NAVIGATION
Oyez, oyez chers membres ! Soyez les bienvenus sur Obliviate, votre forum Harry Potter.


LE JOUR DES FONDATEURS
SUJET AD VERITAS
SUJET CLUB DE LA PURETE
SUJET REVOLUTIONNAIRE

Nous recherchons les postes vacants qui se trouvent juste ici pour le futur du forum, et dans les intrigues à venir. Ces postes vacants ne donnent que des grandes lignes et tout reste encore à créer.
LES MEMBRES DU MOIS
Nous sommes fiers de vous présenter les deux membres les plus actifs du mois, il s’agit de Gideon Flamel et de Megara Harkness, nous les félicitons et les remercions pour leur activité !








Partagez | 
 
⊰ Settling of scores ft Felixia ⊱
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 615
Célébrité choisie : Dylan O'Brien
Disclamers : electric bird.





MessageSujet: Settling of scores ft Felixia   Mer 19 Nov - 16:15



    Les grattages de sa plume caressant le vieux parchemin qu'il avait acheter lors des vacances pour la rentrée, les écriteaux de sa petite écriture, signe qu'il écrivait mal mais vite, le silence dans la salle commune des aigles, réunissant la plupart des personnes studieuses afin de faire le devoir qui avait été demander pour la semaine prochaine. Quelques jolies girouette qui passèrent devant lui, mais qui ne le fit pas relever la tête pour autant. Des gamineries au premier degré qui ne le fit pas rire. Gideon était obsédé par la réussite de ce foutu devoir, il se devait de le réussir et de le rapporter au professeur concerné avant tout. Rapporter des points supplémentaires à la maison de Rowena Serdaigle faisait sa fierté avant tout et le jeune Flamel comptait bien sur la victoire des quatres maisons de cette année pour l'emporter. Il voulait tout rafler cette année entre la compétition du quidditch, le club d'échec, la coupe des quatre maisons. Cela faisait beaucoup mais cela était possible. Chaque année, il se donnait à fond pour au moins gagner l'un d'eux. Pour le quidditch, il savait qu'il pouvait compter sur Archi, il possédait d'énormes capacités avant tout, et il était fait pour ça même si Gideon ne voulait pas l'admettre. Pour le club d'échec, c'était à Gideon d'abord de faire les preuves aux autres et montrer qui était le plus fort. D'ailleurs, il savait qu'il l'était, il le pensait également et montrait aux autres constamment. La tête sur la feuille, il était à la limite de l'endormicement tellement travailler lui prenait du temps et qu'il dormait mal ces temps-ci. Ces nuits, il les passaits à travailler, à penser, à essayer d'oublier un peu son face à face avec la fille Sealgair qui avait mal fini d'ailleurs ; jamais il n'aurait pensé que cela puisse se terminer en sortilège mais le serdaigle ne comptait pas s'arrêter à juste cette dernière discussion. Bien au contraire. Il comptait bien la rattraper un jour ou l'autre dans un coin, voir beaucoup plus qu'une discussion. Pourquoi pas un face à face à sortilège ? Il ne voulait pas, il ne le désirait pas mais si c'était réellement le seul meilleur moyen de pouvoir lui faire voir les choses et les lui dires, Gideon était prêt à passé à la baguette envers elle. Soudain, une voix de fille fit surface dans la salle commune des aigles et dit alors : « Paraît que Gideon Flamel s'est fait sauter par un sortilège de la part Felixia Sealgair  ». Gideon leva la tête en direction de la bande de filles et fit levé ses sourcils. Le genre de réaction qu'il exprimait lorsqu'il était étonné ou dépité de ce qu'il entendait. Il est vrai que le serdaigle n'avait pas répondu à l'attaque, il tenait à elle mine de rien et ça depuis des années. Même si aujourd'hui, il voulait faire face de la même manière qu'elle le faisait. « Qui ta fais part de ça ? » demanda alors la rousse qui s'était levée de son fauteuil en cuir. « Mimi Geignarde, elle-même a vue l'attaque, paraît qu'il était rester comme un bleu par terre !   » lança alors la gamine dans un éclat de rire. Le serdaigle se leva alors. Il avait naturellement bien entendu du bruit dans les toilettes ce jour-là et surtout dans les toilettes des filles mais il n'avait pas réellement porter attention sur ce détail. Il avait pensé que ce détail n'avait aucune importance mais finalement, tout avait prit une grosse proportion. Tout le monde en parlait dans la salle commune, c'était comme avoir foutu une raclée à Gideon Flamel ! Mais personne ne foutait une raclée à Gideon Flamel ! Pas à lui. Il se leva et alla vers ses filles folles des mecs musclés et ayant les hormones qui travaillent.  « Ne vous avisez plus à recommencer où votre sera le même que ce fantôme qui hante vos toilettes »   dit-il alors d'une voix froide. Il avait le regard froid en direction de la bande de gonzesses. Il avait vraiment besoin de prendre l'air et de penser à autre chose. Son frère le lui avait dit que Felixia était le genre de fille qui lui prendrait la tête, et il avait eut raison ce con. Gideon se prenait trop souvent la tête pour elle parce qu'il tenait à elle et qu'il voulait la retrouver et lui faire savoir ce qu'elle était réellement.

    Il quitta la salle commune des aigles en mettant une veste noir que son père lui avait offert. Il avait du goût pour les vêtements, tout comme Gideon et puis, ils avaient les moyens. Le serdaigle se déplaça, à travers les couloirs du château, se déplaçant, bousculant les gens, les évitant, essayant de ne pas trop brusquer les plus faibles. Aujourd'hui il avait prévu de prendre l'air car mine de rien, cela lui pesait sur la tête de travailler durement. Un petit tour à Prè au Lard ne lui ferait sans doute aucun mal, d'ailleurs, Halloween arrivait à grand pas et il avait bien prévu d'acheter quelques friandises qu'il préférait. Il avait songer d'ailleurs à se joindre à la boutique Zonko que la plupart des jeunes sorciers à Poudlard était forcément obliger de connaître, autrement, cela n'avait aucun sens. Il marcha doucement mais sûrement, regardant les passants, voyant les adultes de Prè au Lard se prendre de bonnes bières au beurre, chose qu'appréciait beaucoup le serdaigle, bien que le whisky pur feu était la chose qu'il préférait. Il voyait des gens se réchauffer du froid, ils avaient raison d'ailleurs car l'hiver ne tarderait pas, enfin pas pour le moment mais pour plus tard et il est vrai que les hivers en Angleterre était froid, pas aussi froid qu'aux Etats-Unis mais quand même. Il arriva enfin devant le magasin Zonko, qui était un magasin de friandises et soit disant, les meilleures friandises qui puissent exister jusqu'à l'ordre d'aujourd'hui. Il entra alors dans la boutique et prit ses sucreries préférés, c'est à dire des dragées surprises. Il aimait beaucoup cela car il ne savait jamais à quoi s'attendre et parfois, il lui arrivait de donner celles au goût crottes de nez à Archi. Quand il sortit de la boutique, il bouscula quelqu'un ou plutôt le contraire car sortant du magasin, il n'avait pas pu voir ce qui l'attendait à l'extérieur. Le paquet de dragée surprise tomba par terre et Gideon s'abaissa afin de le ramasser tout en râlant : « Vous pouvez pas regarder où vous allez sale dragon !  » . Il ne savait pas ce qui l'attendait et surtout, qui était cette personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


http://obliviate.forumactif.org
avatar






Parchemins envoyés : 1046
Célébrité choisie : Jenna Lousie Coleman
Disclamers : avatar @ moi même - signature @ tumblr




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: Settling of scores ft Felixia   Jeu 20 Nov - 22:31

Si il y avait une fête que la jeune femme appréciait tout particulièrement c’était Halloween, parce qu’ici il n’était ni question de sa sœur, ni de son anniversaire ni de quoi que ce soit en rapport avec sa famille. Halloween était juste une fête que l’on pouvait passer entre amis. Depuis qu’elle était à Poudlard elle appréciait particulièrement cette fête qu’elle passait généralement soit dans la salle commune de serpentard avec Andreas, et qui se poursuivait tard dans la nuit avec notamment Tessa dans le dortoir des filles de serpentards à se gaver le ventre de bonbons tous plus délicieux les uns que les autres. Tessa était la seule véritable amie fille qu’il lui restait, la plus vieille qui ne lui avait pas tourné le dos, celle qui comprenait les choses quand on lui parlait, contrairement à Gideon. Son amitié avec lui avait pris fin quand elle l’avait décidé, s’estimant comme … maudite. Elle avait beaucoup de livres à ce sujet, et était persuadé d’avoir été la victime d’une sorte de malédiction, comme si le mauvais œil s’était abattu sur elle, sans se douter que ce n’était le mauvais, mais bel et bien le troisième œil qui s’était abattu sur elle, et non sur sa sœur Trixia.  Elle avait dû retrouver des amis, elle avait dû se reconstruire, elle ne voulait blesser ni Tessa, ni Andreas, pourtant ce dernier serait le pire dommage collatéral qu’elle aurait pu imaginer si elle réussissait la mission qu’elle s’était imposée. Elle essayait de se convaincre que tout irait bien, elle se mentait à elle-même et poussait le vice du mensonge en se disant qu’elle passerait un superbe Halloween. Cette année, en tant que présidente du Comité des Elèves, elle était celle sur qui l’organisation de l’évènement d’Halloween reposait, elle devait tout gérer.

Entre deux réunions, entre deux pliages d’invitation, elle avait trouvé le temps d’un weekend une heure pour aller à Pré Au Lard – ou peut être plus. Elle y avait donné rendez-vous à Andreas au Trois balais plus tard dans l’après-midi, Ramsay étant occupé à je ne sais quoi, elle allait pouvoir passer du temps avec lui, en véritable ami, sans ce fichu Gaunt pour venir lui chercher des noises.  Mais, elle ne comptait pas arriver les mains vides au pub magique elle se devait de faire sa réserve de friandises en perspectives de la nuit d’Halloween, mais aussi un peu pour l’après-midi. Felixia était une fervente amatrice de bulle baveuse et autre chocogrenouilles. Enfant elle collectionnait les cartes, et gardait celle des fondateurs pour les faire  brûler, à l’époque déjà Ad-Veritas avait empoisonné l’esprit de l’enfant avec ses histoires de vengeance.  Emmitouflé dans un épais manteau émeraude, et dans sa écharpe grise chiné, elle avait troqué l’uniforme de serpentard pour une élégante petite robe verte foncé avec de léger motif écossais, une paire de bottine noire et des collants chaud. Felixia n’était pas aussi extravagante que certaines de ses camarades mais savait rester classe et élégante en toute situation. Sa robe demeurait quasi invisible sous son épais manteau car l’automne avait déjà pointé le bout de son nez depuis pas mal de temps, et l’hiver commençait doucement à essayer de se faire une place en Ecosse.  Elle éternua alors juste avant d’entrer chez Honeydukes. Elle baissa la tête une seconde, et ce fut le choc.  « Vous pouvez pas regarder où vous allez sale dragon !  » Ce fut autant la voix, que le choc qui firent lever la tête aussi tôt à la jeune femme. Non, pourquoi fallait-il qu’elle percute la seule personne qu’elle n’avait absolument pas envie de voir ? Gideon Flamel, le type qu’elle avait envoyé dans le décors et qui sans doute avait une violente envie de se venger, elle qui avait rêver d’un après-midi loin des tumultes de ses relations juste avec des amis, celle-ci venait de tomber à l’eau. « Oh la ferme. » Lâcha-t-elle alors à demi-mot, tandis qu’elle ramassait son portemonnaie sur le sol qu’elle avait fait tomber dans le choc. Elle ne l’avait pas dit trop fort, comme si elle évoquait à voix basse ce qu’elle pensait réellement, elle n’avait pas envie d’un nouveau conflit, ne pouvait-il pas simplement la laisser vivre sa vie sans lui, elle allait droit dans le mur, mais elle s’en fichait elle n’avait pas besoin de lui, s’il la détestait tant qu’il la laissait se détruire toute seule, elle était professionnelle à ce jeu là. Impatiente elle réclama sa gorge, et dit alors : « Tu peux te pousser s’il te plait – le sale dragon aimerait passer. » Sa voix était assez sèche mais elle faisait également preuve de détachement, elle ne cherchait pas le conflit, elle tenait juste à l’éviter, aujourd’hui elle voulait passer la journée avec des amis, des vrais, avec Andreas, et sans doute aussi avec Tessa, elle n’avait pas envie de se prendre la tête. Quand la traitait de dragon ce n’était pas réellement une insulte, dans sa famille Morgane Le Faye était représenté par un dragon, c’était presque un honneur pour elle d’avoir un sobriquet de la sorte.



you saw her beauty but
not the iron underneath
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 615
Célébrité choisie : Dylan O'Brien
Disclamers : electric bird.





MessageSujet: Re: Settling of scores ft Felixia   Dim 14 Déc - 13:51

    Dans la vie d'étudiant et même dans une vie d'adulte, les relations amicales, professionnelles, ou bien amoureuse pouvait disparaître aussi vite qu'une tablette de chocolat. Il ne fallait pas s'attendre à quelque chose de grandiose et fantastique car dès que les personnes pouvait donner un coup de poignard, personne n'hésitait. Gideon en avait vu la faille quand Felixia s'était éloigner de lui. D'ailleurs, depuis ce jour, il l'avait au travers de la gorge et beaucoup plus depuis la dernière confrontation qu'il avait eu avec cette dernière. Il était toujours sous le choc à vrai dire. Comment celle-ci avait pu oser lui lancer un sortilège ? Elle qui le connaissait depuis son enfance. Il était impossible de perdre sa part d'humanité. Enfin, c'est ce que pensait le jeune Flamel. Le serdaigle savait très bien qu'il se prenait la tête, peut-être pour rien car même si il trouvait le moyen de lui expliquer ce qu'était la jeune femme réellement, des capacités qu'elle avait en elle, il ne savait même pas si il la retrouverait. Gideon ne supportait pas de voir la serpentarde auprès de ce Ramsey. Quand il le voyait lui, il avait envie de lui rentrer dedans, de lui donner des dragées à furoncle rien que pour voir sa face de rat anéantie par des boutons aussi gros qu'un orteil. Mais il savait très bien que dans la minute qui suivrait, il tomberait nez à nez avec la fille Sealgair. Ce n'était pas de la jalousie qu'il ressentait, enfin si peu, mais elle lui manquait. Il ne voulait pas se l'avoué mine de rien car il savait qu'elle puiserait dans ses émotions pour arriver à ses fins. La serpentarde l'avait bien vu l'autre jour. Mais le jeune Flamel ne voulait pas blesser celle qui comptait pour lui depuis tant d'années déjà. Il avait peut-être tord finalement de faire part de ses émotions, des sentiments qu'il pouvait ressentir. Elle avait peut-être raison. Mais il ne pensait pas ça. Bien au contraire. Plus il avançait dans ses recherches, qui lui prenait beaucoup de temps la nuit et lors de ces temps libres d'ailleurs, plus il était sûr ce qu'elle était et de sa raison. Gideon savait qu'un jour ou l'autre, il arriverait à la fin de ses recherches et devra la confronter de nouveau pour lui éclaircir la mémoire. « Oh la ferme. » Il n'avait pas fait attention à la personne qu'il avait percuter, mais la voix qui s'exclama ne lui fit pas de doute. Il s'agissait de Felixia. Et merde ; C'était la dernière personne qu'il avait envie de voir aujourd'hui. Il aurait préféré largement voir Trixia, ou bien quelqu'un d'autre, tout sauf elle quoi. Il ramassa les dernières dragées surprises qu'il avait fait tomber lors de la persécution puis se releva. : « Tu peux te pousser s’il te plait – le sale dragon aimerait passer. » Sale dragon avait été la seule phrase qu'il avait su prononcer. Elle n'était ni forte, ni faible, mais c'était la première expression qui lui était venu en tête. Ce n'était pas évident de se retrouver face à une personne de son passé. Oui car elle faisait à peine présente dans son présent, le futur encore moins peut-être, du moins, il espérait qu'elle le soit, mais le passé, c'était bien elle.

    L'automne était une saison qui n'apportait que la pluie et préservait le froid pour la saison de l'hiver. Mais l'on pouvait sentir déjà ce petit vent souffler, se lever, pour venir se brisé sur les visages des passants et sur celui du serdaigle. « Bien le bonjour à toi aussi Felixia » dit-il alors ironiquement. Ce n'était pas le moment pour se prendre la tête, bien que cela serait très dur. Parfois, il avait envie de lui demander comment elle se portait, bien que la réponse était déjà toute faite dans sa tête. Elle allait bien. Elle allait bien parce qu'elle ne repensait pas au passé. C'était comme si la plupart de son passé, ou du moins, le côté Gideon Flamel avait été effacer. Comme si elle n'était plus qu'un robot. Un robot incapable de faire part de ses émotions, de ses souvenirs. Comme si seule la puissance était rester fermer à clé. Il n'avait pas l'intention de la laisser à vrai dire car si le destin l'avait mis à la percuter, c'était bien pour avoir une discussion. Non ? Ou du moins, le hasard avait bien fait les choses ou peut-être pas finalement. « Demander si gentiment je devrais me ranger mais... Je n'en ai point envie en faite. » dit-il alors sérieusement. Il avait envie de savoir comment elle se portait, ce qu'elle faisait là, enfin ça non car il espérait qu'elle ne rejoigne pas Ramsay. Ne sait-on jamais. Tous trois formait un trio à présent et le serdaigle ne supportait pas ça. « Tu sais que mes recherches avances » dit-il alors simplement en la regardant. Elle serait peut-être folle de savoir qu'il faisait des recherches sur elle, sa famille, sa sœur et tout ce qui s'en suis. Mais il voulait résoudre ce mystère.


Je suis comme le soleil et la lune, on me voit sans jamais m’atteindre. ▵ ©️endlesslove.
Ameno ameno dore ameno dori me ameno dori me ▵
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé










MessageSujet: Re: Settling of scores ft Felixia   

Revenir en haut Aller en bas
 

Settling of scores ft Felixia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OBLIVIATE ::  :: zonko-

Sauter vers: