mal. « Ce qui est désespérant c'est de voir que Gaunt n'a pas eu assez de cran pour demander à une belle femme de venir au bal avec lui, mais bon la classe c'est pour les hommes et le swag les mômes. Nous ne jouons pas dans la même cour » dit-il alors en tournant la tête en direction du jeune Gaunt. « Je suis une danseuse hors pair, tu ne te souviens pas quand j’étais petite, je suis née pour danser. » Le serdaigle se mit à adresser un sourire franc à la serpentarde. Il l'avait déjà vu danser, et évidemment, contrairement à lui, elle était plutôt bonne danseuse. Alors que Gideon, lui, avait du mal avec ses pieds, bien qu'il y avait du mieux depuis des années. Il n'était pas non plus un très bon danseur, juste ce qu'il fallait. « Je te montre si tu veux. » Le serdaigle pensait qu'il aurait peut-être du boire un verre avant d'aller rejoindre la serpentard. Mais il y avait tellement d'envie venant de sa part de rejoindre cette dernière, qu'il n'avait pas réfléchit. « Je suis prêt à dansé avec toi, si tu es prêtes » dit-il alors d'un ton assurer. Il avait du cran le petit.


Je suis comme le soleil et la lune, on me voit sans jamais m’atteindre. ▵ ©️endlesslove.
Ameno ameno dore ameno dori me ameno dori me ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


http://obliviate.forumactif.org
avatar






Parchemins envoyés : 1046
Célébrité choisie : Jenna Lousie Coleman
Disclamers : avatar @ moi même - signature @ tumblr




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: Pari risqué (YULE BALL)   Mar 27 Jan - 11:37

« Qui ta fais part de sa ? Un première année ? Je te rappel qu'à l'âge-là, ça travail le bâton  » Elle esquissa un sourire, et laissa simplement échapper un petit rire – elle n’avait pas envie de répondre à cela, un garçon le lui avait dit quand elle était sortie du dortoir. Elle était ravissante, et elle le savait, pas parce qu’elle était narcissique, parce qu’elle trouvait les filles autour d’elle ravissante, et qu’elle savait qu’elle était au moins aussi belles qu’elles. « Un ravissant jeune homme très sexy de serpentard. » répondit alors la sorcière avec malice.  Elle avait pris la peine de répondre avec un sourire, c’était la première fois depuis bien longtemps qu’elle avait l’impression de partager un moment de complicité avec lui. « T'inquiète pas, ça sera notre secret, je ne vais pas le crier haut et fort que la fille Sealgair est folle du piaf Flamel !  » Alors ça, il n’avait pas intérêt à le crier sur tous les toits car elle le ferait brûler vif. Elle n’était pas folle de lui, et ne pourrait jamais l’être, elle avait trop de respect pour lui, et il représentait une époque de sa vie qu’elle appréciait – mais qu’elle voulait passer, car elle avait très douloureuse. « Si tu oses rependre une ineptie pareil, je te jure que je te réduis en morceaux. » lâcha-t-elle un peu sèche, mais toujours avec un sourire, elle avait beau passer un bon moment avec lui, il ne fallait pas la pousser à bout, et l’attirer dans ses retranchement. « Ce qui est désespérant c'est de voir que Gaunt n'a pas eu assez de cran pour demander à une belle femme de venir au bal avec lui, mais bon la classe c'est pour les hommes et le swag les mômes. Nous ne jouons pas dans la même cour » Elle rit et dit alors : « Je préfère danser avec un poulpe que de danser avec Gaunt – j’aurais honte. » Elle laissa échapper un rire, elle aurait honte de danser avec lui car elle avait encore un peu d’estime pour sa famille, son père la tuerait presque si elle était trop amicale avec Gaunt – il tolérait cette pseudo amitié basée sur la violence leur propos, mais pas plus. « Je suis prêt à dansé avec toi, si tu es prêtes » Ces mots eurent un écho lointain qui donna du baume au cœur à la sorcière, dans le temps où ils n’étaient que des enfants, « Je suis prête. » répondit-elle simplement en lui tendant élégamment la main pour qu’il la saisisse à la manière d’un gentleman. Quand il l’eut saisi, elle le conduit alors sur la piste de danse gardant une main dans la sienne, et déposant avec douceur l’autre sur son épaule. « Et s’il te plait, ne m’écrase pas les pieds, j’ai des chaussures neuves dont je suis dingue. » Elle laissa échapper un rire. Tout en dansant, elle jetait un regard autours d’elle, cherchant à savoir si la soirée serait une franche réussite, un bien un fiasco total – mais le fiasco ne serait pas de son ressort, car tout se déroulait à merveille, tout le monde dansait, buvait, s’amusait, la soirée était féérique à souhait, parfaite car elle n’avait pas encore croisé sa sœur Trixia, une bonne nouvelle. Dans la foule elle aperçut Gaunt et Megara et laissa échapper une remarque désobligeante : « Par mes aïeules voir des gens de son espèce se pavaner comme des rois me donne la nausée. » Avec Gideon, elle n’avait pas besoin d’expliquer en quoi les Gaunt et ses ancêtres avaient un passé douloureux. Puis son regard se posa alors sur le frère de Gideon, et elle dit alors : « Sincèrement à part la ressemblance physique je trouve que ton frère et toi n’avez rien en commun. » Oui, Felixia était une langue de vipère, mais c’était vrai, si Gideon était bien droit, bien habillé, elle ne pu s’empêcher de voir qu’Archibald comme à l’accoutumé était à moitié débraillé.



you saw her beauty but
not the iron underneath
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé










MessageSujet: Re: Pari risqué (YULE BALL)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pari risqué (YULE BALL)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OBLIVIATE ::  :: La gazette du sorcier :: Les déclarations du Ministère :: INTRIGUE N°1 - the yule ball :: INTRIGUE N°1 - the yule ball-

Sauter vers: