NAVIGATION
Oyez, oyez chers membres ! Soyez les bienvenus sur Obliviate, votre forum Harry Potter.


LE JOUR DES FONDATEURS
SUJET AD VERITAS
SUJET CLUB DE LA PURETE
SUJET REVOLUTIONNAIRE

Nous recherchons les postes vacants qui se trouvent juste ici pour le futur du forum, et dans les intrigues à venir. Ces postes vacants ne donnent que des grandes lignes et tout reste encore à créer.
LES MEMBRES DU MOIS
Nous sommes fiers de vous présenter les deux membres les plus actifs du mois, il s’agit de Gideon Flamel et de Megara Harkness, nous les félicitons et les remercions pour leur activité !








Partagez | 
 
⊰ BAD HABITS. (leo ft archie) ⊱
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 201
Célébrité choisie : Dylan O'brien
Disclamers : moué



MessageSujet: BAD HABITS. (leo ft archie)   Dim 2 Nov - 23:28


Qu’est-ce que lui était encore arrivé pour se retrouver en retenue ? Depuis son entré à Poudlard, il ne cessait de se faire remarquer pour une chose : il n’était pas le Serdaigle idéal, loin de là. Tout le différenciait de l’archétype même du Serdaigle de base, il était peut être intelligent, mais la patience n’était pas son fort, il ne tenait pas en place sans rien faire plus de quelques minutes durant les cours. Il perturbait les cours, c’était sa nature, et même en étant en cursus universitaire, cela n’avait pas beaucoup changé. Entrain de faire des recherches avec des camarades dans la bibliothèque – il s’était peut être légèrement fait remarqué et cette furie de gryffindor avait fini par lui tomber dessus.  La furie, c’était Leonie Pevensie, une élève de gryffindor, préfète de sa maison qui se sentait obliger de faire la loi, surtout quand cela le concernait lui. Elle avait un problème avec lui, et vice versa. Peut-être parce qu’il avait également une fâcheuse tendance à la chercher pour la faire sortir de ses gonds, mais cette fois il l’avait poussé tellement loin qu’elle avait usé de ses droits de préfète pour la place en retenue, la vieille chouette.

Une retenue un samedi après-midi en pleine salle des trophées, si il avait pu, il lui aurait fait bouffé son sale trophée. A cause d’elle, il devait manquer l’entrainement de l’équipe de quidditch de sa maison, dont il était le capitaine, forcément, il avait détesté déléguer la direction de l’entrainement à son frère, il ne fallait pas laisser passer l’entrainement, ils avaient un match contre Serpentard à gagner la semaine suivante. A cause d’elle, il avait été sermonné par son directeur de maison qui lui avait rabâché que ce genre de comportement n’était pas digne d’un capitaine. Ca il devait le faire payer à cette gryffindor, à cette préfète qui se croyait tout permis. Il arriva dans la salle des trophées comme à son habitude, ses cheveux en batailles, sa chemise mal rangé dans son pantalon, sa cravate à moitié défaite : bref, Archie. Contrairement à son frère, qui jouissait d’une classe naturelle, Archie était le je-m’en-foutisme même. Il la vit attendre près des trophées, quand il dit alors : « Si tu voulais un rencard Pevensie, je crois qu’il aurait suffi de demander, inutile de faire toute cette mise en scène. » Sa voix était pleine d’ironie, et de sarcasme, bien sûr, ce n’était que pour la chercher d’avantage, elle la petite gryffindor parfaite. « Alors, on commence par où ce rencard ? » Il laissa s’afficher un sourire sur ses lèvres, bien sûr il la provoquait, mais là était tout l’intérêt, il n’avait pas envie de passer son temps à astiquer des trophées, il avait autre chose à faire. Il s’avança vers elle avec nonchalance sans réellement lui prêter d’attention, il avait un trophée à son nom dans cette salle, en tant que capitaine de l’équipe de quidditch de sa maison, il avait fait reporté deux années de suite le titre à sa maison, et ça, il en était fier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 125
Célébrité choisie : Lucy Hale
Disclamers : ava : bonds signa : petulia




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: BAD HABITS. (leo ft archie)   Lun 3 Nov - 0:02


J'étais fière de mon statut de préfète-en-chef des Gryffondor. Lysander se moquait beaucoup de moi avec ça, il disait que j'avais une tête d'ange mais le diable au corps. Il n'avait pas tord. Mais j'étais discrète. Sournoise, pour certains. Moi je me disais simplement rusée, à l'image de mon Patronus. Nous étions vendredi soir et beaucoup d'élève en profitait pour prendre un peu de repos bien mérité. Pas moi. Je ne me reposais jamais. Entre le comité des élèves, le club de duel, les entraînements de Quidditch et mes devoirs de préfète, je n'avais pas le temps. Et ce soir j'étais absorbé dans une importante dissertation sur la potion tue loup. Je terminais mon troisième rouleau de parchemin quand un vacarme assourdissant me fit sursauter. Je renverser ma bouteille d'encre sur mon devoir. D'un geste sec je tirais ma baguette et aspirais l'excès de liquide. Je me levais et me dirigeais vers la source du bruit d'un pas raide. Ce que je vis me laissa passablement étonnée. Il semblait que des petits crétins  est voulu faire faire la course à d'énorme grimoire et que ceux-ci c'était mélangé les pinceaux dans une collision détonante. Mais quel ne fut pas mon plaisir quand je vis qu'un des crétin en question était Archibald Amstrïn. J'allais enfin pouvoir le coincer, après des mois à essayer ! Je lui offrit un air supérieur parfaitement exaspérant. Retenue. Demain après-midi. Quinze heures, salle des trophées. Les Serdaigle avaient entraînement de Quidditch. Pas nous. Je jubilais d'avance et m'en allais sans ajouter un mot.  

Le lendemain, j'attendais avec quelques minutes d'avance dans la salle des trophées. Je le vis arrivé, de son habituel démarche désinvolte, un brin débraillé et toujours décoiffé. Un contraste détonant par rapport à ma tenue impeccable, mon uniforme sans un plis et l'insigne qui brillait sur ma poitrine. Il me rendit mon regard méprisant. Sombre crétin.  Si tu voulais un rencard Pevensie, je crois qu’il aurait suffi de demander, inutile de faire toute cette mise en scène. Il me passa devant et je dus réprimé l'envie de lui faire ravaler son sourire arrogant. Plutôt avaler du pus de Bubobulb non dilué, Amstrïn. Je le précédais dans la salle pour lui indiquer l'endroit où il commencerait. Je venais rarement dans la salle des trophées, il y avait toute sortes de coupe, médaille, écusson. En passant devant les trophées de Quidditch je décrichais un regard moqueur au Serdaigle. Ne les regarde même pas, je ne vais pas te faire astiquer une coupe gravée à ton propre nom, ça ferait encore enfler ton énorme tête. Je l'entraînais devant une étagère réservée au prix obtenus par des élèves de l'école pour des travaux purement scolaire. Des duelliste, des maîtres des potions, des génies de la métamorphose et autres. Une plaque était à mon nom, il y à deux ans j'avais remporté un prix en potion. Je me baissais pour attraper un chiffon et une bouteille de nettoyant magique et les lançais au jeune homme. Tu commencera par cette étagère, ça te fera le plus grand bien de prendre soin d'une de mes récompenses. Je lui adressais un sourire pas franchement amical. S'il voulait jouer au con, il était bien tombé. Pas de magie, et je veux que ça brille. Je m'installais sur une chose et sortis de mon sac un manuel de défense contre les forces du mal, je levais les yeux vers Archibald. Je ne te lâcherais pas du regard si ça peut te motiver. Dis-je d'une voix douce en battant des cils comme une midinette avant de reporter mon attention sur ma lecture. Monsieur Amstrïn, le tombeur de ces dames. Ou plutôt un crétin arrogant et prétentieux. A ce niveau là, les deux frères ne valaient pas mieux l'un que l'autre.



A HEART AS LOUD AS LION + You've spent a life time stuck in silence, afraid you'll say something wrong, you've got a heart as loud as lions so why let your voice be tamed ? You've got the light to fight the shadows so stop hiding it away Yeah we're all wonderful, wonderful people so when did we all get so fearful ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 201
Célébrité choisie : Dylan O'brien
Disclamers : moué



MessageSujet: Re: BAD HABITS. (leo ft archie)   Lun 3 Nov - 22:05

Les retenus, ça le connaissait. Il les collectionnait depuis sa première année, mais ça c’était dégradé quand les cours avaient commencé à ne plus l’intéresser, quand il avait compris que sa vie serait certes faite de magie, mais que l’ingrédient principal serait le quidditch et non les filtres et les potions par exemple. Combien de fois le professeur Black l’avait mis en retenus ? Il ne comptait plus.  Se faire coller par une préfète pimbèche, c’était une première, et les premières fois ne sont jamais bien, comme vous le savez sans doute. Archie avait ce goût amère dans la bouche depuis la veille, mais si vous le connaissez un peu, vous saurez qu’il ne se laisse pas démonter que jamais il ne laissera transparaitre une émotion aussi négative que cela histoire de ne pas donner raison à la préfète soit disant parfaite. « Plutôt avaler du pus de Bubobulb non dilué, Amstrïn. » Il aurait été étonné qu’elle lui réponde autre chose – elle aurait également pu dire qu’elle préférait sortir avec le calamar géant, ou quelque chose du genre. Elle n’était pas faible, et savait se défendre la gamine.  Elle n’allait pas le lâcher, ça, il en était certain. Cela faisait quelques années qu’il avait commencé à lui chercher des noises, et elle n’avait que très rarement fait preuve de faiblesse.  C’est alors naturellement qu’elle commença à agir comme une préfète – entendez donc comme sa petite chef – et décida de lui montrer ce qu’il allait faire. Bon sang, par ce bon vieux Merlin, l’après-midi allait être une vraie corvée. Il eut un sourire fier sur son visage, s’apprêtant à faire une remarque chauvine sur les trophées portant son nom, mais il fut coupé dans son élan. « Ne les regarde même pas, je ne vais pas te faire astiquer une coupe gravée à ton propre nom, ça ferait encore enfler ton énorme tête. »  Une petite moue boudeuse apparu rapidement sur le visage d’Archie, c’était plus passager qu’autre. Elle avait beau rire de cela, elle ne savait pas à quel point c’était sa fierté à lui d’avoir la chance de réussir quelque chose dans sa vie – il n’avait pas eu une jeunesse très facile, mais il ne s’en plaignait jamais, ses parents, l’accident, sa tante, les dettes, il n’en parlait à personne, personne ne savait, à quoi bon ? Il voulait être aimé pour son talent, pour ce qu’il n’était pas que les gens le prennent en pitié. « Tu commencera par cette étagère, ça te fera le plus grand bien de prendre soin d'une de mes récompenses. » Si elle le trouvait égocentrique, à cet instant, elle ne valait sans l’ombre d’un doute pas mieux que lui, certainement pas mieux.  Il haussa un sourcil, et fixa l’unique trophée. Elle ajouta alors : « Pas de magie, et je veux que ça brille. »  Il était à serdaigle, elle avait besoin de préciser ce genre des choses à ses camarades écervelés de gryffindor, pas à quelqu’un comme lui, qui était tout au moins aussi intelligent qu’elle, si ce n’est plus. Car, il avait beau être un élève perturbateur ses notes étaient remarquables en tout point. « Je ne te lâcherais pas du regard si ça peut te motiver. »

Elle s’était installée avec son livre –typique de la préfète chiante et ennuyante. « Arrête de te chercher des excuses pour regarder mon corps de rêve – c’est légal de mater ce qui est beau. » dit-il en attrapant un chiffon et attrapa la première coupe qui lui vint sous la main. Adossé à la vitrine, il se retourna alors pour faire face à la sorcière. Il s’attelait à sa tâche, si elle pensait qu’il serait incapable de faire cela correctement si elle croyait qu’il n’avait jamais fait le ménage de sa vie, si elle croyait qu’il ne savait pas travailler, alors elle se trompait sur toute la ligne à son sujet, mais Archie aimait laisser vivre le mythe, la réalité était peut-être un peu surfaite. Il finit de nettoyer la coupe à son nom, et se retourna vers l’étagère, en la reposant avec délicatesse. « Bon, où est la suivante… ? » Question profondément ironique. Il n’y en avait pas d’autre sous ses yeux, c’était donc là l’unique trophée de la jeune sorcière, elle était une préfète pas si parfaite après tout. « Ah j’oubliais, il n’y avait que celle-ci – c’est bien dommage. » Il n’aimait pas l’idée de la retenu, et il était assez décidé à faire de cet après-midi, un après-midi impossible pour la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 125
Célébrité choisie : Lucy Hale
Disclamers : ava : bonds signa : petulia




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: BAD HABITS. (leo ft archie)   Lun 3 Nov - 23:37


J'aurais pu faire autre chose en ce samedi après midi. Travailler, m'entrainer, jouer au Quidditch... Mais non, j'étais de corvée de surveillance de cet imbécile prétentieux. Corvée, c'était très relatif. C'était mon petit plaisir de la semaine, de le voir en retenu et plus encore puisque cette retenue l'empêcher d'assister à son entraînement de Quidditch. La rivalité qui m'opposait à Archibald ne s'arrêtait pas au couloir de l'école. Le club de duel ou le terrain de Quidditch était également des lieux propices, et nous n'étions pas des enfants de chœurs. C'était une vrai rivalité, nous ne visions pas à côté. Bien sur le but n'étaient pas de nous entre-tuer, nous connaissions les limites. Mais pour autant je crois qu'on peu dire qu'on était désormais dans la cour des grands. Plus jeune, ce n'était que des mots, des regards, des attitudes. Aujourd'hui le club de duel ou le Quidditch étaient des excuses parfaites pour exacerber cette rivalité. Arrête de te chercher des excuses pour regarder mon corps de rêve – c’est légal de mater ce qui est beau. A sa remarque, j'eu une réaction particulièrement mature et digne d'une femme distinguée, je fis semblant de vomir. Je levais de temps en temps les yeux de mon livre pour surveiller le travail du jeune homme. Et puis c'était aussi une question de sécurité, toujours l'avoir dans le champs de vision. Peu de gens savait que j'étais malentendante, et Archibald ne faisait pas partie du nombre. Je ne voulais pas qu'il utilise à son grès cette faiblesse. Bon, où est la suivante… ? Je lui jetais un regard interrogateur. Les autres ? Les autres récompenses ? Il y en avait plein l'étagère. J'étais peut être malentendante mais Monsieur avait un sérieux problème de vue. Ah j’oubliais, il n’y avait que celle-ci – c’est bien dommage. Je hochais la tête à la délicate remarque, c'est bon, j'avais saisit la vanne. Quel sale petit con. J'ai privilégiée la qualité à la quantité, tu m'excusera. Occupe toi des autres récompenses, puis tu passera aux trophées sportifs. Lui répondis-je avec un sourire d'un ton qui imitait de manière plutôt convaincante celui de ce politesse. L'air de rien je ne pu m'empêcher d'ajouter Et peut-être que tu devrais te montrer moins impertinent et ne pas me donner d'autre raison de te mettre en retenue, ça pourrait devenir moins agréable. Il y a d'autres entraînements de Quidditch et d'autre tâches ingrates à faire. Rien ne me ferait plus plaisir que de lui coller une retenue chaque semaine en même temps que son entraînement de Quidditch. Ça lui ferait les pieds, et ce serait une bonne nouvelle pour ma propre équipe. Mais je savais aussi que je devais exercé mes fonctions de préfète-en-chef de manière raisonné sinon je perdrais ma place, ce qui n'était pas souhaitable. Pour une fois que ma mère était un peu fière.

HJ : désolé c'est nul j'arrive pas à grand chose ce soir je me rattraperais au prochain post promis I love you



A HEART AS LOUD AS LION + You've spent a life time stuck in silence, afraid you'll say something wrong, you've got a heart as loud as lions so why let your voice be tamed ? You've got the light to fight the shadows so stop hiding it away Yeah we're all wonderful, wonderful people so when did we all get so fearful ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 201
Célébrité choisie : Dylan O'brien
Disclamers : moué



MessageSujet: Re: BAD HABITS. (leo ft archie)   Mar 4 Nov - 14:25

Il avait déjà fait la plonge durant ses vacances d’été, notamment au chaudron baveur, sur le chemin de traverse, non loin de chez lui, alors faire le ménage et astiquer des plats ou des coupes ça le connaissait, mais c’était son petit jardin secret, il avait bien fallu qu’il travaille pour se payer son nouveau balai, et son stage de quidditch durant l’été, contrairement à beaucoup dans le monde des sorciers, l’argent n’était pas une chose courante chez les Amstrïn. Pour lui nettoyer, astiuer, ranger, ce n’était pas aussi dégradant que cela pouvait l’être à l’esprit de certaines personnes, pour lui c’était l’effort, tout simplement. S’il faisait le difficile en cet instant, c’était par fierté et surtout parce qu’il détestait manquer un entrainement de quidditch, il ne voulait pas perdre des points pour ses examens, si pour certains c’était un jeu, une passion pour lui, ça serait un moyen de s’en sortir dans la vie.  Si son frère Gideon avait été adopté par une famille roulant sur l’or, et dont l’avenir était assuré, la sienne était bien différente, il ne lui restait qu’une tante occupée à essayer de joindre les deux bouts, payant les erreurs passées de leur famille.

Quand il lui dit qu’elle avait le droit de mater ce qui était beau, elle fit mine de vomir, ce qui aurait dû le faire arranger, le fit laisser échapper un petit rire amusé, il avait un point fort celui de ne pas réellement se prendre au sérieux, là où on le prenait pour quelqu’un d’égocentrique. Il pouvait paraitre égocentrique, mais ce n’était pas réellement le cas, il était quelqu’un de différent entre ce qu’il laissait voir, et ce qu’il était vraiment. « J'ai privilégiée la qualité à la quantité, tu m'excusera. Occupe toi des autres récompenses, puis tu passera aux trophées sportifs. »  Il était peut être légèrement égocentrique, mais il avait surtout un don certain pour le sarcasme qu’il partageait avec son frère, à croire que c’était une histoire de famille, ou quelque chose du genre. Elle lui avait répondu avec une politesse certaine – trop polie pour que cela soit vrai. Lui privilégiait la quantité, autant que la qualité, il voulait toujours en avoir plus, toujours en avoir d’avantage, pour se faire remarquer, pour avancer, pour exister. « Et peut-être que tu devrais te montrer moins impertinent et ne pas me donner d'autre raison de te mettre en retenue, ça pourrait devenir moins agréable. Il y a d'autres entraînements de Quidditch et d'autre tâches ingrates à faire. » Ça, c’était les paroles d’une petite préfète qui visiblement aimait abuser de son pouvoir. Il n’y mettait pas de la mauvaise volonté, il faisait ce qu’on lui demandait. Il attrapa sans répondre une autre trophée, et dit alors tout en faisant ce qu’on lui demandait de faire : « Tu sais que c’est mauvais pour toi d’abuser de ton pouvoir, ça te rend… aigrie. » Il lui adressa un petit sourire en coin, et posa le trophée pour passer au suivant, il savait parler et faire son travail en même temps, c’était une chose qu’il avait appris, ainsi, elle ne pourrait pas lui en vouloir de ne pas travailler, il faisait exactement ce qu’elle voulait qu’il fasse : nettoyer. « Je participe aux trophées de cette salle, si tu m’empêches de faire du quidditch, tes prochaines victimes n’auront plus grands choses à nettoyer. » dit-il alors, en lui tournant le dos pour attraper la coupe suivante, il allait à bon train, l’habitude de faire le ménage chez lui, c’est une habitude qu’il avait pris malgré lui, il faut bien palier à la perte d’une mère et d’un père et se débrouiller soit même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 125
Célébrité choisie : Lucy Hale
Disclamers : ava : bonds signa : petulia




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: BAD HABITS. (leo ft archie)   Mar 11 Nov - 21:09


Je ne pouvais m'empêcher de jeter un œil à intervalle régulières à Amstrïn, il était plutôt efficace, ce qui m'énervait, mais il n'aimait pas avoir du confier la séance d'entraînement à son crétin de frère, ce qui me réjouissait.  Je pouvais le comprendre, quand on voyait le caractère du frangin... Non mais que l'un vaille mieux que l'autre, mais quand même. J'avais pour Archibald une sorte de respect que je n'avais absolument pas pour Gideon. Ou du moins je lui reconnaissais certaines qualités, un sens aiguisé de la répartie, une vive intelligence, un côté compétiteur... Je n'avais aucune idée de l'histoire familial de Gideon et Archibald, tout ce que je savais, c'est qu'il n'avait pas le même nom de famille. Pour des jumeaux c'était plutôt surprenant. Je suppose que comme nous tous, Amstrïn avait ses propres casseroles à trimballer. Ses propres squelette cachés dans les placards. J'avais aussi les miens après tout. Je me rendis alors compte que j'avais les yeux fixé sur le Serdaigle, sans ciller, depuis de longues secondes. Je clignais des yeux en revenant à la réalité et me fixer à nouveau sur mon livre, comme pour me donner une constance. Je participe aux trophées de cette salle, si tu m’empêches de faire du quidditch, tes prochaines victimes n’auront plus grands choses à nettoyer. Je lui jetais un regard incrédule, essayant de déterminer si lui même croyais en ses paroles ou non. Il en serait bien capable. Il avait une tête tellement enflé que c'était à se demandé comment son balai pouvait encore le porter. Tu es d'une prétention Amstrïn, je ne m'y ferais jamais... Je levais les yeux au ciel, nettoyer les trophées, c'était encore trop tranquille. La prochaine fois, je le collerais à une punition bien pénible. C'était bon pour mes nerfs, comme un genre de thérapie.

Un grand fracas me fit sursauter, et par réflexe je saisis ma baguette. J'étais malentendante, pas sourde. Il m'arrivait d'entendre les filles bouger dans leur sommeil. Mais parfois, dans les couloirs chargés de monde, je n'entendais rien d'autre qu'un brouhaha indistinct. Ou parfois quand on me parlait, je lisais sur les lèvres de mon interlocuteur parce que je l'entendais faiblement comme de l'autre côté d'une vitre fermée, ou enfermé dans une bulle. Là, le bruit était suffisant pour que je ne le loupe pas. Je me levais d'un bon et jeter un regard interrogateur à Archibald. Il n'avait pas l'air de comprendre plus que moi. Je vais voir. Je ne lui dis pas s'il devait ou non m'accompagner -comme si j'avais besoin d'une nounou- mais ma curiosité l'avait emporté et je voulais savoir ce qui se passait. Je me dirigeais d'un pas rapide vers la source du bruit. La deuxième partie de la salle des trophées était la galerie des armures. Je me stoppais net en voyant le carnage qui s'étalait sous mes yeux. Toutes les armures de la galerie était au sol, démantelées. Seule une, vers le milieu, était encore debout et hurlait des grossièretés. Je blanchis de rage devant toute cette pagaille.  Je sentis la présence d'Archibald juste à côté de moi et préférais ne pas me retourner, de crainte de le voir ravi. Ce serait mon boulot de ranger. Les inconvénients du grade de préfète en chef.  Mo regard se posa sur l'armure qui continuer de crier. Peeves ! Un caquètement hystérique suivit mon éclat de voix et l'esprit frappeur sortit comme un diable de l'armure, hurlant de rire, tandis que celle-ci allait se fracasser au sol avec les autres. C'est la petite miss parfaite qui va devoir remettre de l'ordre ! Il avait l'air ravi, mes mâchoires se contractèrent. Vas t'en ! Je ne pouvais m'empêcher de hurler. Et plus je m'énervais plus il riait. Hilare, l'esprit frappeur lança sur nous les heaumes des armures qui lui tombaient sous la main. Cet incontrôlable fauteur de trouble n'en ferait qu'à sa tête pendant des siècles encore, je le sentais.



A HEART AS LOUD AS LION + You've spent a life time stuck in silence, afraid you'll say something wrong, you've got a heart as loud as lions so why let your voice be tamed ? You've got the light to fight the shadows so stop hiding it away Yeah we're all wonderful, wonderful people so when did we all get so fearful ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 201
Célébrité choisie : Dylan O'brien
Disclamers : moué



MessageSujet: Re: BAD HABITS. (leo ft archie)   Mar 11 Nov - 22:22

Il ne passerait certainement pas toute sa vie à astiquer, et à faire le ménage, c’était simplement pour cela qu’il voulait réussir dans le quidditch. S’il semblait très prétentieux, c’était plus de l’humour qu’autre chose, il adorait manier l’ironie, et le sarcasme, ainsi, il était bien plus difficile de le percer à jour, car vous savez, il ne laissait jamais grand monde s’approcher trop près de lui. Même s’il avait eu beaucoup de petites amies il ne s’ouvrait jamais vraiment, en ce moment il sortait avec Trixia Sealgair, ce n’était pas l’amour de sa vie, en fait, il ne pensait même pas ressentir de l’amour envers elle, il ne savait pas s’il avait déjà ressenti de l’amour pour une fille d’ailleurs. Mais, il se disait que le jour où il serait amoureux, il aurait des remords à lui briser le cœur, et pour l’instant cela n’était jamais arrivé.  Alors, quand Leonie dit alors : Tu es d'une prétention Amstrïn, je ne m'y ferais jamais... Cela ne lui faisait rien, il était prétentieux pour se protéger lui-même, il s’en fichait.  Il répondit alors essayant de gonfler son égo « Ah je sais, c’est incroyable. » ll s’envoyait lui-même des fleurs, mais bien sûr, c’était de l’humour il n’était pas réellement aussi prétentieux, c’était plus pour la faire sortir de ses gonds qu’autres choses. Si elle n’avait pas été aussi chiante avec lui, si elle n’était pas aussi autoritaire, Léonie aurait pu être le genre de fille qui plaisait réellement à Archie, et non pas une midinette parmi tant d’autres, mais elle était bien trop chiante pour qu’il puisse la supporter.

Soudain, un immense fracas, Archie la fixa d’un air de dire « hey, c’est pas moi, je te jure », mais elle semblait bien le comprendre car elle refusait de le quitter des yeux, un peu comme si elle gardait un enfant.  Elle dit alors : Je vais voir. Elle semblait décidé à y aller seule, et il la vit sortir sa baguette au cas où, c’était sans doute le mauvais coup d’un élève, ou quelque chose du genre. Léonie était une sang mêlé, parfois ces maudits sangs purs et fiers de l’être aimait prendre un malin plaisir à semer la pagaille juste pour l’embêter, car même s’il était de sang pur, le sang cela ne lui importait pas du tout.  Il aurait pu la laisser aller voir seule, mais… il était curieux, très curieux, alors, il sorti délicatement et en silence la baguette de la poche arrière de son jeans, et suivit Leonie, de loin – au cas où.  Et là, c’était le carnage. Il aurait aimé être l’auteur de cette blague c’était mémorable, il esquissa un sourire. La jeune femme a côté de lui s’écria alors : Peeves !  L’esprit frappeur surgit alors de l’amure qui s’écrasa lourdement sur le sol dans un fracas qui fit mal aux oreilles d’Archie qui fronça légèrement les sourcils. L’esprit frappeur savait également à qui il avait affaire, la préfète en chef, soit disant parfaite : C'est la petite miss parfaite qui va devoir remettre de l'ordre !  Archie venait de découvrir la première personne capable de mettre Léonie hors d’elle. Vas t'en ! Elle hurlait presque, ainsi, il était possible de la mettre hors d’elle, un bon point.

Cependant, Peeves était incollable, et plutôt violent, il lançait dans leur direction des heaumes, et quelques morceaux d’armures. Archie leva alors sa baguette pour repousser les objets, faisant preuve de plus de rapidité que la préfète en chef – ça allait sans doute l’énerver, mais peu importe, il venait de l’empêcher de se prendre une armure sur la tête c’était déjà pas mal. Archie lui glissa alors, « Plus tu vas t’énerver, pire ça sera. » Un conseil, un vrai, celui de la part d’un fauteur de troubles. Tandis qu’il lui disait cela, Peeves leur lança une autre armure, et Archie attrapa la préfète par les épaules pour la tirer vers lui – en tout bien tout honneur, trop autoritaire pour lui comme fille. « Bougeons, il ne nous lâchera pas ! » dit-il alors assez fort pour couvrir le fracas des armures qui volaient dans tous les sens. Archie savait qu’il n’y avait que le baron sanglant qui pouvait lui faire assez peur pour le calmer et Archie ignorait encore qu’il avait un lien de parenté avec ce même baron sanglant, oui, il était une réalité un Ravenscar, mais ça, il ne le savait pas encore – ça viendrait. Il attrapa la préfète par le coude, s’ils allaient dans la salle des trophées, il commettrait le même massacre. Il ajouta alors « J’ai vu le baron sanglant dans un couloir voisin, je crois que si on le trouve ça devrait le calmer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 125
Célébrité choisie : Lucy Hale
Disclamers : ava : bonds signa : petulia




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: BAD HABITS. (leo ft archie)   Mer 12 Nov - 19:25


Je serrais les poings en contemplant le carnage de la galerie. Ré-assembler toutes ces armures, même avec l'aide de la magie, ne serait pas une partie de plaisir. Peeves me pourrissait la vie. Oh bien sûr il pourrissait la vie de tout le monde au château, mais il semblait prendre un malin plaisir à ponctuer mes journées d’événement inattendu. Il semait la pagaille parmi les premières années, une fois il avait inondé toute la salle de métamorphose, il lançait des intestins de rats sur le plafonds des cachots... Par Merlin heureusement que je n'étais pas toujours en patrouille pendant ses « farces ». Trop occupée à être furieuse, je n’eus pas le temps de réagir quand l'esprit frappeur lança dans ma direction un heaume ainsi qu'une paire de jambière. Mais je sentis comme un courant d'air passer tout près de mon épaule droite et les morceaux d'armure rebondirent sur un bouclier invisible. J'avisais à cet instant de la présence d'Archibald à mes côtés. Ainsi il m'avait suivit. Et pour le coup je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir, puisqu'il m'avait évité une armure en pleine tête. Plus tu vas t’énerver, pire ça sera.. Un fin connaisseur. Il avait sûrement raison, mais j'avais toujours eu du mal à contrôler mes nefs, j'étais du genre impulsive, un peu comme une bouilloire, quand la pression est trop forte, j'explose, ou presque.  Je sentis le Serdaigle m'attirait brusquement vers lui, m'évitant ainsi une fois de plus le contact brutal d'une armure lancée par un esprit frappeur déchaîné. Deux sauvetages en quelques secondes, de la part de mon éternel rival, c'était un peu trop. Je levais les yeux vers lui. Merci... Il n'était pas obligé de me donner un coup de main, pourtant il l'avait fait. Bien sur ça ne changeait rien à plus de 10 ans de coups bas, de défis et autres compétition pas vraiment amical.

Bougeons, il ne nous lâchera pas ! Le fracas de l'armure qui se démantelait sur le sol de la galerie m'empêcha d'entendre un traître mot de la phrase d'Archibald. Je me concentrais sur ses lèvres, plissant légèrement les yeux. J'avais toujours fait ça quand j'entendais mal, peu à peu je m'étais améliorer. Je compris l'essentiel de la phrase : il ne fallait pas traîner là. Mais nous ne pouvions pas non plus aller dans la salle des trophées, il ferait le même carnage. De toute évidence Archibald avait la même idée en tête. J’ai vu le baron sanglant dans un couloir voisin, je crois que si on le trouve ça devrait le calmer.  Une fois de plus, je dus lire sur ses lèvres, alors que je ne loupais aucune indication sur le terrain de Quidditch, il était fréquent que je comprenne par déduction ce qu'on me disait dans les couloirs plus que je ne l'entende. Bien sûr, le Baron. C'était une évidence. Il était le seul à avoir une autorité sur Peeves. Je hochais la tête. Si il nous suit dans le couloir et qu'on tombe sur le Baron, ça devrait le calmer... Peeves n'en avait de toute évidence pas finit avec nous. Une rafale de heaume se dirigea vers Archibald et moi. Je saisit le poignet d'Archibald et le tirais à ma suite hors de la galerie, dans le couloir. Sans me retourner, je l'entendis nous suivre, de son habituel rire caquetant parfaitement horripilant. Une fois dans les couloirs, j'attirais Archibald dans un renfoncement. C'était un peu étrange. Presque intime, pour un homme qui avait essayait de me faire tomber de mon balais après que j'ai délibérément lancer des canaris furieux à ses trousses. Peeves passa devant nous dans un nouveau fracas d'armure dans le couloir. Tu crois qu'on en est débarrassé ? Chuchotais-je, à l'affût d'un bruit qui pourrait indiquer un retour de l'esprit frappeur.



A HEART AS LOUD AS LION + You've spent a life time stuck in silence, afraid you'll say something wrong, you've got a heart as loud as lions so why let your voice be tamed ? You've got the light to fight the shadows so stop hiding it away Yeah we're all wonderful, wonderful people so when did we all get so fearful ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 201
Célébrité choisie : Dylan O'brien
Disclamers : moué



MessageSujet: Re: BAD HABITS. (leo ft archie)   Jeu 13 Nov - 13:12

Archibald Amstrïn était plus intelligent qu’il n’y paraissait, parfois les gens avaient du mal à se souvenir qu’il n’était pas membre de la maison Serdaigle pour rien, au contraire, il était brillant, mais s’évertuait parfois pour le cacher, préférant cultiver une image de type cool qui fait du quidditch, plutôt que celle du passionné de livre qui faisait du quidditch.  Alors, il savait que le baron sanglant était la seule personne capable de raisonner – au moins de faire peur à l’esprit frappeur de Poudlard. Quand Archie croisait le baron il croyait voir dans le regard de celui-ci une sorte de lueur étrange, comme s’il le fixait.  Mais ceci était une autre histoire, il fallait qu’ils trouvent le baron, alors quand Archie énonça son idée, la jeune femme répondit alors en ne faisant  que répéter ce qu’il venait de dire :Si il nous suit dans le couloir et qu'on tombe sur le Baron, ça devrait le calmer... C’était bien elle ça, répéter ce qu’il disait sans doute pour se l’approprier, pour essayer de se convaincre que l’idée venait d’elle ? Il était loin de se douter qu’en réalité, elle essayait juste de comprendre ce qu’il disait et qu’elle était plutôt malentendante. « C’est ce que je ven… » Il n’eut pas réellement le temps de finir sa phrase, puisque Léonie la parfaite préfète venait de l’attraper par le poignet pour qu’il la suive sans vraiment réfléchir, car quelques pièces d’armures venaient dans leur direction, ce sale petit esprit frappeur était assez violent.  Archie refermait son étreinte sur sa baguette de toutes ses forces, prêt à faire feux si besoin était.  Ils arrivèrent dans un couloir dans lequel Archie entendit Peeves, juste derrière eux – sale esprit frappeur. Archie voulu se retourner pour jeter un sort et faire tomber quelque chose du l’esprit frappeur – il n’était plus à un désordre près, sauf que la jeune femme en avait décidé autrement, elle l’attira dans un renfoncement – trop proche au goût d’Archie. Elle chuchotta alors : Tu crois qu'on en est débarrassé ? C’était le silence, et c’était bien trop calme.

Il y avait deux choses dérangeantes en ce moment même pour Archie, premièrement il y avait l’esprit frappeur de Poudlard à ses trousses à également à celle de la préfète, il n’avait pas envie de finir ridicule, car généralement c’est ce qui arrivait quand Peeves s’emmêlaient deuxième chose dérangeante : la proximité avec Léonie, pas qu’il n’aime pas être collé à une fille, mais il préférait quand celle fille lui témoignait un réel  intérêt et qu’il pouvait en tirer profit, là c’était une promiscuité… forcée.  « Sans doute pas, il est trop rusé. » Chuchota-t-il alors, doucement. Peeves était trop rusé pour se laisser intimider de la sorte, il n’avait que sa dans sa pauvre vie d’esprit frappeur : faire chier les gens, alors il n’allait pas lâcher de sitôt, ça, Archie était prêt à le parier. Archie murmura alors : « Si tu voulais qu’on soit… » Il n’eut encore une fois pas le temps de finir sa phrase, que soudain, apparu dans le couloir, juste devant le renfoncement, Peeves, avec son rire glacial, moqueur, et désagréable, faisant sursauter au passage Archie et la jeune femme également. « Amstrïn et la parfaite préfète sont amoureux ! » Scanda alors l’esprit frappeur, faisant pleuvoir sur eux une pluie d’eau, il avait rempli un heaume d’eau, laissant la jeune femme et Archie trempé de la tête au pied. Archie ne savait pas si c’était le fait d’être trempé, ou d’entendre une connerie pareille qui le mettait le plus hors de lui. Il répétait sa phrase en boucle, donnant à Archie l’envie d’encore plus le tuer. « Oh la ferme ! » lâcha-t-il alors las. Soudain, l’esprit disparu alors soudainement pour réapparaitre un peu plus loin dans le couloir, scandant toujours la même phrase grotesque -  « Amstrïn et la parfaite préfète sont amoureux ! » - il avait envie de le tuer, vraiment. Il dit alors : « Il faut vraiment trouver le baron, maintenant. » Dit-il en regardant Léonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 125
Célébrité choisie : Lucy Hale
Disclamers : ava : bonds signa : petulia




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: BAD HABITS. (leo ft archie)   Jeu 13 Nov - 21:55


Quand je pense que j'aurais pu être occupé ailleurs, dans la salle commune ou à Pré-au-Lard avec mes amis, ou encore à la Bibliothèque à travailler avec acharnement. Mais non, j'étais là, dans un recoin sombre, collé à un garçon que je ne pouvais pas voir en peinture,dans un recoin sombre, tentant d'échapper à un stupide esprit frappeur qui venait de mettre un sacré bazar à l'étage. Quel après midi pourri. Je tendais l'oreille pour tenter d'entendre les caquètements de Peeves ou n'importe quoi qui aurait pu me dire s'il rôdait encore dans les parages. Je n'entendis rien. Je ne savais pas vraiment si c'était à cause de ma déficience, ou parce qu'il n'y avait vraiment rien. Je jetais un coup d'oeil à Archibald pour tenter de décoder ce qu'il en pensait. Je me posais souvent la question dans le silence total : c'était moi qui n'entendait pas, ou il ne se passait vraiment rien ?  Sans doute pas, il est trop rusé.   Je haussais les épaules. Trop rusé ? Un véritable crétin oui. Amstrïn allait ajouter autre chose sur ce qu'apparemment je voulais et je fronçais les sourcils, mais il n'eut même pas le temps de finir sa phrase.  Amstrïn et la parfaite préfète sont amoureux !  Je sursautais de surprise. Cet saleté n'avait effectivement pas abandonné l'idée. Mais en plus il nous voyait, Archibald et moi, comme des... Amoureux. Quelle horreur. Bon c'est vrai que nous étions un peu collé, mais tout Poudlard savait que nos relations étaient plutôt tendues, et c'était un doux euphémisme pour dire qu'on ne se supportais pas. Puis sans que nous ne le voyons venir, cet insupportable Peeves nous renversa un heaume remplie d'une eau désagréablement froide sur la tête. Le froid et la surprise me coupèrent le souffle pour une seconde. Je passais une main  sur mon visage et chassais des mèches de cheveux trempées de mon visage. L'esprit frappeur parcouru le couloir en criant sa phrase débile. Le problème, c'est que les rumeurs allaient bon train à Poudlard. Si on ne le faisait pas taire une bonne fois pour toute, dans moins d'une heure toute l'école penserait qu'entre Archibald et moi, c'était la folle passion amoureuse.  Il faut vraiment trouver le baron, maintenant. Je hochais la tête, frissonnant légèrement. Et vite, si cette débilité arrive aux oreilles de Trixia... Aïe. Si Trixia entendait dire quelque part qu'il y avait quoi que se soit entre son copain et moi, ça allait chauffer un peu. Depuis qu'elle était avec Archibald, c'était un sujet sensible, c'était un crétin, je ne l'aimais pas, et elle le savait.

Profitant des cabrioles de Peeves pendant qu'il ricanait en répétant à tue tête son nouveau refrain préféré sur la prétendue amourette entre Archibald et moi, je me glissais hors du renfoncement. Puisque nous avions besoin de Baron Sanglant, la seule chose à faire était de partir à sa recherche. Le Baron était le fantôme de Serpentard, avec ses chaînes et ses tâches de sang, on faisait difficilement plus lugubre. Glauque même. Tu crois vraiment que ça peut marcher ? En général, le Baron est pas trop du genre amical, prêt à aider... C'était plutôt inhabituel pour moi de travailler de concert avec Archibald, d'habitude c'était plutôt l'un contre l'autre. Et ça ne serait pas autrement. On ne s'entendait pas, c'était ainsi depuis la première année, on ne se supportait pas, tout simplement.



A HEART AS LOUD AS LION + You've spent a life time stuck in silence, afraid you'll say something wrong, you've got a heart as loud as lions so why let your voice be tamed ? You've got the light to fight the shadows so stop hiding it away Yeah we're all wonderful, wonderful people so when did we all get so fearful ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 201
Célébrité choisie : Dylan O'brien
Disclamers : moué



MessageSujet: Re: BAD HABITS. (leo ft archie)   Jeu 13 Nov - 22:36

Ah, les rumeurs et Poudlard, ça allait de bon train, et il suffisait que Peeves scande ça dans les couloirs pour que la rumeur se propage de plus en plus. Pas que ça le gêne qu’on lui prête une relation de plus. Mais avec Léonie, cela le dérangeait un peu – lui et cette fille, c’était la haine à plein nez, bien que beaucoup d’adage disent que la haine et l’amour ne sont séparé que par une fine ligne, Archie n’y croyait pour lui cette fille était simplement chiante, et arrogante. Il ne la supportait pas, alors sortir avec elle… même pas en rêve, alors si Peeves colportait cette rumeur, ça ne lui plaisait pas du tout mais alors pas du tout.  Et vite, si cette débilité arrive aux oreilles de Trixia... Trix, si elle apprenait ça, elle risquait de devenir folle, pas que Archie lui avait promis l’amour fou, non il lui avait promis une relation sans prise de tête, une bonne relation de couple, mais.. il lui avait dit qu’il serait fidèle, il l’était tout le temps, mais là, si elle apprenait cela, elle allait être furieuse. Car même si c’était un mensonge, c’était une jeune femme excessive, trop parfois, une petite fille gâtée qui ne supportait pas qu’on se moque d’elle, et qu’on se joue d’elle, aïe.  « C’est pire que débile. Elle va me tuer, même si c’est un non-sens. » Dit-il, résigné, et très peu enthousiaste à l’idée de se prendre une gifle monumentale. Les gifles, ce n’était pas son truc, il s’en était pris quelques-unes, avec raison, mais cette fois, cela n’était vraiment pas de sa faute, ce Peeves était un fouteur de merde, en plus d’être au fauteur de troubles !

Sans le savoir, Archie était de la famille du baron sanglant. Il avait été adopté, abandonné par une mère qui ne voulait pas d’eux, héritier d’une famille aussi sanglante et terrifiante que leur ancêtre : le Baron Sanglant. C’était un lien qu’il ignorait encore, ignorant même le nom de ses parents biologique, puisque le dossier de leur adoption était incomplet, et partiellement détruit, foutu misère.  Il aimerait tant en connaitre plus sur son passé, tellement plus. Tu crois vraiment que ça peut marcher ? En général, le Baron est pas trop du genre amical, prêt à aider... Avec Archie, le courant passait pas trop mal, Archie avait un bon feeling avec le Baron. Il dit alors : « On devrait arriver à le convaincre. » sans grandes convictions. Il le fallait. Ils arrivèrent enfin à sortir du renfoncement, et Archie regarda dans la direction opposé à celle de Peeves, et parti alors, sans avertir Léonie, si elle voulait solutionner le problème, elle n’avait qu’à le suivre. Il essayait de se souvenir s’il avait vu récemment le baron dans le coin – car s’il avait plutôt tendance à flâner dans les cachots, il trainait parfois par ici, sur les traces de la Dame Grise, son ancienne amante d’après la légende. BINGO, il avait vu la Dame Grise passer par ici en arrivant ! « Par ici ! » dit-il alors à l’attention de Leonie, soudain, il aperçut le Baron au loin, et Archie s’écria alors : « BARON ! » Espérant que cela le stopperait dans sa course, sans grandes convictions, et pourtant cela fonctionna, le Baron se stoppa, flottant au-dessus du sol, et tournant sa tête peu amicale dans sa direction, Archie arriva alors à sa hauteur suivi de près par Leonie. « Baron Rav… il chercha son nom sans s’en souvenir, Baron, on aurait besoin de votre aide. » Il esquissa un sourie, jetant un regard à Léonie, c’était temps pour elle se montrer son rôle de préfète en chef, et de faire preuve d’autorité avec le Baron de Poudlard. « Que puis-je faire pour le jeune Amstrïn et sa demoiselle ? » Répondit le Baron à la voix lugubre et semblant tout droit sorti d’outre-tombe, Archie se demandait si le pire était sa voix, son regard, le fait qu’il connaisse son nom  ou le fait qu’il pense que Leonie était sa demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 125
Célébrité choisie : Lucy Hale
Disclamers : ava : bonds signa : petulia




    • GRIMOIRE MAGIQUE
      Relations:
      Goûts et dégoûts:


MessageSujet: Re: BAD HABITS. (leo ft archie)   Mar 18 Nov - 21:13


Je m'élançais à la suite d'Archibald, pas vraiment convaincue par son plan. Sur la papier, c'était logique, ça pouvait fonctionner, il n'y avait que le Baron Sanglant qui avait de l'autorité sur l'esprit frappeur, principalement parce qu'il en avait peur. Mais j'imaginais mal le fantôme de Serpentard nous aider, il errait dans les couloirs du château, le regard vide, l'air sinistre, il me semblait même n'avoir jamais entendu le son de sa voix. L'opposé du fantôme de ma maison, Nick Quasi-Sans-Tête, toujours prêt à aider les élèves. Je suivis la course d'Archibald, avec la vague impression que Peeves nous regardait du coin de l'oeil depuis l'angle du couloir, comme s'il n'en avait pas encore finit avec nous. A la pensée du bazar qu'il avait laissé dans la galerie des armures je pinçais les lèvres. BARON ! En effet, la forme lugubre du fantôme scintillait au bon du couloir. Bien joué Amstrïn. Il s'arrêta et se tourne vers nous. En soit, c'était déjà une prouesse, le Baron ne s’intéressait pas vraiment aux élèves normalement. Je suivais Archibald et m'arrêtais à ses côtés devant le Baron, son regard passa rapidement sur moi et s'arrêta sur Amstrïn.  Baron, on aurait besoin de votre aide. Archibald se tourna vers moi. Je lui lançais un regard surpris, il se débrouillait très bien, pourquoi me demandait-il d'intervenir après tout ? Que puis-je faire pour le jeune Amstrïn et sa demoiselle ? Effectivement, c'était la première fois que j'entendais sa voix. Une voix pareille, je m'en serais souvenue. Elle était glacée, tranchante, gutturale. La mort devait avoir à peu près la même voix. Cependant un détail m'interpella, en plus de sa politesse. Il connaissait le nom d'Amstrïn. Pas le mien de toute évidence, et je ne vois pas quel autre nom il pourrait connaître. Il y avait des centaines d'élève qui passait chaque année au château, et il devait être là depuis des siècles : il ne devait certainement pas connaître tous les noms, et il n'y aurait de toute façon aucun intérêt à ça. Mais passons, je m'occuperai de ce détail plus tard. Je m'adressais au Baron Sanglant. Peeves nous cause quelques... Soucis. Il met un sacré bazar à l'étage. Pas franchement difficile à croire, Archibald et moi étion toujours trempés et je commençais à frissonner. J'abandonnais tout faux semblant et y aller franchement, après tout, nous avions besoin d'un coup de main, autant être honnête et le demander directement. Et vous êtes le seul à avoir une certaine autorité sur lui. Il faudrait que vous interveniez. Je n'aimais pas ça. Demander l'aide d'un fantôme pour me débarrasser d'un minable esprit frappeur. Je réglais mes problèmes seule, je n'avais besoin de l'aide de personne, c'était comme ça. Mais je devais bien admettre que Peeves était ingérable. Je pouvais gérer une cinquantaine de première année arrogant et turbulent aisément, je me faisais obéir sans même avoir à lever la voix, mais l'esprit frappeur, je n'y arrivais pas. Et je détestais ça. C'est le moment que choisit Peeves pour réapparaître. Les amoureux ! Ils sont inséparables ! Je doutais qu'il ai vu le Baron. Normalement, en sa présence il était dégoulinant d'obséquiosité et tremblant, ce qui était peut être encore plus insupportable. Je jetais un regard au Baron Sanglant pour guetter un quelconque signe qui pourrait nous indiquer qu'il s'occuperait de cet insupportable Peeves.

HJ : désolé du retard, j'ai eu des journée de fou, en plus c'est assez nul mais du coup je te laisse gérer cette partie avec le Baron comme ça tu peux diriger ton aïeux ( ) comme tu l'entends I love you



A HEART AS LOUD AS LION + You've spent a life time stuck in silence, afraid you'll say something wrong, you've got a heart as loud as lions so why let your voice be tamed ? You've got the light to fight the shadows so stop hiding it away Yeah we're all wonderful, wonderful people so when did we all get so fearful ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar






Parchemins envoyés : 201
Célébrité choisie : Dylan O'brien
Disclamers : moué



MessageSujet: Re: BAD HABITS. (leo ft archie)   Ven 28 Nov - 23:10

Quand il y pensait, Peeves était une sacrée saloperie quand même. Il n’aimait pas les rumeurs, il les détestait tellement, et lui prêter une histoire avec Léonie, ce n’était pas forcément une bonne chose, il avait des histoires, mais actuellement il était en couple. Certes, avec Trix il n’était pas réellement question d’amour, d’ailleurs pour Archie il n’était jamais question d’amour, il n’avait pas envie d’amour, il n’avait pas envie de se prendre la tête. L’amour c’est trop compliqué, vraiment trop compliqué, et puis, il ne trouvait aucune fille qui pourrait convenir à ce que sa mère aurait voulu de mieux pour lui, c’était aussi pour ça que ses copines n’étaient pas forcément des filles bien.  Il aurait voulu parler au baron, mais ce fut Leonie qui le fit – qu’elle parfaite petite préfète parfaite elle était. Peeves nous cause quelques... Soucis. Il met un sacré bazar à l'étage.  Et encore, ce n’était qu’un euphémisme. Le bazar était un mot faible, Archie aurait dit qu’il avait dévasté l’étage et que le seul moyen de tout ranger était d’engager une horde de première année en leur disant que celui qui rangera le plus vite ferait gagner cent points à leur maison. Et vous êtes le seul à avoir une certaine autorité sur lui. Il faudrait que vous interveniez.  Il réalisa soudainement que Leonie semblait… un peu déstabilisée par le fantôme. Archie lui aussi était déstabilisé car cette créature connaissait son nom, et ça le faisait sacrément flipper. Archie fixait le baron, tout en jetant un regard en biais à Leonie, scrutant sa réaction.  Soudain, la voix de l’esprit frappeur résonnait alors dans le couloir : Les amoureux ! Ils sont inséparables ! Archie roula des yeux en poussant un soupire. Il était gonflant cet esprit frappeur.

Archie prit alors la parole pour essayer de convaincre le Baron : « S’il vous plait – ça devient chiant, comme si elle et moi on pouvait être amoureux, sérieux, trop petite, trop… autoritaire. Faut arrêter le massacre. » Archie tout cracher, chiant, franc, et il essayait de convaincre le baron à sa façon, puisque l’attitude de Léonie semblait l’avoir assez laissé de marbre. Contre toute attente, le baron glacial laissa échapper un petit rire tout aussi glacé que son regard. Jamais il n’aurait cru faire rire un fantôme. « Il est vrai qu’il a un drôle d’humour. » Archie esquissa un sourire – c’est sur que Leonie et lui, cela relevait de la science-fiction.  Il flotta alors passant au travers des deux sorciers, Archie laissa s’afficher sur son visage une sorte de mine dégoutté, la sensation était assez désagréable. « Dégueu. » Laissa-t-il échapper, tandis que derrière le baron dit d’une voix forte, terrifiant, en faisant face à Peeves. « Peeves! » Archie tourna la tête pour voir l’esprit frappeur s’arrêter net et faire une sorte de courbette, avant de reculer en flottant, disparaissant dans le mur avec le baron à sa suite, le silence se fit alors.

Il mit alors les mains dans ses poches, rangeant sa baguette dans sa poche par la même occasion, et dit alors : « Je suppose que la retenue est terminée, tu as du boulot petite préfète – faut aller prévenir les professeurs. » Il la fixait avec un sourire assez mesquin sur les lèvres, il n’était pas un esprit frappeur, juste un esprit perturbateur quand il y pensait.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé










MessageSujet: Re: BAD HABITS. (leo ft archie)   

Revenir en haut Aller en bas
 

BAD HABITS. (leo ft archie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OBLIVIATE ::  :: le troisième étage :: la salle des trophées et armures-

Sauter vers: