NAVIGATION
Oyez, oyez chers membres ! Soyez les bienvenus sur Obliviate, votre forum Harry Potter.


LE JOUR DES FONDATEURS
SUJET AD VERITAS
SUJET CLUB DE LA PURETE
SUJET REVOLUTIONNAIRE

Nous recherchons les postes vacants qui se trouvent juste ici pour le futur du forum, et dans les intrigues à venir. Ces postes vacants ne donnent que des grandes lignes et tout reste encore à créer.
LES MEMBRES DU MOIS
Nous sommes fiers de vous présenter les deux membres les plus actifs du mois, il s’agit de Gideon Flamel et de Megara Harkness, nous les félicitons et les remercions pour leur activité !








Partagez | 
 
⊰ blood, guts, and angel cake ☙ úna ⊱
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Invité



Invité






MessageSujet: blood, guts, and angel cake ☙ úna   Sam 22 Nov - 22:53




⊰ ÚNA MACBETH ⊱
▫️  I WOULD SELL MY SORRY SOUL IF I COULD HAVE IT ALL ▫️
IDENTITE
>Nom : D'aucun ignore les MacBeth. Entachés depuis des centenaires par une maudite pièce de théâtre moldue, le patronyme fait résonner un goût de sang aux oreilles des sorciers. Shakespeare a gravé dans le marbre l'histoire de cette lignée, prête à tout pour vaincre, ayant frôlé sa propre déchéance à maintes reprises. Mais ils sont encore là. La honte transcendée en fierté.
> Prénom: Les parents de la demoiselle avaient à cœur d'honorer le sang écossais dans ses veines : ils l'ont donc prénommée Úna. Certains disent que ce serait un dérivé du gaélique pour agneau, et le doux oxymore entre prénom et nom ne peut qu’enorgueillir la versatile jeune femme.
> Âge : Elle est née au soleil, au beau milieu du mois d'août 1992 – le treize, précisément. Dans l'après-midi, pas loin de l'heure où le soleil est au zénith. Le tempérament de feu qui en naquit habite donc un corps âgé de vingt-deux ans.
> Statut Matrimonial : Bien que cela puisse en étonner plus d'un, Úna est fiancée, et ce depuis trois ans déjà. L'union est bien évidemment arrangée, entendue entre parents désireux d'assurer une descendance à la fois pure et d'élite – comme des chiens de races saillis avec attention. La réalité officieuse est ainsi différente, puisque Úna se considère tout simplement comme célibataire, sans attache et sans réel besoin de plus.
> Nature du sang: Trois lettres suffisent :pur. On ne laisse pas s'éteindre un mot si soigneusement préservé par l'élevage.

DOSSIER DE SCOLARITE
> MAISON : Le choixpeau n'a pas eu à réfléchir trop longtemps en touchant son crâne : la maison Serpentard s'est imposée quasi-instantanément. Dans les cachots des rusés à l'ambition chatoyante, Úna est à sa place, au bon endroit, parmi les siens – les cœurs sombres mais victorieux.
> OPTION/CURSUS : Présentement en dernière année avant ses PANDA, c'est le cursus sciences occultes qui fait, paradoxalement, son bonheur. Úna a toujours été fascinée par la magie noire. L'idiot dirait que c'est de famille – et les idiots sont nombreux – mais c'est plus que ça. Plus que l'envie aveugle de répéter un quelconque schéma ancestral. C'est dans son ventre, depuis toujours, qu'elle sent le désir de s'engouffrer dans les mystères d'une magie aussi noble que stigmatisée. À ses yeux, à ses yeux – la magie noire exprime tout ce que l'humanité faillit à formuler. C'est ça, précisément ça, qui l'y attire.
> BAGUETTE : Úna a hérité de la baguette de son arrière-grand-tante, une illustre maîtresse des enchantements. Telle est la tradition chez les MacBeth : l'anniversaire des onze ans est marqué de la solennelle transmission d'une baguette choisie par les anciens. Ainsi celle qui fut dès lors sienne est en bois d'orme, un bois jadis réputé pour ne répondant qu'aux Sang Pur – ce qui explique sûrement sa possession par une aïeule MacBeth. Longue de vingt-neuf centimètres, elle renferme une écaille de sirène. Ces composantes en font une baguette très noble (du moins à leurs yeux), capable de sortilèges complexes et beaux. Néanmoins, c'est une baguette très rigide, assombrie par les ans, elle accepte très difficilement les changements et les frivolités. Inutile de dire qu'elle ne convient pas parfaitement à Úna, mais jamais elle ne l'admettra à voix haute.
> CLUBS : Être étudiante est un statut impliquant la responsabilisation de l'âge adulte : en ce sens, il a paru indispensable à Úna de rejoindre le comité des élèves de Poudlard. Elle tient à être informée, à défaut d'être entendue – même si être un simple membre est loin de l'empêcher de donner son avis quand en vient l'envie. Dans un autre registre, le club de duels est aussi une partie très importante de la vie de la demoiselle. La maniement de la baguette et l'apprentissage de nouveaux sorts, le tout allié à l'émulation compétitive que permet une telle institution, l'ont vite attirée là. Enfin, de par sa fascination curieuse pour les histoires de cœur d'autrui autant que par son jeu de masques social, elle est devenue une membre active du club des femmes.
> TRAITS DE CARACTÈRES : On a toujours dit d'Úna qu'elle était égocentrique, égoïste, égotiste, égotarabiscotée. Alors, sous son insécurité intrinsèque, elle a fini par y croire : si elle pensait autant à elle-même, c'est qu'elle devait s'aimer. Beaucoup. Le changement fut lent et brutal – un matin elle se réveilla et se découvrit poupée de cire, imperfectible non pas, comme elle le croyait auparavant, par défaut, mais bien car elle était déjà parfaite. Elle s'accroche à ce mensonge avec vigueur, elle sourit, elle hausse le sourcil avec mépris, elle est tout à la fois mielleusement hypocrite et dédaigneusement crue, perdue dans l'image qu'on lui a donné. Oui, elle est fille à papa, elle est insupportablement vaniteuse et semble si superficielle. Le fond de cette histoire, c'est qu'elle ne se sent pas tant au-dessus des autres qu'elle s'en sent lointaine, exclue par nature de toute relation profonde, comme si un mur de glace la séparait du commun des mortels. Elle ne comprend pas comment fonctionne la masse, alors elle copie l'élite. Son aspiration ? Se plonger dans ce qui la comprend, la magie noire, la seule forme d'existence qui suscite vraiment de l'intérêt en elle. Elle est si blasée, ce et ceux qui l'entourent sont tantôt un objet d'étude, tantôt une fourmilière rampante et répugnante ; elle a été polie, certes, mais surtout ternie par les vagues de la vie ici-bas.
> PATRONUS : Elle n'en a jamais produit qu'un, un soir d'automne, en pensant à la proximité tendre d'une de ses camarades de dortoir. Elle avait seize ans – c'est si loin, elle vous mentira, se mentira, si quiconque en parle à nouveau – et elle s'est sentie heureuse, brièvement, elle s'est sentie appartenir au monde des vivants et elle s'y est trouvée au-delà de toute satisfaction imaginée. De ce sentiment naquit, exceptionnellement, une colibri bleu. Puis la MacBeth a gagné sur Úna, la camarade de dortoir est devenue accidentelle et le colibri, oublié. Mis à part ce soir d'automne en sa dix-septième année, elle a toujours été incapable de produire un patronus.
> EPOUVANTARD: Il prend la forme d'un gigantesque dragon blanc, brûlant tout sur son passage. Elle qui se croyait sans peur... elle ne pouvait pas accepter ça. Après la découverte d'une telle forme de son épouvantard, Úna s'enchaîna à la tâche. Comprendre pourquoi : il devait bien y avoir une raison ! Elle éplucha les livres de symbolismes, de divination, d'étude des dragons. Mais tous étaient peu ou prou du même avis : le Magyar Russe était un symbole de vérité, puissante et décisive, anéantissant toute tromperie des apparences, toute ruse, déni ou doute. Devant ces idioties, Úna décida de croire qu'au final, elle avait juste peur des dragons blancs.
> DON : Aucun, du moins, pour l'instant. C'est une tragédie de naître banale, sans capacité particulière, sans attrait spécifique. Inacceptable, pour certains – certains dans l'entourage d'Úna, s'insinuant dans ses pensées. Cela fait maintenant deux ans qu'elle tente d'apprendre à devenir animagus. Elle s'acharne, jusqu'ici sans franc succès – mais ses efforts paieront, elle en est certaine.


> AVEZ VOUS UN CAMP ? Je suis Partisane de Morgane le Fey. Une tradition de longue date chez les MacBeth, bien qu'elle se transmette avec moins de conviction qu'à l'époque. Mon père est, à mon grand désespoir, ce que l'on pourrait appeler un sceptique. À ses yeux, comme à ceux de ma fratrie, il n'y a pas grand espoir que notre allégeance rencontre son but... Ma mère, cependant, est d'un tout autre avis – et moi de même. Elle m'a bercée toute mon enfance des exploits magiques de Morgane, sa puissance, sa maîtrise. J'y ai une foi totale. Je parle peu de cette croyance absolue en son retour – ce ne sont pas des choses que j'estime bonnes à partager. Il en va de même pour mon mépris de la descendance des fondateurs : je la tais, noyée dans un océan usuel d'ignorance. J'attends patiemment qu'ils finissent par payer.

> VOTRE OPINION SUR LA PLACE DU SANG DANS LA SOCIETE MAGIQUE ? La pureté est recherchée, mais la vérité est là : la pureté décline. La pureté n'est plus synonyme de pouvoir, de confort, de noblesse. Celle-ci s'efface, remplacée par une bourgeoisie toujours plus haute, toujours plus riche. L'économie prévaut sur la tradition. Alors je comprends que pour l'esprit effrayé d'enfants élevés dans le coton, accepter cette évolution soit difficile. Je comprends qu'ils se battent contre le moulin à vent du temps, à coups d'idées et de projets de loi. Est-ce que j'approuve, est-ce que j'adhère ? Peut-être. Je ne pense pas que les Sangs Mêlés et Sangs de Bourbe soient nécessairement inférieurs. Je ne pense pas qu'ils soient tous destinés à la plèbe. Mais je suis fière de mon sang, fière de ce qu'il porte. Et, en effet, je serais choquée qu'on laisse cela se perdre.

> VOS AMBITIONS PERSONNELLES, LA VISION DE VOTRE AVENIR Pour être honnête, il – il m'est extrêmement ardu d'imaginer mon futur. C'est comme se pencher au-dessus d'une fenêtre au dernier étage d'une tour infinie, et tenter de discerner les visage au sol. J'ai beau plisser les yeux... Bien sûr, il y a les « sciences occultes », si l'on donne dans le politiquement correct... Oui, j'aimerais juste arrêter de devoir côtoyer des personnes qui ne suscitent aucun intérêt en moi, et pouvoir me consacrer à ce que je sais faire, ce que j'aime faire. Ne pas être une femme du monde. Voyager de monument en monument, y étudier les flux magiques, apprendre. Devenir plus puissante. Étendre mes connaissances et mes capacités comme une toile d'araignée soigneusement tissée. C'est sûrement tout ce à quoi j'aspire – un idéal, au final, si intangible.

REPOUSSA MOLDU
> PSEUDO :   bas-bleu.
> AVATAR :   marina diamandis (aka perfection vivante, enchantée)
> COMMENTAIRES ?   très beau forum, utiliser la légende de Morgane c'est juste du tonnerre, je ne peux qu'approuver   (en plus : le codage est vraiment sublime, je tenais à le dire) (ça peut paraître un détail mais) (wow)

OBLIVIATE 2014 - PROPRIETE DE GALLIFREYS ET MALFOY


Dernière édition par Úna MacBeth le Ven 5 Déc - 22:09, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas



Invité



Invité






MessageSujet: Re: blood, guts, and angel cake ☙ úna   Sam 22 Nov - 22:54



⊰ LES ARCHIVES SECRÈTES ⊱
▫ I FEEL NUMB MOST OF THE TIME, THE LOWER I GET THE HIGHER I'LL CLIMB ▫


Je nais en été. Je suis un bébé bruyant. Je grandis dans un manoir froid dans le nord de l’Écosse. Glamis, précisément – le même manoir hanté par les illustres meurtres et folies de mes aïeux. La voyance est commune dans la famille. Recherchée. Je n'en hérite pas. J'hérite de peu. Je ne suis pas l'aînée. Je ne suis pas la dernière née. Je suis au beau milieu d'une fratrie trop fournie pour me distinguer.
J'ai quatre ans lorsque je prends conscience de qui je suis. Je joue avec mon frère, le plus proche de moi en âge. Je le pousse. Il tombe. J'éprouve soudain une sensation nouvelle, qui m'envahit entièrement. Non, ce n'est pas une sensation. C'est un sentiment. Je peux. Je pousse ma main contre le visage de mon frère. Je sens sa peau contre la mienne, mais plus important : je sens ma peau contre la sienne. Il ne gémit pas. Sa tête se tourne lentement dans la terre. Je pousse plus fort ; le sentiment est là, il revient. Je suis frappée par l'appropriation soudaine de mon identité. Je suis vivante. Je suis là. Je regarde mes mains et les envisage, pour la première fois, comme une partie de moi. Ce moi, enfin, je le suis. Mon frère se relève et me pousse, je tombe à mon tour, fort, ma tête se cogne contre le sol, la fine poudre de terre se soulève dans mes cheveux. Il plaque sa main contre ma face – je le mords, le fer s'insinue dans ma bouche. Il me gifle. S'en va. Je reste au sol encore un peu. Le sentiment est parti. Son souvenir restera.

Mon père ne m'aime pas. Il ne connaît pas bien mon prénom, le confond avec ceux de mes sœurs. Mes sœurs ne m'aiment pas non plus. Je ne leur en veux pas. Je ne me sens pas attachée à elles. Ni à mes frères. Je suis ma propre personne, engagée dans une course irrationnelle pour l'approbation paternelle. C'est une course sans fin et de fait perdue d'avance, mais je ne le sais pas encore. Nous grandissons naïvement, pour des MacBeth, et c'est donc une naïveté teintée de coups et d'insultes. Je ne suis qu'une parmi les autres et cela me blesse. L'unicité est le Graal que je recherche.
Heureusement, il y a ma mère. Elle n'est pas douce. Elle n'est pas gentille. Elle ne manifeste pas son amour – néanmoins je le ressens. Je sais qu'il existe. Mère vient d'une famille bien mieux placée – notre fortune vient d'elle – et n'a sûrement jamais digéré cette dégringolade de l'échelle sociale. MacBeth sonne moins bien que Ravenscars. Mère est une femme désillusionnée quand je la rencontre, c'est-à-dire quand je suis en âge de comprendre les histoires qu'elles me raconte le soir. La chambre que je partage avec deux de mes sœurs (car nous ne pouvons chauffer que l'aile sud du manoir, par économie) est habitée des ombres et des formes que créent ses mots. Mes sœurs sont distraites, lointaines, moqueuses. Je suis toute ouïe, réceptive, ébahie. Mère est habitée par les récits qu'elles transmet. Morgane le Fey devient mon modèle. Subtilement, Mère a ajouté une clause à l'utilité de mon existence.

Je rentre à Poudlard. Je suis envoyée à Serpentard, j'y trouve ma place. Je me révèle douée avec une baguette. J'expérimente de nouvelles manières d'atteindre le sentiment. Un bref éclair de lumière bleu illumine ma vie, mais le sentiment n'y est pas, ou s'il y est, c'est difforme, malade, bâtard. Impur. Je jure de ne plus jamais le rencontrer. Je perfectionne le regard froid que je pose sur le monde. J'apprends le regard désireux qu'il faut poser sur toute personne flattée. Je ris d'acier et pleure sans sel. Je passe mes BUSE, ASPIC, GRIVE. La spécialisation en sciences occultes provoque une faible étincelle. Je tente d'en faire une braise. Je m'acharne à devenir quelqu'un. Je provoque des amitiés et m'entoure d'inconnus. Je traverse les années sans les sentir glisser sur moi. Je suis dans un train et je ne regarde pas le paysage.

Il doit y avoir plus, pourtant.

Je suis jolie. Je suis une femme. Je suis forte.
Je suis jolie mais les miroirs me laissent de marbre. Je suis une femme mais je n'en dérive aucune satisfaction personnelle. Je suis forte, mais je suis démesurément impuissante.

Il y a forcément plus, et j'ai envie d'arracher les yeux et mutiler les chairs de ceux qui savent ce qu'il est, où il est, comment l'atteindre. Ceux qui le possèdent, ceux qui le vivent – je mangerais leur cœur s'il pouvait combler l'absence du mien. Et je ne prierais pas pour le salut de mon âme.

OBLIVIATE 2014 - PROPRIETE DE GALLIFREYS & MALFOY





Dernière édition par Úna MacBeth le Ven 5 Déc - 23:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 201
Célébrité choisie : Dylan O'brien
Disclamers : moué



MessageSujet: Re: blood, guts, and angel cake ☙ úna   Dim 23 Nov - 11:55

Bienvenue I love you
Alors, je crois que les Ravenscars sont hélas au complet, même si c'est écrit ouvert, j'ai bien l'impression qu'il s'agit d'une erreur dans l'édition du sujet Si tu as besoin d'aide pour trouver une famille ou quoi que ce soit, n'hésite pas I love you



Remember me for centuries
Some legends are told Some turn to dust or to gold  But you will remember me   Remember me for centuries  And just one mistake Is all it will take We'll go down in history. Remember me for centuries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 615
Célébrité choisie : Dylan O'Brien
Disclamers : electric bird.





MessageSujet: Re: blood, guts, and angel cake ☙ úna   Dim 23 Nov - 13:42

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche


Je suis comme le soleil et la lune, on me voit sans jamais m’atteindre. ▵ ©️endlesslove.
Ameno ameno dore ameno dori me ameno dori me ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 529
Célébrité choisie : emilia clarke
Disclamers : sixteen saltines (avatar)




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: blood, guts, and angel cake ☙ úna   Dim 23 Nov - 17:02

le pseudo et marinaaaaa bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas



Invité



Invité






MessageSujet: Re: blood, guts, and angel cake ☙ úna   Dim 23 Nov - 20:34

bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas



Invité



Invité






MessageSujet: Re: blood, guts, and angel cake ☙ úna   Dim 23 Nov - 21:17

Merci à tous Une fan de Marina, enchantée, yay, amour !  
Je me disais aussi que c'était bizarre Est-ce que je peux éventuellement jouer la nièce d'Erik, genre la fille de sa sœur, mariée à un autre sang pur ? I love you


Dernière édition par Úna MacBeth le Dim 23 Nov - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


http://obliviate.forumactif.org
avatar






Parchemins envoyés : 1046
Célébrité choisie : Jenna Lousie Coleman
Disclamers : avatar @ moi même - signature @ tumblr




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: blood, guts, and angel cake ☙ úna   Dim 23 Nov - 22:37

S'agissant d'une erreur de notre part, tu peux faire ça (:



you saw her beauty but
not the iron underneath
Revenir en haut Aller en bas



Invité



Invité






MessageSujet: Re: blood, guts, and angel cake ☙ úna   Dim 23 Nov - 22:52

Merci beaucoup Désolée de m'être engouffrée dans la brèche... Je me trouve un autre patronyme, merci encore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 759
Célébrité choisie : haynes.
Disclamers : avatar @mind.




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: blood, guts, and angel cake ☙ úna   Jeu 27 Nov - 12:49

bienvenue parmi nous et n'hésite pas si jamais tu as besoin I love you


there are no heroes, in life, the monsters win
chaos has come again ✻ no matter what we breed, we still are made of greed. this is my kingdom come. when you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside, it's where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas



Invité



Invité






MessageSujet: Re: blood, guts, and angel cake ☙ úna   Dim 30 Nov - 19:53

Merci beaucoup I love you
Du coup j'en profite pour dire que je vais avoir besoin d'un délai, étant donné que j'ai des bacs blancs cette semaine et que je me suis donc plutôt consacrée à mes révisions Je finirai au plus vite bien sûr, juste pas dans la semaine impartie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


http://obliviate.forumactif.org
avatar






Parchemins envoyés : 1046
Célébrité choisie : Jenna Lousie Coleman
Disclamers : avatar @ moi même - signature @ tumblr




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: blood, guts, and angel cake ☙ úna   Mar 2 Déc - 21:51

Parfait, une semaine de délai supplémentaire et courage pour le bac blanc



you saw her beauty but
not the iron underneath
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé










MessageSujet: Re: blood, guts, and angel cake ☙ úna   

Revenir en haut Aller en bas
 

blood, guts, and angel cake ☙ úna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OBLIVIATE ::  :: vieilles fiches-

Sauter vers: