NAVIGATION
Oyez, oyez chers membres ! Soyez les bienvenus sur Obliviate, votre forum Harry Potter.


LE JOUR DES FONDATEURS
SUJET AD VERITAS
SUJET CLUB DE LA PURETE
SUJET REVOLUTIONNAIRE

Nous recherchons les postes vacants qui se trouvent juste ici pour le futur du forum, et dans les intrigues à venir. Ces postes vacants ne donnent que des grandes lignes et tout reste encore à créer.
LES MEMBRES DU MOIS
Nous sommes fiers de vous présenter les deux membres les plus actifs du mois, il s’agit de Gideon Flamel et de Megara Harkness, nous les félicitons et les remercions pour leur activité !








Partagez | 
 
⊰ STILL WORKING. (galaad&felixia) ⊱
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


http://obliviate.forumactif.org
avatar






Parchemins envoyés : 1046
Célébrité choisie : Jenna Lousie Coleman
Disclamers : avatar @ moi même - signature @ tumblr




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: STILL WORKING. (galaad&felixia)   Lun 17 Nov - 22:31

Le samedi était un jour spécial à Poudlard puisqu’il n’y avait aucun cours, et c’était le moment idéal pour s’adonner à ses activités favorites, autres clubs, et passe-temps. Aujourd’hui il y avait l’entrainement de quidditch de l’équipe de Serpentard en vue d’un prochain Match contre l’équipe de quidditch de gryffindor, alors la plupart des camarades de Felixia s’étaient rendu au terrain pour encourager les uns, ou bien pour s’entrainer. Le problème de Felixia c’était qu’elle ne prêtait aucun intérêt particulier au quidditch, bien qu’elle ait été élevée dans cet univers, son père étant le créateur de Génie de l’Eclaire de feu, elle aimait cela, mais sans plus. Alors, tandis que tout le monde profitait du beau temps des derniers jours de beaux temps que pouvait encore offrir l’automne, la jeune femme préférait la compagnie d’ouvrage poussiéreux, et préférait l’odeur des livres à celle des athlètes en sueurs. Etudiante en Art du Soin magique, elle souhaitait plus que tout au monde sauver des vies, et devenir médicomage. Beaucoup de personne souhaitaient le devenir pour le prestige, pour Felixia c’était une chose qu’elle s’était promise étant enfant après avoir passé des mois dans un lit à Ste Mangouste. Si elle laissait parfois transparaître qu’elle voulait être médicomage pour la gloire, et l’importance – mais peu de monde savait que Felixia avait passé des mois à Ste Mangouste à la veille de ses onze ans, juste avant son entré à Poudlard. Ça, c’était son jardin secret – personne n’avait besoin de savoir de quoi il en retournait dans sa vie privée. Pour réussir, elle ne laissait rien au hasard, absolument rien – elle travaillait dur pour réussir, et passait notamment une grande partie de ses samedi après-midi à travailler à la bibliothèque plutôt qu’à s’amuser. Généralement, le samedi matin elle avait une réunion avec le comité des élèves, cette semaine le débat avait une fois de plus porté sur l’organisation de l’évènement d’Halloween, dévolu depuis des années au comité des élèves, l’an dernier cela avait été la première réalisation de Felixia et cela avait été un franc succès. Elle avait passé une matinée à se fondre dans les détails aussi insignifiants soient-ils mais Felixia avait un goût certain pour la perfection.

Son goût de la perfection s’illustrait même dans les cours, où elle demandait le meilleur à elle-même, sans une tolérance pour son propre échec. Elle avait laissé ses pas la guider vers la bibliothèque, comme souvent l’odeur délicate du papier ravissait la jeune femme qui préférait souvent la compagnie des livres à celle des êtres vivants. Avant qu’elle ne parte, Ramsay lui avait lancé une pique qu’elle n’avait même pas écouté, - à quoi bon écouter un abruti ? Elle voulait poser ses affaires sur la table à laquelle elle se mettait habituellement au fond de la bibliothèque, un endroit calme entouré de grande étagère, et surtout près de la fenêtre donnant sur le lac noir. Parfois, elle avait un pincement au cœur quand elle se disait qu’au fond de ce lac avait péri ces ancêtres, et c’était cette pensée qui lui redonnait la foi dans la cause d’Ad-Veritas.  Elle voulut y déposer ses affaires, mais quand elle arriva, elle vt une autre personne installée à sa place : Galaad Malfoy – il avait beau avoir le sang pur, il ne se pavanait pas comme Ramsay Gaunt dans les couloirs du château en se prétendant supérieur, contrairement à Ramsay, celui-ci avait l’intelligence d’un serdaigle. La jeune femme laissait alors un sourire simple s’inscrire sur son visage, elle le connaissait depuis quelques temps, il avait été le tuteur pour un de ses projets  en Art du Soin Magique. « Tiens donc, toi non plus tu ne profites pas des derniers jours de beaux temps. » dit-elle alors en faisant un pas vers la table, et demanda alors : « Je peux m’installer ici ? » Elle voulait le feu vert, peut être voulait-il travailler tranquillement dans son coin, elle savait qu’elle-même parfois aimait la tranquillité quand elle travaillait.



you saw her beauty but
not the iron underneath
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 71
Célébrité choisie : boyd holbrook
Disclamers : babine. (avatar)



MessageSujet: Re: STILL WORKING. (galaad&felixia)   Jeu 15 Jan - 21:39


Contrairement à la majorité des élèves de Poudlard, Galaad aimait se lever tôt. Une habitude qu'il avait depuis déjà un certain nombre d'années et qu'il avait acquise à cause de ses parents. Ils jugeaient en effet qu'un homme devait commencer rapidement sa journée afin de l'occuper au mieux. Si le jeune homme n'avait plus autant de pression familiale sur le dos depuis que ses parents s'étaient rabattus sur son cadet, il n'en demeurait pas moins accoutumé au rythme de sommeil imposé par ses géniteurs. Il aurait pu ressentir une certaine amertume vis-à-vis de cela mais au fond, cela lui plaisait d'arpenter les couloirs encore frais et d'être parmi les premiers à se rendre dans la grande salle le matin. Ce samedi n'échappait pas à la règle. Ouvrant les yeux après seulement quelques heures de repos, il repoussa un livre encore ouvert sur son torse. Inspirant profondément avant de se redresser, il ne fut pas étonné de constater qu'il était le seul à être réveillé dans son dortoir. Sans un bruit, il s'habilla et quitta l'habitacle tout en portant ses affaires. Son double cursus lui donnait bien plus de travail que les autres élèves  lambda, si bien qu'il s'avançait méthodiquement chaque weed-end pour parer à la surcharge de devoirs. Faisant un détour par la grande salle afin de grignoter quelque chose, il se dirigea par le suite vers la bibliothèque encore déserte à cette heure si matinale. Satisfait de pouvoir travailler en paix et surtout de pouvoir choisir un endroit isolé où il aimait beaucoup s'asseoir, ce fut sans surprise qu'il trouva la table déserte. Parfaitement organisé, il se mit à travailler en un rien de temps, occultant tout ce qui se trouvait autour de lui. Une fâcheuse tendance qui l'amenait à se faire surprendre un grand nombre de fois par d'autres personnes. Perdu dans ses pensées, il ne remarqua donc pas la présence d'une autre élève dans la bibliothèque. Ce n'est que lorsque celle-ci lui parla qu'il releva la tête. « Tiens donc, toi non plus tu ne profites pas des derniers jours de beaux temps. » Reconnaissant immédiatement la voix de la jeune femme, une légère esquisse de sourire se dessina sur son visage. Une ombre qui disparut aussitôt. Galaad n'était absolument pas connu pour montrer ses émotions et son visage était toujours de marbre. Peu de personnes arrivaient à provoquer un sourire chez lui.  Posant ses yeux sur Felixia, il remarqua tout de suite qu'elle avait aussi prévu de travailler de par les affaires qu'elle tenait à bout de bras. « Non. Même si je suis membre de l'équipe de quidditch de notre maison, il est vrai que je préfère largement travailler au calme. » répliqua-t-il avec toute l'amabilité dont il était capable.  « Je peux m’installer ici ? » Accueillant sa question avec un silence désarmant, Galaad finit par hocher la tête. Autant dire qu'il n'aurait pas accepté si facilement cette requête si cela n'avait pas été Felixia. Pour avoir été son tuteur pendant quelques temps, le Malfoy la connaissait suffisamment bien pour savoir qu'elle ne le dérangerait pas. Laissant la jeune femme s'installer tranquillement, il ferma son ouvrage traitant des sortilèges pour ouvrir un nouveau livre concernant cette fois la botanique. Il avait un parchemin entier à rendre pour son cursus des arts du soin magique et il savait qu'il fallait qu'il s'avance au plus vite avec la semaine chargée qui l'attendait. Sortant un parchemin vierge ainsi que son encrier, il parcourut rapidement du regard le sujet qu'il devait traiter. Souriant en constatant qu'il maîtrisait facilement le thème, un geste attira son attention. Pressé de se mettre à la rédaction de son devoir, il n'en demeurait pas légèrement curieux concernant Felixia. « Ton année se passe bien ? Il me semble que le cursus d'arts du soin magique te plaît vraiment, non ? » murmura-t-il, mué de la fameuse curiosité mal placée des élèves de la maison Serdaigle. D'ordinaire il serait resté muet jusqu'à ce qu'il termine ce qu'il avait à faire mais le fait d'avoir aussi été le tuteur de Felixia le poussait à s'interroger davantage. Archie aurait été ravi de voir qu'il pouvait être capable d'être un minimum sociable avec les autres. Un fait que son ami n'avait pas manqué d'évoquer en sa présence. Bien que Galaad n'ait pas démenti ses dires, il n'avait pas éprouvé de sentiment de honte pour autant. Il était comme il était et si cela ne convenait pas aux autres, tant pis pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


http://obliviate.forumactif.org
avatar






Parchemins envoyés : 1046
Célébrité choisie : Jenna Lousie Coleman
Disclamers : avatar @ moi même - signature @ tumblr




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: STILL WORKING. (galaad&felixia)   Jeu 15 Jan - 22:50

La médicomagie c’était une chose qui l’avait réellement inspirée – elle n’avait eu aucun mal à choisir ses études, même si comme à chaque fois sa grand-mère paternelle y avait été de sa petite remarque en disant qu’elle aurait mieux fait de choisir sciences occultes que cela aurait été plus utile à Ad-Veritas, et à sa famille. Mais ce que pouvait dire sa grand-mère avait toujours été le cadet de ses soucis, car quoi que Felixia puisse faire elle serait toujours inférieur à Trixia, elle serait toujours moins bien que sa propre sœur. Elle s’était découvert une passion pour la médicomagie quand elle avait été hospitalisée suite à l’accident avec sa mère et sa sœur quand elle avait dix ans. Elle avait vu la détermination des soignants et malgré le côté Reines des Glaces elle avait beaucoup d’intérêt pour les gens, pour soigner. Alors, c’était par passion qu’elle avait choisi cette voie, mais aussi par défi car c’était une matière difficile et qu’elle devait faire preuve de vraiment d’intelligence pour s’en sortir au mieux. Elle aimait travailler dur pour obtenir ce qu’elle voulait – alors elle passait du temps à  la bibliothèque pour rendre ses devoirs au plus vite, pour donner le meilleur d’elle-même. Quand elle ne travaillait pas pour ses études, elle se donnait à fond pour le comité des élèves et en ce moment les préparatifs du bal de Noël battaient leur plein, si bien qu’elle n’avait ni eut le temps de choisir une robe, ni même le temps de songer à un cavalier, après tout, elle était l’organisatrice avec le comité, elle n’aurait pas le temps de danser ou de faire la fête.  Pour l’instant elle avait du pain sur la planche, quatre rouleaux de parchemin à rendre du les blessures par baguette magique pour la semaine suivante, autrement dit, elle n’allait pas chômer.

Elle préférait travailler, et si elle cherchait un endroit où elle pouvait généralement travailler seule, cette fois, elle avait vu cette table isolée avec Galaad Malfoy – un type qu’elle connaissait pour avoir travaillé avec lui, il lui avait donné un coup de main pour ses cours de médicomagie, faisant même office de mentor. « Non. Même si je suis membre de l'équipe de quidditch de notre maison, il est vrai que je préfère largement travailler au calme. » Dit-il alors quand elle lui demanda s’il n’avait pas envie de profiter des dernières éclaircies de l’année. Elle préférait le confort du château à l’extérieur, dehors, elle se sentait… libre mais il lui manquait des murs pour se sentir en sécurité, et à l’abri. C’était paradoxal, car si elle semblait forte et fière, la réalité était tout autre elle avait sans cesse besoin d’être rassurée et elle le faisait elle-même, se donnant la force de tenir, de rester droite. Une dame de fer – si vous saviez. Il lui fit alors un signe de tête pour lui dire que cela ne le dérangeait pas qu’elle s’installe à côté de lui pour travailler, de toute façon elle ne souhaitait pas le déranger, juste ne pas avoir à supporter les jacassements d’autres élèves avec lui elle était sûre d’avoir un silence quasi-total, ce qui n’était pas pour lui déplaire ! Elle tira alors la chaise dans le plus grand silence, et sorti délicatement de son sac sa plume et son encrier, ainsi que quelques parchemins, et déposa dans un silence tout aussi religieux l’un des ouvrages qu’elle avait emprunté, et était pressée d’en découdre avec ce devoir, elle n’allait pas se laisser abattre, ça c’était certain, elle voulait obtenir un nouvel «Optimal» c’était la note minimale qu’elle souhaitait obtenir, vous savez, elle ne supportait pas l’échec. Elle crut qu’elle aurait le silence, sans se doute une seconde que Galaad – souvent d’humeur peu loquace – avait envie de lui faire la conversation.   « Ton année se passe bien ? Il me semble que le cursus d'arts du soin magique te plaît vraiment, non ? » Cela lui faisait bizarre qu’on lui pose des questions qui prenaient en compte ce qu’elle pensait, et ce qu’elle aimait, c’était rare. Elle avait une famille qui l’avait habitué à ne poser des questions que sur sa sœur alors, elle appréciait quand on s’intéressait à elle. Car cela serait mentir de dire que Felixia n’aimait pas qu’on lui pose des questions sur elle, au contraire, elle adorait cela. « Ça se passe super bien – commença-t-elle alors à dire à voix basse pour ne pas se faire remarquer – je crois que j’ai vraiment trouvé ma voie, même si travailler dur me donne quelques insomnies ! » Elle laissa échapper un petit rire, comme si ses insomnies étaient dues au travail, elle ne dormait pas depuis l’accident, depuis qu’elle avait dix ans, et elle le savait mais il n’était pas sensé le savoir après tout, c’était une remarque comme une autre, elle lui adressa un sourire poli, aimable, mais aussi plus rare chez elle, sincère. « J’m’en sors bien, mais j’ai eu un bon professeur, voilà tout. » ajoute-t-elle avec un grand sourire tout aussi sincère avant d’ajouter à voix basse : « Et toi aussi ça se passe bien ? » Elle s’intéressait vraiment à lui, il était sympathique, et elle n’avait aucune raison de lui en vouloir alors autant faire preuve de courtoisie, et de gentillesse.



you saw her beauty but
not the iron underneath
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 71
Célébrité choisie : boyd holbrook
Disclamers : babine. (avatar)



MessageSujet: Re: STILL WORKING. (galaad&felixia)   Lun 2 Fév - 23:56

Un jour, Galaad avait envisagé de devenir professeur à l'école de magie. Un rêve qui s'était envolé en quelques secondes. Il était en effet envisageable qu'il puisse devenir professeur aux yeux de ses parents. Déjà qu'il avait été admis dans la mauvaise maison, il était hors de question qu'il imite son cousin, Abraxas. Alors Galaad s'était contenté d'aider quelques élèves en difficulté quand on le lui demandait. Une décision qui n'avait jamais dérangé ses parents, bien au contraire. Pour eux, c'était un bon point à noter dans son dossier scolaire. Galaad trouvait cela ridicule, bien qu'il n'en dise rien, bien content qu'ils aient appliqué ce principe à son choix de suivre deux cursus en même temps. S'il avait été assez courageux, il aurait sans doute choisi uniquement les arts du soin magique mais il demeurait toujours craintif quant à la réaction de sa famille. Même s'il n'était pas le fils prodige et qu'il détestait cordialement Evander, il n'arrivait pas à imaginer un monde sans Daenerys. Il n'avait qu'une seule famille et tirer un trait dessus était un choix bien trop dur pour le moment. Galaad n'était pourtant pas naïf et il savait qu'un jour ou l'autre, il devra soit obéir à ses parents ou soit tracer son propre chemin. Autant dire que s'il voulait faire carrière dans les arts du soin magique en sortant de Poudlard, cela reviendrait à briser pour toujours ses liens avec les Malfoy. S'il était persuadé de toujours pouvoir compter sur Abraxas, il l'était moins concernant Daenerys. Il savait à quel point elle était attachée aux valeurs familiales et à Evander. Jamais elle ne pourrait désobéir à leurs parents et continuer de voir Galaad. Il en était conscient et cela lui brisait le coeur. Des spéculations dont il voulait se débarrasser en se plongeant corps et âme dans son travail et Galaad était servi. Choisir un double cursus n'était pas de tout repos et il y avait constamment quelque chose à faire. C'était ce qui l'avait poussé à se rendre à la bibliothèque de si bonne heure. S'il aurait été agacée de perdre du temps en commérage avec d'autres élèves, il n'en était rien pour Felixia. Il avait été ravi de pouvoir aider quelqu'un de si déterminé et perfectionniste. Quelqu'un qui lui ressemblait. « Ça se passe super bien. Je crois que j’ai vraiment trouvé ma voie, même si travailler dur me donne quelques insomnies ! Souriant de bon coeur en entendant la réponse de Felixia, Galaad n'eut pas besoin d'imaginer ce que cela devait être puisque cela lui arrivait régulièrement. Parfois, il ne comptait plus les heures qu'il pouvait passer sur un devoir. Le désir d'avoir une bonne note et la satisfaction qui en résultait étaient deux choses qui comptaient beaucoup pour lui. C'était dans ces moments là où il réalisait qu'il avait bien sa place dans la maison de Serdaigle et cela lui ajoutait du baume au coeur. Sa famille avait longtemps essayé de le faire culpabiliser sur sa maison et il avait commencé à émettre des doutes. Doutes qui avaient été rapidement balayés au fil des années. « J’m’en sors bien, mais j’ai eu un bon professeur, voilà tout. Réellement ravi et touché par le compliment de Felixia, Galaad lui adressa de nouveau un sourire poli. Entendre des remerciements concernant son rôle de mentor démontrait ses qualités dans ce domaine. Il était ainsi sûr qu'il avait été bon dans son travail et qu'il avait pu aider d'une façon ou d'une autre des élèves. Partager sa passion pour les études et les arts du soin magique n'étaient qu'un plus. « Et toi aussi ça se passe bien ? Observant la jeune femme sans montrer la moindre trace d'émotion, Galaad hésita à répondre à sa question. Il se doutait qu'elle ne lui voulait aucun mal mais il était lui-même perplexe quant au déroulement de ses études. Le jeune homme ne voulait pas se plaindre auprès d'elle de la pression familiale qu'il subissait toujours. Beaucoup croyaient qu'il était libre de ses actions et qu'il n'était plus un membre à part entière de la famille Malfoy, à tort. Or il savait qu'il était tout le contraire de Felixia, elle aussi issue d'une famille de sang pur. Galaad dérogeait à tous les principes et aux devoirs qui lui incombaient et il ne voulait pas agacer la jeune femme avec cela. « Cela se passe bien aussi. J'ai déjà pris contact avec Sainte Mangouste et j'espère pouvoir intégrer la formation de médicomage en quittant Poudlard. déclara-t-il avec un ton morne. Cela l'enchantait de pouvoir faire cette formation mais cela impliquait une rupture sans doute définitive avec sa famille. Galaad avait déjà reçu une lettre de son père où il lui parlait des différentes formations du Ministère de la Magie. Il ne lui avait toujours pas répondu, ne sachant quoi dire. « Sinon, il est possible que j'entre au Ministère. rajouta-t-il avec une mine légèrement dégoûtée. Galaad ne se voyait absolument pas poursuivre sa vie avec un poste au Ministère. Il y avait évidemment des postes prestigieux mais Galaad leur préférait la médicomagie. Au fond de lui, il savait déjà ce qu'il allait répondre à son père et cela ne l'enchantait pas. « Evidemment, ma famille aimerait que je choisisse la deuxième option. Il s'était juré de ne pas se plaindre de sa famille à Felixia mais sans savoir pourquoi, il avait voulu en parler avec elle. Il était certain que cela dépassait le cadre de mentor et d'élève mais il jugeait la jeune femme apte à comprendre sa situation. Il n'attendait pas d'elle qu'elle lui trouve une solution miraculeuse. Galaad savait que c'était impossible. Le simple fait d'en parler pouvait déjà arranger quelque peu les choses.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé










MessageSujet: Re: STILL WORKING. (galaad&felixia)   

Revenir en haut Aller en bas
 

STILL WORKING. (galaad&felixia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OBLIVIATE ::  :: le quatrième et cinquième étage :: la bibliothèque-

Sauter vers: